News NBA

Mode déni total activé : ce soir les Playoffs auraient dû commencer alors on ferme les yeux et on imagine, Team Seum on est ensemble

têtes 17 avril 2020

Fallait qu’on le fasse, pour notre bien-être.

Source image : YouTube

C’est donc ce soir que le grand ballet du printemps commence, et avec lui des dizaines de millions d’yeux braqués sur ce fabuleux spectacle. Ce moment si spécial du repas où les grands se mettent à table et demandent aux plus petits d’aller jouer aux billes un peu plus loin, où les défenses se montrent sous leur vraie lumière, parfois pour la première fois depuis octobre. Et nous dans tout ça ? Comme d’habitude on a fait les courses, comme d’habitude on passe en mode sous-marin, et comme d’habitude les frissons sont déjà là, bah ouais, rien que d’en parler. Allez, envoyez le programme, et bon appétit bien sûr.

Article écrit avec une logique dose de tristesse, car tout ce que vous allez lire ci-dessous est bien évidemment issu de l’imagination torturée d’une équipe de rédaction en manque, comme vous tous.

Et hop, un shot.

18h : Bucks (1) – Nets (8)

Parce que faire partir ton meilleur atout – Kenny Atkinson – à un mois des Playoffs bonjour le timing, et parce que le Magic a réussi l’exploit, youpi, de leur arracher la septième place.

Pas la série la plus équilibrée de ce premier tour, et ce Game 1 devrait très vite étayer ce constat bien triste pour les Nets. Oh, Kevin Durant a bien accéléré sa rééducation pour être en short ce soir, sauf que l’arrivé récente de Tyronn Lue sur le banc de Brooklyn agit comme un sacré poids sur la balance, notamment quand on sait qu’il a choisi de faire venir Matthew Dellavedova pour piquer la place de starter à Spencer Dinwiddie et que les Nets ont donc logiquement abandonné leur septième place au profit du Magic. Bon courage les gars, d’autant plus qu’on n’a même pas encore parlé de Giannis Antetokounmpo et de son mois de mars à 39/14/8 de moyenne, histoire de démontrer définitivement que non lol il n’y a aucune course au MVP cette saison. Ça va plier ça en quatre, et on espère juste que le genou de Kevin Durant ne pliera pas lui aussi.

Et hop, un shot.

20h30 : Raptors (2) – Magic (7)

Parce que le Magic a fait le run du siècle pour qu’il leur arrive la même chose que l’an passé, en pire.

Tiens, une review de la saison passée. Tiens, Kawhi n’est plus là pour les Raptors. Tiens, Toronto va peut-être bien… aller encore plus vite pour balayer le Magic. Deux raisons principales à cette garantie lâchée comme une bombe ? Nick Nurse est le futur DPOY et sa défense est meilleure que celle de la France en 98, et côté Magic Evan Fournier a laissé tomber les siens il y a dix jours pour aller tourner la saison 145 de Koh-Lanta après un mois de mars pourtant magnifique. Il est donc l’heure de vous laisser imaginer à quel point la science d’Aaron Gordon et la défense de Niko Vucevic seront suffisantes pour arrêter l’une des meilleures équipes de la Ligue, vous avez quatre heures, et le Magic, lui, n’a plus que quatre matchs à jouer avant les vacs.

Et hop, un shot.

23h : Lakers (1) – Blazers (8)

Parce que malgré l’insistance d’ESPN pour faire gagner les Pels et malgré l’envie des jeunes Grizzlies, c’est bien Dame Lillard et ses 52 points de moyenne en mars qui finissent huitièmes.

Oh la belle série qui rappelle les années 2000. Quelques changements notables cependant. Oubliez le poster de Shaq sur Kelvin Cato, cette fois-ci c’est plutôt Anthony Davis qui pourrait punir le dégingandé Hassan Whiteside, et oubliez les prouesses de Kobe puisque LeBron James a repris le flambeau et il entrera ce soir dans ces Playoffs avec une motivation peut-être jamais atteinte jusque-là. Portland a réussi in extremis à renvoyer les Oursons de Memphis dans leur tanière ? Merci les gars c’était sympa, mais on a envie de dire tout ça pour ça. Première des quatre victoire des Lakers prévue pour 2h du matin environ, reste à savoir si les 70 points de Lillard au Game 4 suffiront aux Blazers pour gagner un match dans la série.

Et hop, un shut

2h30 : Jazz (4) – Rockets (5)

Parce que malgré cette magnifique saison dans l’Utah, c’est encore une fois James Harden qui se chargera de gérer leur départ en vacances.

Comme on se retrouve. Le Jazz a tout fait pour les éviter, les Rockets ont soufflé le chaud et le froid sur la fin de saison, mais leur stratégie de perdre le dernier match en faisant jouer James Harden poste 5 a payé : Houston retrouve ses victimes préférées en Playoffs. Peut-être que le Chapitre 3 sera plus équilibré que les deux premiers, peut-être pas, mais en tout cas ça tire la gueule dans l’Utah car malgré une saison à quasiment 55 wins on risque fort de se faire dégager comme chaque année, et par la même équipe. Rudy Gobert n’a plus Clint Capela dans les pattes mais devra se défaire de Blanche-Barbe et ses sept nains, alors que pour les Fusées on comptera évidemment sur les 80 points quotidiens du tandem Harden/Westbrook. Battre le Jazz au premier tour et sortir en demi-finale de conf, le genre de cote à 1.01 en début de saison, c’est pas avec ces Rockets qu’on va devenir riche.

Et hup, ashmut

Demain à 18h : Celtics (3) – Pacers (6)

Parce que les Pacers ont finalement terminé à la place qui leur ressemble le plus. Pas mauvais les bougres, mais pas foufous non plus.

A peine le temps de se remettre d’une première nuit de folie qu’il faudra donc remettre ça, mais les vrais savent et y sont habitués. Nouvelle review des Playoffs 2019 pour ce premier match du dimanche, et si l’année dernière les C’s s’étaient défaits assez aisément des hommes de Nate McMillan, le fabuleux mois de mars de Victor Oladipo laisse augurer une série entraînante. Jayson Tatum vs Toto, un match dans le match comme dirait Tonton Eugène, et si le All-Star Domantas Sabonis aura une belle carte à jouer dans la mini-raquette de Boston, les Verts restent néanmoins favoris grâce à la multiplicité de leurs forces offensives. On est bien d’accord, on vient d’utiliser le mot multiplicité pour une preview d’un match qui n’aura même pas lieu, la fin est proche.

Zoup, un shmommt

Demain à 20h30 : Sixers (4) – Heat (5)

Parce que ces chacals de Sixers ont accéléré au bon moment pour aller arracher l’avantage du terrain au premier tour, ça mériterait presque une punition.

L’une des séries les plus attendues de ce premier tour. Jimmy Butler face à ses anciens teammates, une équipe dont les deux pivots prennent treize tirs à 3-points par match alors que le meneur en prend un par an, une autre qui n’a eu de cesse d’étonner depuis le mois d’octobre, et donc des Sixers loin d’être favoris ultimes de cette confrontation, malgré un talent potentiel quasiment sans égal à l’Est. S’il y a une match-up qui doit aller en sept c’est peut-être bien celle-là, et on attend du sang, de la sueur et des larmes tout au long de la série. Allez Jojo, tu vas quand même pas te mettre à chialer tous les ans non ? Si ?

Blurp, shmotschmot

Demain à 23h : Clippers (2) – Mavericks (7)

Parce que Dallas est bien à la septième place, parce que ce begey de Luka a tout le temps pour aller chercher une bague, parce que ce ne sera pas pour cette année.

Grand retour des Mavs en Playoffs, quatre ans après leur dernière participation. Malheureusement le morceau offert aux hommes de Rick Carlisle n’est pas le plus facile à mâcher, de surcroit quand on sait que les Clippers se planquent depuis six mois en attendant le vrai début de la saison : ce week-end. Attention tout de même à ces étonnants Texans costauds plus tôt que prévu, et attention évidemment aux premiers Playoffs en carrière de Luka Doncic, même si Pat Beverley a avoué hier sur Instagram avoir préparé un plan spécial à base de fléchettes aromatisées au poison. Pas forcément la série la plus équilibrée mais la plus intéressante, notamment les Games 3 et 4 puisque l’on sait de source sûre que Kawhi Leonard sera absent pour cause de séminaire familial obligatoire du côté du Papayo XXX Social Club.

Qhkjgsdkghuiurrhyl

Demain à 2h30 : Nuggets (3) – Thunder (6)

Parce que les Nuggets ont finalement réussi à assurer leur podium à l’Ouest, et parce que ce Thunder a surpris tout son monde jusqu’au last day de la régulière.

Là encore une série que l’on aurait eu du mal à imaginer il y a quelques mois. Le Thunder a tenu bon et mérite clairement sa place, les Nuggets doivent passer un cap, Jamal Murray est surcoté, mélangez tout ça et faites-en ce que vous en voulez. Série sexy quoiqu’il en soit avec le combat entre le pivot le plus poilu de la Ligue et son pivot le plus joufflu, entre l’un des meilleurs coachs de la Ligue et Billy Donovan, entre le plus grand braqueur de l’histoire de l’Oklahoma et sa légende. Spoiler ? Ça sent tout de même la série en 32/15/12 pour le cannibale Jokic qui devra surtout se chauffer en vue d’une éventuelle demi de conf face aux Clippers. Une autre paire de manches.

Blurp. Bluuuurp.

Huit matchs, huit affiches, huit raisons d’aimer la vie, ça c’est ce qu’on vous dirait si tout allait bien dans le meilleur des mondes. La vérité ? On en a marre, on est au bout du rouleau et on a envie de chialer. Levez la main ceux qui sont d’accord ? Ah ouais, en effet, ça fait du monde.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top