Draft NBA

Cole Anthony à la Draft, c’est officiel : le gamin veut jouer aux Knicks, s’il prend le numéro 7 ça permettra de ressortir nos anciens maillots

Cole Anthony

Un Anthony à New York ? Ça promet déjà.

Source Image : YouTube

Chaud, chaud devant, Cole Anthony se présente à la Draft NBA 2020. Le meneur scoreur de North Carolina va donc faire le grand saut. Et à part le nom, il n’a rien à voir avec Melo… Quoique, le garçon semble chaud pour jouer aux Knicks.

Plus les jours avancent, plus les candidats à la Draft 2020 se font nombreux et vendredi, c’est Cole Anthony qui a officialisé sa candidature pour la prochaine cérémonie. Personne ne sait quand ni comment elle aura lieu mais en tout cas, l’ancien membre d’Oak Hill Academy et produit de North Carolina est attendu haut dans la Draft. Malgré une saison en demi-teinte où il a notamment été victime d’une blessure au ménisque, son profil de scoreur athlétique et pyromane va intéresser du monde, et pourquoi pas les Knicks. Interrogé par le New York Post sur l’éventualité de jouer au Madison Square Garden, le principal intéressé a l’air plutôt chaud à l’idée de rejoindre la Grosse Pomme. C’est assez rare pour être souligné.

« Ce serait plutôt cool. J’étais fan pendant un bon bout de temps. J’aime les Knicks. Je pense qu’ils peuvent utiliser un guard, un meneur scoreur. Si cela se produit, ce serait plutôt cool de jouer devant mon petit frère. »

Le jeunot a grandi du côté de Manhattan donc rien de plus normal. Mais voir un Anthony avec un maillot des Knicks, voilà qui nous rappelle de bien belles histoires. Manquerait plus qu’il hérite du numéro 7 et ce serait le pompon, ce serait surtout le moyen de recycler nos vieux maillots. Au final, que cet amour pour la franchise soit réciproque ou non, le plus important pour le jeune meneur est d’évoluer dans un bon environnement. Attention, parce que c’est pas trop le genre de la maison ça, garçon.

« La place où tu es choisi ne signifie rien. Je préférerais être drafté 17ème dans une situation vraiment bonne pour moi, plutôt que septième dans une situation terrible où je dois évoluer derrière deux autres guards dans la rotation. »

Fils de… Greg Anthony, la comparaison avec le daron ne s’arrête peut-être pas au nom et au poste. On peut rappeler que le papa avait joué pour New York après avoir été drafté par les Knicks, mais on espère par contre que le fiston fera mieux que les 7 points et 4 passes de son aîné. Du haut de son mètre 91, Cole a tourné à 18,5 points, 5,7 rebonds, 4,0 passes et 1,3 interception de moyenne avec les Tar Heels cette année. Mais même si le potentiel est là, il faudra bien progresser pour s’éclater dans la cour des grands. Son shoot par exemple : seulement 38% de ses tirs sont rentrés dont 34% du parking, c’est plutôt crade et ça montre qu’il doit vraiment travailler sur cet aspect, notamment au niveau de la sélection de shoots et plus généralement des choix offensifs, lui qui a aussi perdu 3,5 ballons par match. Les qualités défensives sont là, la pénétration et la finition aussi, mais il n’est pas ce qu’on peut appeler un meneur pur. Il brille plus par son scoring que son playmaking. À voir si les Knicks seront intéressés par un tel profil.

Annoncé dans le Top 10 de la prochaine Draft, Cole Anthony sortira difficilement des lottery picks. Le talent est là, les dreads aussi, mais il faudra faire attention au grand saut. 

Source texte : New York Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top