Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League – la review des Lakers : comme prévu, le monstre à deux têtes californien a fait des ravages

LeBron Davis

Comme ils sont mignons !

Source image : NBA League Pass

Saison en suspens, saison terminée ou même saison de la reproduction ne sais-je, toujours est-il qu’à l’heure actuelle la NBA a appuyé sur le bouton pause et c’est une bonne partie de notre vie qui bégaie avec cette drôle de période. L’occasion de se pencher franchise par franchise sur ce qu’il s’est fait de mieux et de pire cette saison en… TTFL, mais si, vous savez, ce jeu du diable qui conditionne vos journées depuis maintenant quatre ans.

En transférant la moitié de leur effectif pour obtenir Anthony Davis, les Lakers ont chopé l’un des grands noms de la TTFL l’été dernier et on avait hâte de voir le duo AD – LeBron James à l’œuvre. Et pour cause : les deux phénomènes ont régalé ensemble, ramenant ainsi la franchise de Los Angeles au top. Presque 88 points TTFL à eux deux, bonjour le monstre à deux têtes.

# Anthony Davis – Moyenne TTFL de la saison : 45,5 points

Pendant toute la saison ou presque, Anthony Davis était accompagné d’un statut « probable » qui avait tendance parfois à nous faire flipper. Parce que bon, aussi exceptionnel soit-il, le monosourcil s’y connaît en petits bobos et cette saison, il a manqué sa petite dizaine de matchs à cause notamment d’une vilaine chute sur le dos début janvier. Mais sinon à part ça, on peut dire qu’il a fait du sale aux côtés de LeBron. Meilleur marqueur des Lakers avec presque 27 points par match, mais aussi meilleur rebondeur (9,4), contreur (2,4) et intercepteur (1,5) de son équipe, AD était sur tous les fronts et ça se voit dans sa moyenne TTFL. Ses stats sont peut-être un peu moins folles que lors de sa période Pelicans, mais il reste un monstre.

# LeBron James – Moyenne TTFL de la saison : 42,2 points

35 ans, et toujours une machine de guerre. Cette année, LeBron James a encore repoussé les limites humaines en sortant une campagne XXL, le tout dans un rôle de meneur plus que jamais assumé. Meilleur passeur de toute la NBA, le King a évolué à un niveau sensationnel et sa ligne de stats a encore une fois été énorme : 25,7 points, 7,9 rebonds, 10,6 passes décisives. Boum ! On peut chipoter comme d’habitude sur les turnovers, les briques aux lancers francs et un pourcentage au tir un peu en baisse, mais globalement c’était royal. Et puis en plus, il a pratiquement joué toutes les rencontres (60 matchs joués sur 63), loin du load management version Clippers. Il vient de quelle planète ce mec ?

# Dwight Howard – Moyenne TTFL de la saison : 17,7 points

Ohh mais regardez qui se trouve (loin) derrière le duo magique des Lakers ? Dwightounet ! Voilà qui symbolise bien la renaissance du bonhomme à Los Angeles, dans la ville où il était autrefois considéré comme l’ennemi public numéro un. Cette année ? Les huées ont laissé place aux encouragements et faut dire qu’Howard a brillé dans son nouveau rôle aux Lakers. En sortie de banc et bien en forme physiquement, il a apporté une production solide en un temps de jeu limité, tournant à 7,5 points, 7,4 rebonds et 1,2 contre en 19,2 minutes et 62 matchs, le tout avec un pourcentage de réussite au tir de 73,2% ! Alors évidemment ce n’est pas la folie pour la TTFL, mais il a lâché quelques scores sympathiques au-dessus des 30, avec même une pointe à 46 à la mi-janvier.

# Les carottes maison

Pas vraiment de grosses carottes à signaler cette saison chez les Lakers. En dehors de LeBron et AD, les autres membres de l’effectif n’ont quasiment jamais été sélectionnés par les joueurs TTFL sérieux et appliqués, et le duo de superstars est rarement passé au travers. Le plus faible score de LBJ cette année ? 23. Pour le monosourcil ? 13, quand il s’est blessé face aux Knicks. Le piège au final, il concernait donc surtout la disponibilité et la durabilité d’Anthony « probable » Davis, comme expliqué plus haut.

Et si vous souhaitez des infos quotidiennes sur la TTFL ? Même par ces temps de disette ? Un compte Twitter à suivre, celui du Lab ! Vous y retrouverez tout ce qu’il faut savoir sur la TrashTalk Fantasy League, avec la touche de sympathie habituelle, histoire de sourire… malgré tout.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top