Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League – la review des Raptors : Pascalou est devenu un vrai premium en TTFL

pascal siakam

Combien de best picks avec Spicy-P ?

Source image : YouTube/SPORTSNETCANADA

Saison en suspens, saison terminée ou même saison de la reproduction ne sais-je, toujours est-il qu’à l’heure actuelle la NBA a appuyé sur le bouton pause et c’est une bonne partie de notre vie qui bégaie avec cette drôle de période. L’occasion de se pencher franchise par franchise sur ce qu’il s’est fait de mieux et de pire cette saison en… TTFL, mais si, vous savez, ce jeu du diable qui conditionne vos journées depuis maintenant quatre ans.

Un MIP qui se transforme en MVP, un vétéran qui se bonifie avec l’âge pour se recentrer sur ce qu’il maîtrise le plus et un intérieur fuyant comme on les aime dans la NBA moderne. Il y avait du bon et du moins bon cette saison à Toronto, avec quelques grosses affaires à faire en TTFL mais également quelques carottes sponsorisées par Mercurochrome.

# Pascal Siakam – Moyenne TTFL de la saison : 34,2 points

En deux ans, il est passé d’un délire de fan hardcore à un premium pick qu’on ne peut pas attendre une semaine avant de poser une fois qu’il revient dans nos decks. C’est la force du Camerounais qui a même su devenir une arme efficace de loin sans trop en abuser. Une sagesse qui nous va bien en prévision d’un soir sans même si c’est de toute façon très rare avec lui. Si on continue la progression, l’année prochaine il faut aller chercher les 40 puntos de moyenne, minimum.

# Kyle Lowry – Moyenne TTFL de la saison : 30 points

Oui, c’est lui le vétéran. On dirait que le titre a tout changé pour Calorie qui nous propose la version la plus épurée de son jeu depuis le début de la saison. Ça score un peu moins que dans ses meilleures années, il a déjà délivré plus de caviars, mais pour la première fois de sa carrière on a l’impression qu’il joue toujours juste. En plus, si la saison s’arrête il n’aura pas besoin de se ridiculiser en Playoffs. Ça nous fait penser à un même ça tiens.

# Serge Ibaka – Moyenne TTFL de la saison : 26,1 points

A 30 ans, Sergio vit sa career-year au scoring au rebond et à l’adresse du parking. Que des bons éléments pour cartonner sur les parquets et dans les classements de TTFL. Mise à part sa propension à se blesser trop souvent, c’est l’un des picks tentants lorsque tous les All-Stars sont indisponibles et que le choix est un peu restreint. Il a décidé de porter une écharpe aussi longue que sa moyenne de points dans le jeu. Un point = un mètre, pratique pour se protéger du froid de la ville de Drake.

# Les carottes maison

Pascal Siakam 11, Kyle Lowry 12, Serge Ibaka 14, FVV 16, Norman Powell 20, Marc Gasol 28, ce ne sont pas leurs moyennes ni leurs pires scores TTFL mais le nombre de matchs manqués par tous les cadres de la franchise championne en titre. Pour peu que vous ne jetiez pas un petit coup d’oeil à vos decks une fois par jour, vous avez peut-être eu quelques mauvaises surprises canadiennes cette saison. Sans évoquer les matchs où votre pick se blesse au bout de trois minutes de jeu. On connait la sensation, ça fait mal, on ne va pas remuer le couteau dans la plaie.

Et si vous souhaitez des infos quotidiennes sur la TTFL ? Même par ces temps de disette ? Un compte Twitter à suivre, celui du Lab ! Vous y retrouverez tout ce qu’il faut savoir sur la TrashTalk Fantasy League, avec la touche de sympathie habituelle, histoire de sourire… malgré tout.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top