Los Angeles Clippers

Montrezl Harrell, une grosse saison mais surtout une free agency à venir : quel avenir pour le meilleur copain de Lou ?

Et si Trezl avait déjà joué son dernier match aux Clippers ?

Source image : YouTube

Pilier du banc des Clippers avec Lou Williams, Montrezl Harrell a réalisé une saison pleine cette année à Los Angeles, lui qui a sorti ses meilleures stats en carrière et ce malgré les arrivées de Kawhi Leonard et Paul George. Mais vu le contexte actuel et la situation contractuelle de l’intérieur, on peut légitimement se poser la question suivante : Trezl a-t-il déjà joué son dernier match avec les Clippers ?

Sachant qu’il sera agent libre non restrictif au cours de l’intersaison et qu’il existe un scénario – qui prend de plus en plus de poids – où le reste de la saison est tout simplement annulé, c’est une vraie possibilité. Payé à hauteur de seulement 6 millions de dollars cette saison, Montrezl Harrell – désormais représenté par Rich Paul – va évidemment chercher une grosse augmentation lors de la prochaine intersaison, une augmentation légitime vu sa production sur les parquets depuis deux saisons. Cette année, l’intérieur des Clippers a tourné à 18,6 points, 7,1 rebonds et 1,1 contre à 58% au tir en pratiquement 28 minutes de jeu (record en carrière aux points, rebonds et minutes), jouant ainsi une nouvelle fois un rôle très important au sein de la second unit de Los Angeles. En compagnie de son fidèle collègue Lou Williams, deux fois vainqueur du trophée de Sixième Homme de l’Année à L.A. et avec qui il s’entend à merveille sur pick & roll, il a aidé les Clippers à avoir le banc le plus productif de toute la Ligue pour la deuxième année consécutive. Ses qualités offensives, ses qualités athlétiques et sa grosse énergie font de lui un mec pouvant booster n’importe quelle équipe. De plus, il a montré cette année qu’il n’avait pas forcément besoin de Lou Will pour briller. On peut même argumenter sur le fait que le meilleur sixième homme des Clippers cette année, c’était Harrell.

À 26 ans et en pleine ascension, Montrezl Harrell possède donc des arguments solides avant la négociation de son nouveau contrat. Certes, on peut pointer du doigt son manque de taille (2m01), qui joue forcément contre lui à l’intérieur notamment défensivement et au rebond. On peut pointer du doigt son manque de shoot extérieur. On peut dire qu’il cartonne surtout face à des remplaçants. Mais au final, il sera incontestablement l’un des grands noms de la Free Agency 2020, notamment parce que cette dernière ne s’annonce pas très fournie en gros poissons. Cela pourrait lui permettre de faire monter les enchères même si dans le même temps, les options risquent d’être limitées car peu de franchises auront de l’argent à dépenser suite à la folie de l’an passé.

En tous les cas, d’après le journaliste Jovan Buha qui couvre les Clippers pour The Athletic, la franchise de la Cité des Anges est intéressée pour le prolonger, ce qui n’est évidemment pas surprenant étant donné la production du bonhomme et son importance dans l’équipe actuelle des Clippers, notamment quand ça joue small-ball. Ils auraient pu tenter de le transférer à la deadline de février étant donné sa situation contractuelle, mais ils ont préféré le garder, ce qui a donné une première indication de leurs intentions. Mais entre « être intéressé pour le prolonger » et « tout faire pour le prolonger », y’a une petite marge. Buha et d’autres sources autour de la Ligue pensent que le prochain contrat d’Harrell comportera un salaire annuel dans les 20 millions de dollars, même si ce montant pourrait être plus faible selon la baisse potentielle du salary cap pour cause de COVID-19. La question qui se pose du coup est la suivante : les Clippers – qui possèdent les Bird Rights d’Harrell – sont-ils prêts à débourser 20 millions par année pour conserver un joueur du banc sachant qu’ils sont déjà bien blindés niveau salary cap avec les gros contrats de Kawhi Leonard et Paul George ? Et il ne faut pas oublier que les Clips auront aussi le cas Marcus Morris (également agent libre) à gérer lors de la prochaine intersaison, ainsi que d’autres dossiers à l’avenir.

Si Montrezl Harrell peut obtenir ce qu’il cherche en matière de thunes chez les Clippers, on imagine qu’il prolongera sans problème. Les Clips, bien décidés à ramener un titre dans la Cité des Anges avec Kawhi et PG-13, conserveront ainsi un membre important de leur effectif, mais cela blindera encore plus le salary cap et réduira ainsi leur marge de manœuvre déjà faible sur le plan financier. Bonjour la luxury tax, Steve Ballmer va devoir puiser dans ses petites économies. Dans le cas contraire, si Los Angeles décide de ne pas se soumettre aux exigences financières de Trezl, on risque de ne pas revoir l’intérieur aux Clippers, ce qui ne semble pas vraiment être un bon plan non plus pour la franchise californienne. Car ça sera non seulement compliqué de recruter vu la situation salariale dans les années à venir, et ensuite bonne chance pour trouver un joueur du calibre d’Harrell, qui correspond quand même bien au collectif et à la culture Clippers.

Clairement, le dossier Montrezl Harrell sera intéressant à suivre lors de la prochaine intersaison. Si la saison reprend et qu’on a droit à des Playoffs, sa cote pourrait monter ou baisser en vue de la Free Agency, et ça pourrait jouer dans la décision finale des Clippers. Sinon, voilà où on en est. Steve Ballmer, va falloir trancher. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top