Knicks

Des membres des Knicks pensent que Kevin Durant aurait signé à New York sans sa blessure : la phrase c’est plutôt « sans James Dolan » non ?

Kevin Durant

C’est beau de rêver après.

Source image : pinterest

Fatigués d’être la risée de la NBA, les Knicks ne font pourtant aucun effort pour améliorer leur cas. Adeptes des fameux « what if », certains membres de l’organisation pensent que Kevin Durant aurait rejoint le Madison Square Garden s’il ne s’était pas blessé au tendon d’Achille lors des dernières Finales NBA. 

C’est Ian Begley de SNY qui régale avec cette info. Donc oui, selon certains membres des Knicks, c’est surtout la blessure de KD qui a empêché New York de recruter la superstar lors de la Free Agency 2019. Rien à voir avec une gestion de franchise moisie, rien à avoir avec un proprio que tout le monde ou presque souhaite éviter, rien à voir avec le bordel constant qui règne du côté du Madison Square Garden. Allez, imaginons, mais alors autant pousser le délire jusqu’au bout. Rendez-vous dans un univers totalement parallèle dans lequel Durant ne se blesse pas et décide de poser ses valises de l’autre côté du pont de Brooklyn. Let’s go !

Fans des Knicks s’abstenir, car risque de déprime aiguë

Boum WOJ BOMBE, league sources tell, c’est fait, Kevin Durant signe à New York. C’est la folie au Madison, personne n’arrive vraiment à y croire. Le triple MVP des Finales vient de prendre sa troisième bague en trois ans. Trop fort, trop dominant, encore dans la force de l’âge, bonjour les dégâts. Mais James Dolan, sur un petit nuage, ne s’arrête pas en si bon chemin et parvient à monter une équipe bien lourde sur le papier. Exit Mario Hezonja, exit Emmanuel Mudiay, bonjour Kyrie Irving à la mène, Bojan Bogdanovic à l’aile, Derrick Rose sur le banc et donc KD pour encadrer tout ça. Et alors que la Loterie avait souri aux New-Yorkais, en juin ils ont sélectionné Zion Williamson. La hype est de retour dans la Grosse Pomme. Tout le monde s’enflamme, les fans prennent leur envol avec le zizi-coptère, c’est l’extase. Le projet est enfin concret, il faut maintenant le mettre en place sur le terrain, ce qui ne manquera pas d’être fait. Il n’y a réellement que les Bucks et les Clippers qui arrivent à suivre la cadence. 12-2 pour commencer la saison, Kevin Durant s’éclate et détruit tout, 36 points avec 5 passes et 8 rebonds, le tout avec des pourcentages divins de 59-46-92… MVP…MVP. Tout roule pour les Knicks, qui en plus de la première place, sont en tête dans tous les trophées individuels. Derrick Rose massacre les bancs adverses à coup de 23 points et 6 passes, pendant que le phénomène Zion écrase tout sur son passage. Et comment ne pas parler du French Prince, aligné en deux à côté de Kyrie et qui se transforme en chien de garde attitré des Knicks. Le jeu est huilé, les stars sont au rendez-vous et les role players défendent et rentrent leurs shoots, que demander de plus finalement.

Juste avant le All-Star Game, c’est avec le meilleur bilan de la Ligue que New York se présente. Les années crades de tanking ? Plus qu’un mauvais souvenir. Les saisons à la 13è place font partie du passé, c’est bien d’une fuc**** bague qu’on parle là. Pour le match des étoiles, les Knicks ont le droit à trois représentants, une consécration qui vient sublimer une saison déjà historique. Rien ni personne ne semble pouvoir arrêter cette équipe en pleine bourre. Rien, à part peut-être votre daronne qui vient vous réveiller pour aller à l’école, allez c’est l’heure les enfants.

Alors oui, la fin n’est pas toujours heureuse, et oui il n’y a pas d’école en ce moment. Mais s’il n’y a que ça de choquant pour vous dans ces quelques lignes, vous devriez consulter. Courage aux fans de Knicks, on y croit, avec Leon Rose ce sera peut-être différent.

Source texte : SNY

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top