Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League – la review des Nuggets : pour vivre les montagnes russes tous les soirs dans vos decks

Mettez un casque, c’est peut-être plus prudent.

Source image : Alex Brogan via Wikimedia Commons

Saison en suspens, saison terminée ou même saison de la reproduction ne sais-je, toujours est-il qu’à l’heure actuelle la NBA a appuyé sur le bouton pause et c’est une bonne partie de notre vie qui bégaie avec cette drôle de période. L’occasion de se pencher franchise par franchise sur ce qu’il s’est fait de mieux et de pire cette saison en… TTFL, mais si, vous savez, ce jeu du diable qui conditionne vos journées depuis maintenant quatre ans.

Un candidat au MVP dès qu’il se met au régime, un scoreur fou capable du meilleur comme du pire et un pari qui peut s’avérer payant un soir de disette. Il y avait du bon et du moins bon cette saison à Denver, avec quelques grosses affaires à faire en TTFL mais également quelques carottes en fonction de s’ils avaient envie de jouer ou pas.

# Nikola Jokic – Moyenne TTFL de la saison : 38,4 points

L’homme capable de sortir un triple-double en un quart d’heure montre en main peut aussi être beaucoup plus feignant s’il a décidé de ne rien faire. Un peu comme lors du Mondial en Chine, sauf qu’il a 8 minutes de plus par match pour noircir la feuille et que cette fois on compte sur lui pour notre TTFL. Après des débuts laborieux, le Joker a été beaucoup plus sérieux en deuxième partie de saison, l’occasion de nous offrir quelques cartons au-delà des 80 puntos. Vous vous en souvenez ?

# Jamal Murray – Moyenne TTFL de la saison : 26,2 points

A côté de ça, Space Mountain c’est un grand huit pour les débutants. Le Canadien nous a offert de jolies montagnes russes, passant du best pick à un score négatif en seulement quelques semaines. Si vous voulez dormir l’esprit serein, il vaut mieux aller voir ailleurs. Mais les amateurs de frissons et de sensations fortes vont adorer le poser dans leur deck. Mais attention au réveil…

# Will Barton – Moyenne TTFL de la saison : 24 points

Le collectif est tellement costaud dans les Rocheuses qu’il est difficile de vraiment ressortir une troisième option fiable qui mérite de se retrouver dans vos decks une fois tous les deux mois. Néanmoins, Willy a fait preuve de plus de régularité que son voisin du dessus même si ce n’est pas difficile. Alors ça va rarement chercher les 50 mais face au bon adversaire on peut facilement se retrouver avec 30 pions dans la besace sans trop transpirer.

# Les carottes maison

Déjà que les deux vedettes du groupe ne sont pas des assurances tout risque, les pièges sont nombreux lorsque la force de l’équipe tient dans son collectif. Et ça prend encore des proportions toutes autres lorsqu’on sait qu’ils sont capable de gagner chez le leader de la Ligue, à Milwaukee, puis de s’incliner à Detroit le lendemain. Un autre exemple ? Victoire solide contre les Raptors avant de perdre contre les Warriors au match suivant, tout ça à domicile. Impronostiquables et ça marche aussi en TrashTalk Fantasy League.

Et si vous souhaitez des infos quotidiennes sur la TTFL ? Même par ces temps de disette ? Un compte Twitter à suivre, celui du Lab ! Vous y retrouverez tout ce qu’il faut savoir sur la TrashTalk Fantasy League, avec la touche de sympathie habituelle, histoire de sourire… malgré tout.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top