Warriors

Pour Joe Lacob, le départ de Kevin Durant était un mal pour un bien : c’est mieux d’avoir Juan Toscano-Anderson de toute façon

kevin durant - warriors

Mouais, pas sûr en fait…

source image : NBA League Pass

Kevin Durant a quitté les Warriors l’été dernier pour s’engager avec Brooklyn. Un départ que le proprio de Golden State ne comprenait pas il y a quelques semaines, mais aujourd’hui il semble bien content de la tournure des événements.

Le départ de Kevin Durant l’été dernier a-t-il été une aubaine pour les Warriors ? C’est difficile à dire tant le garçon a apporté à la franchise. On l’aime, on le déteste, c’est sûrement l’un des joueurs les plus clivants de l’histoire du jeu, mais c’est aussi l’un de ses plus grands artistes. 208 centimètres de toucher de balle, clutchitude et QI basket. Trouver quelque chose que Durant ne sait pas faire sur un terrain relève presque de l’ordre de l’impossible. Scorer, passer, et même défendre, beaucoup trop complet le garçon. Alors on lui cire un peu les baskets parce qu’en réalité, on ne va pas se mentir et beaucoup le pensent, Draymond le premier, KD relève plus de la plage que d’autre chose. Une opinion fortement influencée par son départ d’Oklahoma City en 2016 où le serpent a renoncé à toute dignité en rejoignant la meilleure équipe de saison régulière de l’histoire. Une armada destinée à tout écraser, et qui n’a pas manqué de le faire. Mais après avoir raflé deux titres NBA à Oakland, il a donc décidé de rejoindre Brooklyn dans un sign-and-trade et Joe Lacob, propriétaire des Warriors, estime que ce départ était un mal pour un bien. Dans les colonnes de The Athletic, il a expliqué pourquoi.

« C’est peut-être la meilleure chose. Car dans le cas contraire, nous n’aurions pas pu commencer notre reconstruction aussi tôt. Le positif est que nous avons la chance d’avancer plus rapidement et de passer à la prochaine phase plus vite que ce que nous imaginions. »

Celui qui ne comprenait pas ce choix il y a quelques semaines est aujourd’hui content de la situation, why not. Et il est difficile de lui donner tort. Même si perdre un tel joueur est forcément un coup dur, et que la saison a été cauchemardesque dans la Baie, elle n’aurait pas été différente avec Kevin Durant. Étant donné que le multiple All-Star n’a joué aucun match avec les Nets suite à sa blessure au tendon d’Achille, il n’aurait en effet rien apporté au vieux bilan de son ancienne team, 15 victoires pour 50 défaites. On ne peut pas avoir la mémoire courte, KD c’est deux titres avec les Warriors et deux MVP des Finales, c’est loin d’être du vent. Mais pour le garder, les Warriors auraient évidemment dû sortir un très gros paquet de billets verts, les Nets ayant signé Durant pour 164 millions de dollars sur quatre ans. Puis il y a déjà le gros contrat de Curry, il fallait aussi prolonger Klay, c’était compliqué de garder tout le monde. De plus, grâce à ce stratagème habile du sign-and-trade, les Guerriers ont pu récupérer D’Angelo Russell, devenu à son tour Andrew Wiggins (avec deux choix de Draft en prime). On en a parlé 1 000 fois, mais avec le pire bilan de la Ligue, ils vont drafter haut. Donc les Splash Bro en pleine forme, l’ancien de Minnesota, Draymond Green et un gros choix à la Loterie, c’est Lacob qui s’en frotte déjà les mains.

Le départ de Kevin Durant de Golden State est donc un mal pour un bien selon Joe Lacob. Mouais, disons plutôt que le proprio des Warriors voit le bon côté des choses. Il y a toujours un bon côté, maintenant on verra si les Dubs arriveront à retrouver les sommets dans un futur proche. To be continued…

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top