Los Angeles Clippers

Doc Rivers annonce que ses deux stars vont revenir plus en forme que jamais : pas de load-management en perspective, ça change

C’est mort pour que les extérieurs adverses marquent un panier maintenant. You’re not ready.

Source image : Twitter

En pause forcée depuis maintenant un mois, les franchises et les joueurs font de leur mieux pour assurer des exercices physiques quotidiens. Cours vidéos, livraison de matériel et programme de musculation sont les maîtres mots de ce confinement. Et Doc Rivers promet déjà que les deux néo-Clippers, Kawhi Leonard et Paul George, reviendront in shape comme Tibo.

Nous le savons, vous le savez, tout le monde le sait. C’est le défilé des interviews à distance ces derniers temps et c’est le tour du coach de « l’autre franchise » de Los Angeles de passer derrière le micro d’ESPN. Doc passe ses journées à appeler ses joueurs pour les conseiller et les aider à garder la forme en dehors des parquets et il sait que le MVP des Finales en titre est en train de se donner comme Rocky, aucun doute pour lui.

Kawhi Leonard, un cyborg un peu humain

Rappelez-vous, lors de la campagne de Playoffs des Raptors l’an passé, Kawhi Leonard jouait blessé et a tout de même réussi à décrocher une bague de champion NBA. Selon Glenn, il n’a pas eu le temps de récupérer totalement durant l’été 2019 et c’est donc pour cela que nous avons eu le droit à autant de load-management concernant The Klaw qui a disputé 51 matchs sur 64 possibles. Mais on ne le dit pas trop fort pour ne pas que la Ligue décide de lui mettre une nouvelle amende. En tout cas, on peut dire que cette pause tombe à point nommé pour le funny guy qui ne prend pas cette période pour des vacances à l’inverse de ses déplacements à Atlanta par exemple.

« Je sais que Kawhi travaille dur à la maison, je peux vous le garantir. Pendant l’été, il ne pouvait pas bosser. Alors maintenant qu’il y a cette pause, il est vraiment en capacité de s’entraîner. A son retour, Kawhi sera dans une forme phénoménale. Idem pour Paul George. »

Pas question de penser à une annulation de saison, même si on s’y dirige dangereusement. Les joueurs prennent une bonne dose de taf quotidien et reviendront en grande forme. Pensez donc à Kawhi, dans son prime, à 110% de sa forme. Le tout accompagné de Paul George, ça fait flipper un peu. Le break de la Grand Ligue provoqué par le coronavirus a stoppé beaucoup d’équipes dans leur élan, comme les Pelicans par exemple, et les Voiliers arboraient un bon bilan de 44 victoires pour 20 défaites. Sur les huit derniers matchs, ils en avaient gagnés sept, le rythme des phases finales était enclenché et le navire blanc et rouge voguait vers une deuxième place de la Conférence Ouest juste derrière les Lakers.

Le coronavirus, ce fléau

Bien évidemment que cette pause est un problème pour la totalité des franchises visant le titre et comme tout le monde, Doc Rivers clame qu’ils étaient en super forme, le jeu déroulait tout seul. Depuis la reprise post-All-Star Weekend, les Clippers étaient en pleine forme, ne lâchant que deux matchs contre les Kings et les Lakers, concurrent direct au trône de l’Ouest, même si les Purple and Gold comptent 5,5 matchs d’avance sur leur coloc. Outre ces défaites, les Californiens étrillent les Grizzlies, les Nuggets et s’imposent également en force contre les Rockets et les Sixers. En perspective des phases finales et un potentiel premier tour face aux Mavericks de la doublette européenne Doncic-Porzingod, le papa d’Austin était prêt à passer la troisième.

« Je pensais vraiment qu’on allait réaliser un run de fou sur la dernière ligne droite. Et malheureusement, bam, ça s’est arrêté… J’aimais beaucoup la forme de mon équipe lorsque nous nous sommes arrêtés. Et vu notre façon de jouer et comment nous étions ensemble, cette équipe est bonne. Je pense que nous pourrions battre n’importe qui. »

Difficile de lui donner tort tant le potentiel offensif ET défensif de cette équipe est affolant. On espère juste pouvoir assister à leur retour sur les parquets le plus vite possible, en fin de saison ou en Playoffs on n’en a rien à faire, on veut des matchs.

L’ancien Spur et l’ancier Pacer n’ont pas passé beaucoup de temps ensemble sur le parquet cette saison et nos yeux pleurent à chaudes larmes, d’autant plus qu’on risque de ne plus les admirer avant la rentrée prochaine… Doc Rivers reste optimiste et espère bien reprendre la compétition, peu importe le lieu, l’heure et la façon dont ça se fait, le coach veut aller chercher le titre.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top