Nets

Fini la reconstruction, à Brooklyn on veut gagner tout de suite : les Nets à la recherche d’une troisième star

Rira bien qui rira le dernier.

Source image : YouTube

À Brooklyn, Sean Marks a décidé de passer la seconde. Loin de la reconstruction tranquille d’antan, le projet est désormais d’être les meilleurs tout de suite. Quitte à sacrifier des jeunes de la maison au potentiel certain. C’est pour le moins osé. 

New York, la ville de tous les chantiers. Mais celui de Brooklyn arrive bientôt à son terme. Une bâtisse solide construite des mains de Sean Marks et Kenny Atkinson pendant trois ans. Partis de zéro, les deux anciens comparses ont ramené les Black and White en Playoffs l’année dernière. Après avoir ajouté en 2019 DeAndre Jordan, Taurean Prince, Wilson Chandler, Garrett Temple et les incontournables Kevin Durant et Kyrie Irving, on les voyait déjà sur le toit de la NBA. Une armada de joueurs expérimentés, déjà bagués pour certains et encore bien dans la force de l’âge, c’était tout le Barclays Center qui se réjouissait d’un coup. Mais tout ne va pas se passer comme prévu. Au milieu des blessures, embrouilles entre les joueurs et le staff, ce sont les petits jeunots de la franchise qui s’imposaient et sauvaient les leurs d’une sombre neuvième place à l’Est. Spencer Dinwiddie puis Caris LeVert ont réussi à step-up, comme pour montrer au GM qu’il peut compter sur eux, le présent et l’avenir de la franchise est là. Mais alors que tout a basculé, ce qui a fait la réussite le Brooklyn vole en éclats. Coach Atkinson a quitté le navire et maintenant les jeunes sont disponibles sur le marché des transferts. Selon les infos de Brian Windhorst d’ESPN, Sean Marks souhaite ajouter une troisième cerise sur son très gros gâteau, et à mettre le prix qu’il faut pour cela.

« Je crois qu’ils ont l’intention d’utiliser certains de leurs jeunes talents pour acquérir une troisième star pour accompagner Kyrie et Durant. Le débat est maintenant de savoir si Caris LeVert peut remplir ce rôle. […] Ils vont aussi devoir engager un entraîneur qui les aidera à trancher. »

Les dernières rumeurs indiquent donc que les Nets sont prêts à se séparer des talents qu’ils ont formé pour récupérer des joueurs confirmés. Ça indique aussi le niveau de patiente de Marks et à quel point l’objectif est désormais le win now. Pour réaliser l’échange, les packages mentionnés dans la discussion sont LeVert, Dinwiddie et Jarret Allen, du potentiel, du contrat intelligent et de l’apport pour n’importe quelle équipe NBA. On comprend pourquoi ils ont la côte. C’est un pari risqué et surtout pour récupérer quoi en échange ? Pour l’instant, c’est Bradley Beal et Jrue Holiday qui sont mentionnés comme possibles troisième étoile. Le jeu en vaudra-t-il la chandelle ? Seul l’avenir nous le dira. Et ce ne sera sans doute pas le seul mouvement attendu cet été. Même si l’invincible Jacque Vaughn est très sympa, les Nets viseraient aussi un nouveau coach pour l’an prochain.

« Durant et Irving aimeraient avoir un coach de premier ordre. Je ne sais pas ce que cela veut dire sur la manière dont ils voyaient Atkinson, mais ils veulent un coach de grande renommée. »

Sean Marks est donc en train de baisser son froc pour plaire à ses superstars. Chacun ses techniques. Les quelques noms qui se dégagent pour l’instant sont Tom Thibodeau, Mark Jackson et les frères Jeff et Stan Van Gundy. Ça ne fait pas non plus rêver. Autant prendre un coach bagué avec Tyronn Lue, il connaît déjà Kyrie, que demande le peuple ? Avec 28 victoires pour 34 défaites, Brooklyn caracolait à la septième place avant la suspension de la Ligue, une saison décevante au vu des prospections. Marks a donc décidé de tout chambouler, quitte à tout foutre en l’air… Si ça paye on va applaudir, si ça casse attend toi à ce qu’on te tombe dessus. À vouloir voler trop haut trop vite, attention à ne pas nous faire une Icare.

Les Nets sont passés en une année de : on construit tranquille les gars, au win now. Sean Marks y est pour beaucoup, mais attention à ne pas te brûler les ailes bonhomme.

Sources texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top