Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League – la review des Pelicans : Anthony Davis n’est peut-être plus là, mais la relève a de la gueule

Anthony who ?

Source image : YouTube

Saison en suspens, saison terminée ou même saison de la reproduction ne sais-je, toujours est-il qu’à l’heure actuelle la NBA a appuyé sur le bouton pause et c’est une bonne partie de notre vie qui bégaie avec cette drôle de période. L’occasion de se pencher franchise par franchise sur ce qu’il s’est fait de mieux et de pire cette saison en… TTFL, mais si, vous savez, ce jeu du diable qui conditionne vos journées depuis maintenant quatre ans.

L’été dernier, les Pelicans ont lâché l’un des plus grands monstres de l’histoire de la TTFL, un certain Anthony Davis. Mais en retour, ils ont obtenu du beau monde, dont un Brandon Ingram qui est passé dans la catégorie All-Star cette saison. À ça, vous ajoutez l’arrivée du phénomène Zion Williamson, et vous obtenez un sacré noyau pour le présent et le futur. New Orleans, ça devient vraiment tendance en TTFL, surtout que ça joue à 100 à l’heure.

# Zion Williamson – Moyenne TTFL de la saison : 36,3 points

19 matchs joués seulement en carrière, à peine 30 minutes de moyenne par rencontre, mais Zion Williamson représente déjà un pick très sérieux en TTFL. Ça montre l’impact du phénomène, qui possède un talent et un potentiel énormes. Avec 23,6 points et 6,8 rebonds à 58,9% au tir, Zion n’a pas perdu de temps pour s’imposer parmi les grands. Régulier dans les performances, efficace au tir (sauf aux lancers francs), scoreur et bon rebondeur, Williamson était une valeur sûre quand il était sur les parquets, bien que limité au niveau de son temps de jeu. Les Pelicans ont été prudents avec lui mais à l’avenir, il devrait gagner en minutes et ainsi devenir un pick premium en TTFL.

# Brandon Ingram – Moyenne TTFL de la saison : 35,1 points

Bien avant l’arrivée en fanfare de Zion Williamson, Brandon Ingram a affolé les chiffres pour sa première saison en Louisiane. Le mec fait peut-être 20 kilos mais sur les parquets, il a sorti du lourd, à tel point qu’il a participé à son tout premier All-Star Game tout en étant un candidat très crédible pour le titre de MIP. C’est simple, quasiment toutes ses stats ont fait un bond en avant par rapport à sa production l’an passé chez les Lakers. Points (18,3 à 24,3), rebonds (5,1 à 6,3), assists (3,0 à 4,3), interceptions (0,5 à 1), tout y passe ou presque. Possédant plus de responsabilités offensives, il a particulièrement progressé au niveau de son shoot extérieur (0,6 tir primé à 2,4, à 38,7% de réussite, et 67,5% à 85,8% aux lancers francs), mais aussi dans le playmaking. Une pure saison pour BI, une campagne de deuxième choix de Draft.

# Jrue Holiday – Moyenne TTFL de la saison : 29,1 points

Derrière les deux jeunots, le vétéran Jrue Holiday a encore fait le boulot. Si ses chiffres dans cette nouvelle version des Pels ont légèrement baissé par rapport à l’année dernière, la production est restée bonne. 20 points, 5 rebonds, 7 passes, presque 2 interceptions, c’est quand même du solide. Alors certes, ça n’a pas empêché Jrue de prendre des vacances certains soirs (recherché le jeu de mots hein), comme c’était le cas début février où il était un peu dans le dur. De plus, Holiday a également raté une bonne dizaine de matchs durant sa campagne, sans oublier les rumeurs de transfert qui ont circulé. Mais globalement, on peut le dire, Jrue a fait du Jrue.

# Les carottes maison

Zion Williamson a été tellement impressionnant durant son court passage sur les parquets qu’on est obligés de le mettre dans cette catégorie. Parce qu’on ne peut pas s’empêcher d’avoir des regrets. 45 matchs ratés au total, et un temps de jeu relativement limité quand il était sur les parquets, vous imaginez s’il n’avait pas été blessé ? Pendant des semaines puis des mois, on a attendu ses grands débuts pour éventuellement le poser. Sinon, son copain Brandon Ingram a lâché quelques gamelles durant sa belle saison, en particulier juste avant la suspension de la saison avec des matchs à 5/20 qui ont fait rager pas mal de joueurs TTFL.

Et si vous souhaitez des infos quotidiennes sur la TTFL ? Même par ces temps de disette ? Un compte Twitter à suivre, celui du Lab ! Vous y retrouverez tout ce qu’il faut savoir sur la TrashTalk Fantasy League, avec la touche de sympathie habituelle, histoire de sourire… malgré tout.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top