Pistons

Zoom sur le dossier Blake Griffin : avec des Pistons en reconstruction, quel avenir pour Blakounet à Detroit ?

Blake Griffin

Il fallait forcément qu’on parle du rouquin.

Source image : NBA League Pass

En l’espace de deux saisons, Blake Griffin est passé des sommets aux bas-fonds. Auteur d’une campagne exceptionnelle en 2018-19, Blakounet a enchaîné les galères cette année à cause de ses bobos au genou gauche. Vu la direction que vient de prendre la franchise de Detroit, on peut se poser des questions sur l’avenir du rouquin dans le Michigan.

Les choses ont commencé à se gâter dès la fin de la saison dernière. Au début du mois d’avril 2019, le genou gauche de Blake Griffin s’est mis à grincer très sérieusement, à tel point qu’il a manqué les deux premiers matchs de la série de Playoffs face aux Bucks, une série qui s’est terminée par un sévère coup de balai. Malheureusement pour BG et les Pistons, ce n’était qu’un aperçu des choses à venir. Opération durant l’été, début de saison 2019-20 à l’infirmerie, un retour calamiteux, deuxième opération, fin de saison. Voilà comment on pourrait résumer les derniers mois de la star de Detroit. Revenons deux minutes sur ses perfs. Griffin a participé à seulement 18 des 66 matchs joués par la bande à Dwane Casey cette année. 18 petits matchs, et 18 matchs où on a vu un Blake très loin de son niveau de All-Star, un Blake un peu à la ramasse et clairement gêné par ce foutu genou. 15,5 points, 4,7 rebonds et 3,3 passes décisives en 28,4 minutes de jeu, avec des pourcentages dégueulasses de 35,2% au tir et 24,3% du parking. Clairement le genre de stats d’un mec pas au top physiquement. Bref, il n’était que l’ombre de ce joueur qui a véritablement porté l’équipe du Michigan vers les Playoffs 2019 en étant sur tous les fronts. C’était assez triste à voir. Et sans lui, les Pistons sont lourdement tombés vers les profondeurs de l’Est, eux qui se retrouvent aujourd’hui 13è de la conférence avec 20 victoires pour 46 défaites. Une saison à oublier donc, mais surtout une saison qui ressemble à une période de transition du côté de Motown.

Le transfert du pivot Andre Drummond contre peanuts est l’un des grands symboles de la nouvelle direction prise par les Pistons, sans oublier aussi les départs de Reggie Jackson et Markieff Morris, deux vétérans. Les Pistons viennent de commencer une phase de reconstruction, avec notamment comme objectif de développer des jeunots comme Christian Wood et Sekou Doumbouya. Du coup, la question qui se pose est la suivante : où se situe Blake Griffin dans tout ça ? Faisons un point sur la situation de Blakounet. L’ancien joueur des Clippers vient d’avoir 31 ans, il sort d’une saison plombée par les blessures mais a prouvé qu’il pouvait porter une équipe sur ses épaules quand il est en bonne santé. Faut pas oublier qu’il tournait en 24-7-5 il n’y a pas si longtemps. Donc déjà, il y a forcément de l’incertitude autour du niveau auquel il pourra évoluer une fois qu’il sera de retour sur les parquets, et son historique de blessures est quand même bien rempli. Ensuite, son contrat. En juillet 2017, alors qu’il évoluait encore sous le soleil de Los Angeles, Griffin a signé une grosse prolongation, d’une valeur de 173 millions de dollars sur cinq ans. Blakounet est aujourd’hui en plein milieu de ce contrat-là. Il lui reste une saison à plus de 36 millions de billets verts l’année prochaine, et possède ensuite une player option de quasiment 39 millions en 2021-22. Ça fait vraiment beaucoup. En prenant en compte tous ces paramètres, on se rend bien compte que les mots Griffin et reconstruction ne sont pas vraiment synonymes, bien au contraire.

Il y a environ trois mois, James L. Edwards III de The Athletic s’était posé pour faire un point sur les joueurs pouvant potentiellement se faire transférer par les Pistons. À ce moment-là, la franchise de Detroit n’avait pas encore enclenché le mode reconstruction, mais le spécialiste de l’équipe de Motown avait tout de même envisagé ce scénario, scénario qui pourrait nous amener vers un trade de Blake Griffin. D’après une source proche de la ligue, la valeur de Blakounet avait déjà bien chuté en décembre pour toutes les raisons citées au-dessus, et cela ne s’est pas arrangé depuis. Ainsi, un échange dans un futur proche paraît très peu probable, car les franchises potentiellement intéressées par Griffin (il ne doit pas y en avoir beaucoup aujourd’hui) pour s’améliorer sur le court terme voudront avoir un minimum de garanties sur le niveau post-opératoire de Blake, bien que cette source indique aussi qu’une équipe en manque de solutions pourrait tenter le pari. Et même s’il revient à un niveau très correct chez les Pistons, ça s’annonce assez compliqué de le bouger sans ajouter un jeune joueur prometteur ou des choix à la Draft. Pas vraiment le bon plan en période de reconstruction et on n’imagine pas forcément la franchise du Michigan adopter cette stratégie-là. Du coup, les Pistons devront probablement faire avec Blake Griffin et son gros contrat dans les premières étapes de leur processus de reconstruction. Ce n’est pas idéal pour passer complètement à autre chose mais Blakounet peut aussi apporter des choses bien spécifiques dans son rôle de vétéran. Si son salaire prend évidemment beaucoup de place dans le salary cap, Griffin peut aider l’équipe à rebondir plus vite sur les parquets et se montrer utile envers les jeunes à travers son expérience et son professionnalisme, un élément souvent sous-estimé. Il suffit de demander aux petiots du Thunder évoluant aux côtés de Chris Paul pour s’en rendre compte.

Beaucoup de choses peuvent changer en un an, la preuve avec les Pistons et Blake Griffin. Si on sait que la franchise de Detroit souhaite reconstruire aujourd’hui, un transfert de l’ancien intérieur All-Star sera tout de même difficile à mettre en place. La vraie question, elle concerne surtout le niveau du bonhomme lors de son retour, lui qui aura à cœur de prouver qu’il n’est pas cramé.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top