Los Angeles Clippers

Patrick Beverley s’ennuie face à LeBron James : « Ce n’est pas difficile du tout de défendre sur lui », on lui montre le replay ?

Beverley 9 mars 2020

Lebon Jamet vous dites? Je connais pas

Source image : Youtube

La bataille de Los Angeles a tenu toutes ses promesses hier soir. Les stars étaient bien au rendez-vous y compris LeBron James qui s’est chargé de fermer le gymnase lors du quatrième quart-temps. Si le King impressionne toujours malgré ses 35 balais, Patrick Beverley estime que Sa Majesté reste un joueur comme un autre.

28 points, 7 rebonds, 9 passes, 2 contres, une journée de plus au bureau pour LeBronto. En difficulté au niveau de l’adresse comme en témoigne son 7/17 au shoot dont 2/6 de loin, LBJ s’est imposé dans la raquette en allant chercher ses points aux lancers-francs. Résultat ? Un très propre 12/14 depuis la ligne et une impression de domination physique qui nous rappelle ses meilleures années sur le plan athlétique quand personne ne pouvait arrêter le TGV. Demandez à Marcus Morris, Paul George, même à Kawhi Leonard si vous y tenez : en dépit de son âge, le King semble toujours aussi injouable quand il a activé le mode Playoffs… Sauf pour Patrick Beverley qui a sorti une citation qui vient directement intégrer son Top 10 de ses quotes en carrière au micro d’ESPN.

« Ce n’est pas un challenge. Ce n’est pas un challenge. Ce n’est pas difficile du tout [de défendre sur LeBron James, ndlr] »

On n’a peut-être pas regardé le même match, ou alors Patoche confond avec quelqu’un d’autre. Ça arrive, d’autant que le natif d’Akron n’est pas celui qui se remarque le plus sur un terrain. Cependant, on peut quand même relever que le chien de garde des Clippers ne se défile pas quand il faut joindre les actes à la parole. Le natif de Chicago aime se frotter au numéro 23 des Purple and Gold comme lors du deuxième quart où on a découvert le moonwalk façon Pat Beverley. Jamais loin dans les embrouilles, le Chicagoan possède ses quelques cibles préférentielles. Quelque chose nous dit que Russell Westbrook occupe le spot tout en haut de la liste mais que LeBron ne doit pas être très loin derrière. Direction la dernière période pour la deuxième petite provocation entre les deux hommes. LeBron part en contre-attaque, les arbitres sifflent une faute de Jean-Michel Vert qui stoppe l’action, PatBev veut retirer la gonfle des mains du triple champion NBA sauf que ce dernier fait comprendre au meneur que la balle orange, c’est pas pour les enfants. On aurait aimé que ça aille un peu plus loin mais les arbitres et ce grand sage de Rajon Rondo ont décidé de stopper tout début de trashtalking pour notre plus grande déception.

Troisième manche remportée par les gens du lac hier soir. Deux victoires des Clippers, une pour les Lakers et une dernière confrontation qui se déroulera le 9 avril prochain. Inutile de vous préciser que c’est immanquable, qu’on espère le même niveau de jeu, et pourquoi pas mieux. Au vu des rencontres auxquelles on a assistées, du rab durant sept matchs à la fin mai nous ravirait également.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top