Nets

DeAndre Jordan à la rescousse de Kyrie Irving et Kevin Durant : non, ils ne sont pas responsables du départ de Kenny Atkinson

Quelqu’un le croit ?

Source image : Youtube

DeAndre Jordan a réagi vis-à-vis des suppositions concernant la rupture de contrat de Kenny Atkinson. Selon lui, Kyrie Irving et KD n’ont rien à voir avec le départ du coach ce week-end. On va avoir besoin de plus pour le croire.

C’est le bordel à New York. Mais cette fois-ci, les Knicks ne sont pas impliqués, et ça c’est déjà une bonne nouvelle. Kenny Atkinson a claqué la porte, et depuis les suppositions fusent. En même temps, après une reconstruction plus que réussie avec Sean Marks aux commandes, quitter son poste à quelques semaines des Playoffs alors que les deux meilleurs joueurs sont absents, c’est étonnant. Du coup, les spéculations vont dans tous les sens pour comprendre ce mouvement. La saison des Nets est assez décevante c’est évident. Mais en l’absence de Durantula pour toute la saison et avec les blessures à répétition de Kyrie Irving (20 matchs joués cette saison), Atkinson ne pouvait pas faire son travail correctement. Les Nets sont – pour l’instant –  playoffables mais en fond de Top 8 au côté du Magic avec un bilan de 29 victoires et 34 défaites. Ils resteront probablement dans ces équipes de postseason, la faute à une deuxième partie de l’Est bien faible et incapable d’être régulière pour accrocher le bon wagon. Mais voilà, c’est fini pour leur coach. Tout le monde se pose donc la question : qui a tué Kenny ?

La saison dernière tout se passait bien dans ce groupe. Les Nets étaient une équipe surprise de la saison et l’alchimie était excellente. Un été plus tard, l’équipe de Brooklyn voyait arriver Kevin Durant et Kyrie Irving. Alors, c’est facile comme supposition, mais on ne peut pas s’empêcher d’y penser. Les deux joueurs ont quand même fait des déclarations en disant que Atkinson était une raison de leur venue. Sauf qu’on connait les deux zigotos. Leur caractère est aussi fort que leur talent sur un parquet. Et qu’est ce qu’ils sont talentueux ! Du coup, l’idée répandue depuis samedi concerne leur implication dans ce mouvement. En plus, il se dit dans les coulisses de la NBA que Kyrie appuierait pour une arrivée de… Tyronn Lue. Quel cirque… Qui de mieux pour les défendre que celui qui est venu avec eux cet été ? DeAndre Jordan ! Il a répondu aux accusations envers Uncle Drew et Monsieur 4 juillet avec une phrase qui devrait mettre tout le monde d’accord au micro de Greg Joyce du New York Post.

« Je pense que cette information est une connerie. »

On n’en attendait pas moins de lui. Il devait y avoir quelqu’un pour les défendre dans les médias et c’est donc Dédé qui s’y est collé. On ne va pas accuser ces deux êtres innocents sans preuves quand même. On connait les deux depuis des années. Ils sont adeptes des déclarations foireuses et on se demande parfois ce qu’ils pensent. En tout cas, ils auront tout le loisir de participer au choix du prochain coach des Nets maintenant que Kenny Atkinson n’est plus là. Pour l’instant, Jacque Vaughn fait l’interim. Personne ne sait si ça durera jusqu’à la fin des Playoffs (qui devraient vite se terminer) ou si quelqu’un sera trouvé dans les prochains jours. Reste que rien ne change aux alentours de Kyrie et Kevin. Des histoires, du drama, du leadership, et ce sentiment qu’ils devraient se contenter de jouer et de ne faire que ça. Bon courage au prochain coach de ces deux-là. Il va falloir faire des sacrés tours de magie pour ne pas se les mettre à dos ou pour garder un vestiaire intact. C’était le risque pris par les Nets cet été en les faisant venir et en connaissant leur caractère. Pour l’instant ça ne fonctionne pas vraiment. On verra l’année prochaine au complet. Avec KD et Kyrie sur deux jambes et DeAndre Jordan pour protéger la raquette et ses coéquipiers devant les micros.

Voilà pour la petite défense de DD. C’est pas grand chose et personne n’y croit vraiment mais on va dire que le geste est là. En attendant le prochain épisode de la saga des Nets. Bon courage à tous les fans pour affronter tout ça et surtout au prochain coach qui embarquera dans cette galère. 

Source texte : New York Post

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top