Nets

Kenny Atkinson a été un facteur déterminant dans le choix de Kevin Durant de signer aux Nets : il en pense quoi David Fizdale ?

Kevin Durant

Coucou Fiz.

Source image : YouTube

Vendredi, lors du Media Day des Nets, Kevin Durant est évidemment passé devant les journalistes pour répondre à quelques questions sur son arrivée aux Nets et le prochain chapitre de sa carrière. Parmi les choses intéressantes qui sont sorties de la bouche de KD, il y a ces propos concernant le coach de Brooklyn Kenny Atkinson.

Ces dernières années, les Nets ont réussi à repartir de l’avant alors qu’ils étaient dans une situation assez hardcore après avoir tout misé sur le court terme entre 2012 et 2015. La franchise de Brooklyn a réussi à mettre en place une certaine culture et est redevenue compétitive derrière un collectif séduisant, jusqu’à retrouver les Playoffs en 2019 après une absence de trois saisons. Parmi les grands acteurs de ce renouveau, il y évidemment le manager général Sean Marks, qui a fait un excellent boulot en coulisses pour permettre à la franchise de repartir sur des bases solides après les folies de Mikhaïl Prokhorov, mais aussi le coach Kenny Atkinson. Ce dernier, qui a débarqué sur le banc des Nets après plusieurs années en tant qu’assistant aux Knicks et aux Hawks, a réussi à imposer sa patte pour faire progresser Brooklyn sur le parquet. 20 victoires en 2016-17, 28 la saison suivante, puis 42 la saison dernière. Une ascension plutôt spectaculaire car on n’attendait pas forcément les Nets avec un bilan positif aussi rapidement. Vous l’avez compris, Kenny Atkinson a joué un rôle vraiment important dans tout ce processus, et il a visiblement été un facteur déterminant dans le choix de KD si l’on en croit les propos de l’ancien Warrior lors du Media Day.

« J’ai fait beaucoup de recherches YouTube sur Kenny Atkinson, j’ai regardé ses interviews et j’ai pu voir de quelle manière il parlait du jeu. J’ai vraiment apprécié son approche du métier en tant que coach, et ça m’a attiré assez rapidement. […]

J’ai vu tous ces jeunes joueurs progresser sous ses ordres année après année. Kenny a commencé en tant que development coach, et il a gravi les échelons jusqu’à devenir un head coach. Je sais à quel point c’est difficile, je sais à quel point il faut bosser pour avoir du succès en tant qu’entraîneur, pour aller en Playoffs, gagner un match de Playoffs, et créer une vraie atmosphère. J’étais vraiment impressionné et je voulais faire partie de ça. »

Ce genre de déclaration montre l’importance d’avoir une vraie culture déjà en place au moment de vouloir recruter des superstars. Si les Nets et les Clippers font partie des grands gagnants de l’été, c’est notamment parce qu’ils ont réussi une belle saison 2018-19, avec un collectif séduisant, un excellent management et un coach très solide sur le banc. Kevin Durant est le genre de mec qui donne vraiment de l’importance à l’essence même du jeu, à la vision et la philosophie que peut avoir une franchise, ainsi qu’à l’environnement qui entoure cette dernière. Ces éléments avaient déjà fait la différence pour les Warriors en 2016, et cette fois-ci ce sont les Nets qui ont raflé la mise. Le travail réalisé par Kenny Atkinson depuis son arrivée, sa capacité à tirer le meilleur de ses joueurs et à construire un collectif et une identité ont fait pencher la balance en faveur de Brooklyn.

Kenny Atkinson a tapé dans l’œil de Kevin Durant, et ce n’est pas étonnant vu le travail abattu par le coach des Nets depuis qu’il a posé ses fesses sur le banc de Brooklyn en 2016. Désolé David Fizdale, KD n’a visiblement pas été convaincu par ton « Take That for Data ». 

Source texte : Media Day Nets

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top