Rockets

James Harden reste James Harden : quadruple-double avec les turnovers et défaite à Charlotte, Ramesse c’est tout ou rien… ou les deux en même temps

James Harden pari

Pas de Russell Westbrook mais pas de changement cette nuit : James Harden est dans le putain de dur.

Source image : YouTube

La fanbase de James Harden et des Rockets attendait une réaction. Le non-match face aux Clippers avait réveillé un sentiment de gêne habituel lorsque le printemps se rapproche, et ressorti du placard quelques questions existentielles concernant le MVP 2018. Il fallait donc frapper un grand coup pour ce match face aux Hornets, histoire de montrer que le meilleur barbu de NBA… l’est toujours. Parce que mine de rien, Aron Baynes arrive en courant dans la course.

Quand James Harden fait quelque chose il ne le fait jamais à moitié. Ou tout, ou rien, ou les deux en même temps. Et le boug a ses périodes. On l’a ainsi vu passer des semaines entières et consécutives à envoyer des perfs absolument all-time, de type 45/10/15 tous les soirs pour vous donner une idée, mais on l’a également vu torpiller des 0/17 à 3-points en tirant la gueule, parce que quand ça ne rentre pas… eh bien on continue d’essayer. Le match de l’avant-veille face aux Clippers était l’un de ces matchs, Ramesse réussissant en début de rencontre à aller gratter quelques points sur la ligne mais s’entêtant ensuite à envoyer banane sur banane du parking. Au bout du compte une défaite bien plus significative que le score ne voulait bien le laisser paraitre, et des questions, toujours des questions : James Harden est-il un joueur fait pour les grands matchs ? Est-il toujours le leader de son équipe ? Clint Capela ne lui manquerait-il pas plus qu’on ne le croie ? Quelle lotion utilise-t-il pour que sa barbe brille autant ? Tant de questions et quelques débuts de réponses chacun dans nos têtes mais en tout cas la nécessité née de frapper un grand coup la nuit dernière afin de prouver aux gens que James Harden est toujours James Harden. Et vous savez quoi ? Bingo, El Barbudo a tapé dans le cœur de la cible… mais pas sûr que ce soit une super bonne nouvelle non plus…

30 points, 10 rebonds, 14 passes, 10 balles perdues, 8/22 au tir dont 2/11 du parking et 12/14 aux lancers

Merci pour le tournis.

Première information, les Rockets jouaient cette nuit sans Russell Westbrook, laissé à la disposition de Madame Repos en vue du back-to-back à venir (round 2 face au Magic ce soir). Deuxième information ? Qui répond peut-être à l’une des questions ci-dessus ? James Harden était seul à la barre cette nuit… avec l’envie de mettre tout le monde d’accord… et les Rockets ont perdu à Charlotte. Loin de paraitre aussi étranger aux débats que face aux Clippers, le meneur gaucher a été au centre du dispositif texan, boulimique de ballons, mais Ramesse a fait autant de sale que de propre. Encore une nuit à produire plus de briques que de raison, encore une nuit à insister de loin, insister, insister, toujours insister, et au final une troisième défaite de suite qui permet au Jazz de respirer un peu devant et qui permet aussi – surtout-  au Thunder et aux Mavericks d’apercevoir les Fusées au bout de la ligne droite. Une première mi-temps cata des hommes de Mike D’Antoni face à des snipers inspirés (8/11 pour Pièce Jointe Washington, 8/15 pour Terry Rozier et 7/12 pour Devonte’ Graham), un peu de mieux au retour des vestiaires pour Houston mais au final des maux connus qui ressurgissent très vite malgré les beaux apports de Jeff Green et Robert Covington : manque de variété dans le jeu, manque de point de fixation dans la raquette pour un James Harden évidemment capable – au talent – de trouver des solutions mais vite perdu quand un mec ne fait pas l’effort de proposer un pick and roll. C’est con le basket hein, mais depuis quelques semaines c’est compliqué, et petit à petit ces Rockets perdent du terrain à un moment censé être celui idéal pour monter en puissance et non multiplier les questions.

30/10/14/10 pour le chef d’orchestre le plus contesté du moment et une nouvelle défaite pour Houston. Ce soir Russell Westbrook est de retour à la baguette face au Magic, et la victoire s’annonce essentielle pour ces messieurs en rouge. En cas de nouvelle mixtape du Brodie ? En cas de nouvelle foire à la saucisse de James Harden ? On commencer à se poser de moins en moins de questions, on commencera plutôt à analyser les réponses.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top