Allez, lecture

Allez, lecture : « Kevin Durant, en quête de perfection », la vie d’un freak au talent pur

Kevin Durant

Jouer pour s’échapper.
S’échapper pour travailler.
Travailler pour gagner.

Source : Marabout

Chez TrashTalk, on aime écrire des articles, des livres ou des blagues d’un goût plus ou moins sucré. On aime organiser des événements pour réunir les fans de balle orange aussi souvent que possible. On aime faire des vidéos pour parler NBA tout au long de l’année. Mais on aime aussi lire et ça tombe bien puisque des livres autour du basket, ce n’est pas ce qui manque. Désormais, nous vous partagerons nos impressions sur les bouquins que nous lisons, histoire de vous les faire découvrir ou redécouvrir, de vous donner envie (nous l’espérons) de les parcourir. Allez, aujourd’hui : « Kevin Durant, en quête de perfection ». 

« Il était si grand que ses coachs (NDLR dans les équipes de très jeunes) trimballaient en permanence son certificat de naissance pour convaincre les parents de l’équipe adverse qui ne manquaient jamais de penser qu’il était plus vieux. »

Kevin Durant est un freak, sans aucun doute. A 14 ans, il mesurait déjà 1m90. Il était plus grand que tous ses adversaires mais aussi plus frêle. Trop frêle… A peine adolescent, KD a tout de suite compris que ce corps infiniment long mais pas assez puissant était sa force et en même temps ce qui l’empêchait de dominer vraiment. Alors il s’est mis à bosser sa technique sans relâche. Il a passé des heures, des jours et des nuits au gymnase à dribbler, shooter, à envoyer du fadeaway, du runner, du crossover, à travailler sur sa main gauche, sur ses scoops shots… Et oui, si Kevin Durant est devenu cette arme offensive ultime que l’on peut considérer comme la ou l’une des meilleures de tous les temps – le débat existe – c’est parce qu’il a bien évidemment des aptitudes naturelles hors du commun mais c’est aussi parce que depuis qu’il est tout gamin, il bosse comme un dingue.

D’autant plus que sa jeunesse dans les quartiers difficiles de la région de DC (Prince George County) l’a poussé vers ces terrains qui était pour lui un véritable échappatoire. « Jouer, s’entraîner, s’échapper ». Jouer pour s’échapper. S’échapper pour travailler. Travailler pour gagner. Car c’est tout ce que recherche Durant : jouer et gagner, devenir le meilleur. Tout simplement. Il n’est pas un animal médiatique comme LeBron James ou Stephen Curry. Il n’est pas aussi avenant que beaucoup d’autres joueurs. Il est Kevin Durant, cet athlète hallucinant de 2m10 qui peut dribbler comme un meneur, se déplacer comme un arrière, protéger le cercle comme un pivot et shooter avec une pureté et une efficacité démentielles. Il n’est pas là pour plaire (on l’avait compris), il est là pour devenir le meilleur.

C’est ce que raconte Marcus Thompson – journaliste pour The Athletic et déjà auteur d’un excellent ouvrage sur Stephen Curry (Golden) – dans ce livre qui retrace la vie de Kevin Durant dans les moindres détails. De son enfance à son ascension au sommet de la ligue en passant par le fameux DMV (DC Maryland Virginia), Seattle, Oklahoma City, Oakland et maintenant Brooklyn. On comprend comment le Durantula s’est construit par le travail sur les parquets et par une éducation donnée par trois femmes (mère, grand-mère et tante), comment et pourquoi sa relation avec les médias et certains de ses coéquipiers est parfois si compliquée. On comprend mieux le bonhomme, faute de pouvoir admirer le joueur sur les parquets en cette saison 2019-20.

La perfection… il n’y a pas d’autre objectif possible quand on a le talent de Kevin Durant. Cette quête est parfaitement mise en relief et expliquée dans ce livre par Marcus Thompson. Livre qui, pour la première fois, porte un petit sticker avec la mention « Validé par TrashTalk ». A vous de nous dire si vous validez. 

Kevin Durant Full Cover Livre

Kevin Durant, en quête de perfection

  • Auteur : Marcus Thompson
  • Traduction : Thomas Berjoan
  • Édition française : Marabout
  • Sortie française : le 26 février 2020
  • Prix : 21,90€
  • Disponible sur le Shop TrashTalk !
1 Comment

1 Comment

  1. Djohn-konkakk

    6 mars 2020 à 13 h 49 min at 13 h 49 min

    Est-ce que le bouquin parle également de son choix de signer aux Warriors ? Si oui, est-ce que ton jugement sur cet épisode a changé ?
    Force à toute l’équipe et bravo pour ce que vous faites !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top