Warriors

Stephen Curry is back, et ce sera dimanche face aux Wizards : on veut du gros carton mais il ne faudra pas oublier de perdre

Stephen Curry 18 novembre

APPELEZ-LES POMPIERS, STEPHEN CURRY EST DE RETOUR POUR FOUTRE LE FEU DANS VOS VIES.

Source image : YouTube

Ça y est, c’est officiel. Après quatre mois à soigner une main écrasée par le pachyderme Aron Baynes, Stephen Curry est de retour avec les Warriors. La date du comeback ? Dimanche soir, 2h30 du matin heure française. Le lieu ? Le Chase Center, là où le double-MVP n’a pour l’instant gagné… qu’un seul match de basket. L’adversaire ? Les Wizards, merci du cadeau.

Amateurs de tirs en première intention, de sourires provocateurs et de saillies à plus de quarante pions, réjouissez-vous. Si vous avez quinze ans et que vous êtes fans de Trae Young ? Réjouissez-vous. Si vous êtes en PLS depuis cet été car fan des Warriors ? Réjouissez-vous, un peu. Les infos fuitaient depuis quelques semaines quant à la date d’un éventuel retour et hier soir, Shams Bomb, on a donc appris que The Human Torch remettrait bien le short, comme prévu, avec l’arrivée du mois de mars.

Alors on vous arrête tout de suite, ça ne « révolutionnera » pas la saison des Warriors, ça ne révolutionnera pas non plus la NBA tout court. Pourquoi ? Car tout Steph Curry qu’il est, le sniper de GS va probablement faire une sacrée tronche quand il se rendra compte que le mec qui déroule sur le pick s’appelle désormais Marquese Chriss et que celui qui attend le ballon dans le corner se nomme Jordan Poole. On exagère à peine hein, on sait que des mecs comme Draymond Green et le dernier arrivé Andrew Wiggins sont loin d’être des peintres, mais même le dernier demeuré du coin sait que ces Warriors ’20 sont à des années lumières de ceux que Steph a connu depuis 2015. Aujourd’hui Golden State squatte… la dernière place de la Ligue en terme de win, préparant en sous-main une vraie révolution cette fois-ci une fois l’été venu, et pour ceci il faudra respecter la feuille de route, à savoir perdre, perdre et perdre toujours plus, afin de s’assurer un maximum de chances d’aller chercher un très haut choix de draft dans une cuvée qui s’annonce parmi les plus faibles de ces dernières années. T’as compris Stephen ? Alors on part donc sur des matchs à 11/15 du parking, mais par pitié rate au moins le dernier, ce sera peut-être un peu dur à intégrer au début mais tu finiras par t’y faire, et au pire dans quelques mois on y retourne ok ?

La planète basket est en ébullition, et ceux qui ne le sont pas sont donc soit des haters de la vie, soit des fans de tout ce qui est moche. Stephen Curry is back, on parle simplement du joueur le plus influent des cinq dernières années en NBA, d’un mec qui a changé le basket et « grâce » à qui, aujourd’hui, n’importe quel pivot de 2m17 prend quatre tirs à 3-points par match. Rendez-vous dimanche à 2h30, avec la lance à incendie, juste au cas où.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top