Thunder

Le Thunder tape les Nuggets à la maison 113-101 : l’agent Chris Paul fait la loi contre Denver

Grosse rencontre à l’Ouest cette nuit entre Oklahoma City et Denver, et le match a été à la hauteur de la hype. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Tonnerre et son meneur Chris Paul ont répondu présent. Une copie toute propre face à des Nuggets habitués à faire du sale, ça a de quoi donner la confiance pour arriver comme une fleur en Playoffs, contre Denver ?

Cette nuit, on assistait peut-être à une preview de mi-avril. Et à voir l’intensité et le jeu proposé dans le match, on fait comme Chris Paul face à un gros contrat, on signe direct. En parlant du Point God, le petit vieux n’est pas étranger aux succès à répétition des siens. Depuis le début de saison, CP3 régale, et peut-être plus encore, il est dans les stats le joueur le plus précieux de toute la Ligue aux points marqués dans le clutch. Il est également deuxième dans ce moment du match en ce qui concerne les interceptions, mouais, il peut mieux faire le Paulo. Malheureusement pour les Nuggets, ils en seront dans cette rencontre victimes et témoins, Christophe est monstrueux cette saison. Avec entre autres du 3+1, et de la provocation de fautes digne des vieux singes à qui on n’apprend plus à faire la grimace, au bout du compte, ce sont 29 points, 4 rebonds et 2 passes (7 turnovers certes) pour le meneur, et la victoire qui va bien. Après une égalité parfaite à la mi-temps, Denver a collé à la marque à plusieurs reprises sans jamais passer devant, score final : 113-101 Oklahoma City. Le Thunder continue de confirmer sa place de sixième à égalité avec les Mavs.

Niko Jokic a sorti un match gros comme lui en début de saison, un 32-7-5 tout de même, mais lui, Jamal Murray et Will Barton seront trop seuls pour l’emporter. Trop de pertes de balle pour les Nuggets, un Thunder trop clean avec un Steven Adams à 19 points et 17 rebonds accompagné d’un Shai Gilgeous-Alexander en quasi triple-double, c’est trop pour un seul homme, même s’il pèse comme deux. Sur le terrain, on a eu droit à un match serré et à une belle intensité, avec quelques contacts amicaux pour marquer le coup. Un coude de Danilo Gallinari dans la jugulaire de Jamal Murray, une semelle dans la cheville de Dennis Schroder, on a parlé d’odeur de Playoffs, on en a eu la rugosité. Calmos les manos, pas besoin de faire de Zaza Pachulia en février, vous allez vous blesser. C’est aussi ça la joie des fins de saison, chaque match compte, alors on n’y va pas à moitié. Dans cet hybride entre Ballonpanier et boxe pieds-poings(-coudes), cette nuit, le Thunder a été meilleur, de quoi faire taire ceux qui doutaient encore de l’âme de cette équipe. En début d’année, personne n’attendait OKC si haut, après le All-Star Break, le Thunder aurait pu craquer, diantre, c’est le deuxième de l’Ouest qu’il a tapé. La perf est belle, Chris Paul est beau (si si), on a hâte de voir ce que pourrait donner OKC dans une série au meilleur des sept. Disons, au hasard, en mi-avril contre les Nuggets ?

Un meneur en fin de carrière dans une équipe destinée aux abysses de l’Ouest, hein ? Voilà ce qui était prévu à la base mais le Thunder, mené par un Chris Paul divin, bah ça tape de gros poissons, et ce n’est pas désagréable à regarder. Plus que de faire acte de présence en Playoffs, face au Tonnerre, une grosse équipe pourrait presque se faire peur. Vous n’y croyez pas ? Demandez à Denver.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top