Mavericks

Hip-hip-hip, Europe : Evan Fournier a pris chaud… mais l’axe slovèno-lettonno-allemand des Mavs a sorti la clim

C’est l’histoire d’un Français, un Slovène, un Allemand et un Letton. Ça commence comme une blague dans laquelle un Belge serait encore raillé, mais au bout du compte cette nouvelle victoire des Mavs n’a rien d’une histoire drôle. Car si Evan Fournier a tout fait pour réveiller son équipe, la tri-force de Dallas lui a gentiment rappelé qu’il était bien seul.

Le Vieux inContinent était à la fête cette nuit en Floride. Logique quand on sait que Luka Doncic était en visite à l’Amway Center, mais c’est finalement l’Europe toute entière qui s’est approprié la rencontre. Le premier à se mettre en action ? Le meneur slovène évidemment, déjà auteur de quelque chose comme 24/5/5 à la mi-temps, trop facile, comme d’habitude. Le ROY 2019 ne rate rien ou presque et si le Magic réagit un chouïa au second quart-temps… ça pue déjà la défaite non-loin des everglades. Le moment choisi par Evan Fournier pour sortir de sa boîte et envoyer un troisième quart de rêve, peut-être le plus solide de toute sa carrière mais on  a la flemme de chercher, puisque le divin chauve 2.0 va planter la bagatelle de 18 pions en dix minutes, participant avec son potal Nikola Vucevic à remettre le Magic dans le match. On se dit alors que l’on va avoir droit à une fin de match équilibrée mais Vavane sort et Dallas remet un coup d’accélérateur en nous faisant réviser nos langues vivantes.

Luka Doncic qui remet les gaz, évidemment, mais également un Kristaps Porzingis qui monte clairement en régime depuis quelques semaines, et plus étonnant… Maxi Kleber, l’homme au blase de sandwich du McDo lâchant l’un des matchs de sa vie en sortie de banc. Difficile alors pour le Magic de résister à un tel déferlement, et si Luka Superstar bouclera son match avec une ligne habituelle (33/10/8), le trio cumulera 83 points pour finalement l’emporter sans trop de difficulté face à une équipe en manque de cartouches en attaque et pour permettre aux Mavericks de continuer leur bout de chemin en direction du 5 Boulevard des Playoffs. Pour le Magic ? Les Nets sont eut-être devenus récemment une proie logique au classement mais avant de penser à regarder devant il faudra surtout se sortir les doigts pour éviter une fin de saison plate comme de la Vittel et une branlée phénoménale en Playoffs…

Luka Doncic et les Mavs ont assuré à l’européenne, Evan Fournier était un peu trop seul et au bout du compte la logique fut respectée à l’Amway Center. La seule bonne nouvelle pour le peuple français ? Heureusement que Maxi Kleber n’était pas avec sa sélection hier, ça aurait pu être encore plus douloureux.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top