Lakers

Kevin Garnett était chaud pour rejoindre Kobe Bryant aux Lakers en 2007 : alors là niveau « what if », y’a de quoi discuter

C’est le moment de faire marcher son imagination.

Source image : YouTube

À l’été 2007, Kevin Garnett a quitté les Timberwolves pour rejoindre Paul Pierce et Ray Allen à Boston, tout ça dans le cadre d’un trade qui a définitivement changé le paysage de la Conférence Est. Mais si l’on en croit de récents propos signés KG, les choses auraient pu être bien différentes.

Il y a environ 13 ans, deux des plus grandes stars de la NBA se retrouvaient dans une impasse. On avait Kevin Garnett, qui évoluait au sein d’une franchise du Minnesota en pleine régression depuis la campagne MVP de KG en 2003-04. Trois saisons plus tard, les Wolves avaient réalisé un exercice à seulement 32 victoires et Garnett ne se voyait pas continuer du côté de Minneapolis. Un transfert était alors vraiment envisagé et plusieurs équipes étaient évidemment sur le coup. Parmi elles, les Lakers de Kobe Bryant. À cette époque-là, le Black Mamba était particulièrement frustré après une nouvelle élimination au premier tour des Playoffs face aux Suns, et il avait même demandé un transfert suite à la sortie d’une rumeur indiquant qu’il était le responsable du départ de Shaquille O’Neal quelques années auparavant. C’était donc assez chaud à L.A. et la franchise californienne cherchait à recruter une star pour véritablement aider Kobe, fatigué d’évoluer aux côtés de génies de la balle orange comme Smush Parker et Kwame Brown. Une potentielle association entre le Mamba et le Big Ticket était donc d’actualité à ce moment-là. Lors d’une récente interview sur le podcast All The Smoke de Matt Barnes et Stephen Jackson, Kevin Garnett est revenu sur cet épisode, en soulignant le fait qu’il était bien chaud pour évoluer aux côtés de Kobe Bryant.

« Je vais être honnête, je voulais me lier à Kob. Kob et moi, on avait une connexion différente. Quand Kob et Shaq ont eu leurs petites embrouilles, beaucoup se sont rangés du côté de Shaq. Beaucoup de gens ne voulaient rien savoir de Kob. Je suis l’un des seuls qui était resté avec lui. J’étais de toute façon neutre dans cette histoire. J’ai montré de l’amour envers tout le monde. Mais Kob respecte les chiens. »

Vous imaginez un duo Kobe Bryant – Kevin Garnett ? Quand on connaît l’intensité avec laquelle ces deux-là évoluaient sur les parquets, ce tandem aurait sans aucun doute traumatisé plus d’une équipe. Bryant était dans son prime avec des cartons offensifs à n’en plus finir, Garnett avait dépassé la trentaine mais était toujours l’un des meilleurs joueurs de la NBA avec son grand apport des deux côtés du terrain, et Phil Jackson était sur le banc des Lakers à l’époque. Pfiou, ça aurait fait des dégâts. Sauf que lors de l’été 2007, le boss des Celtics Danny Ainge est arrivé sur le coup.

« J’ai essayé de me lier à Kobe, mais je n’ai pas réussi à vraiment rentrer en contact avec lui. Donc il fallait que je prenne une décision. Danny Ainge est arrivé et tout de suite, il a montré sa vision. En l’écoutant parler, j’arrivais à voir la même chose que lui. C’est comme ça qu’il peignait un tableau. Il était un Picasso. Et ça c’est la grandeur de Danny, sa capacité à vous attirer.

Donc je me suis posé et je me suis dit, ‘Non, je vais à Beantown’. »

Boston plutôt que Los Angeles, sacré « what if » quand on se souvient de tout ce qui s’est passé ensuite. Kevin Garnett a donc rejoint les Verts après un trade avec les Wolves fin juillet 2007, formant ainsi avec Paul Pierce et Ray Allen un Big Three bien sale qui a joué deux Finales NBA face aux… Lakers de Kobe Bryant. Le Black Mamba a lui reçu quelques mois plus tard l’aide de Pau Gasol, arrivé en provenance de Memphis. La première édition des Finales a été remportée 4-2 par Boston en 2008, tandis que le remake de 2010 a tourné à l’avantage de Los Angeles avec une victoire en sept rencontres pour le back-to-back.

Kobe Bryant et Kevin Garnett sous le même maillot, difficile de faire mieux niveau intensité et trashtalking. Finalement, c’est du côté de Boston que KG est allé chercher son premier et seul titre NBA, pour le plus grand bonheur des Celtics. 

Source texte : All The Smoke

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top