All-Star Weekend

All-Star Game 2020 : les hommages à Kobe ont été effectués avec la manière, une intro belle et émouvante avant le match

kobe

Les joueurs qui se tiennent tous, main dans la main.

Source image : NBA League Pass

Si le All-Star Game 2020 a été une réussite complète, ce n’est pas seulement parce que le match a été sensationnel en suivant son nouveau format. La rencontre des étoiles a aussi bien démarré, avant l’entre-deux, grâce à une série d’hommages envers Kobe Bryant. Et là aussi, la NBA a fait ça bien.

Objectivement, ce weekend de festivités annoncé à Chicago se passait dans la ville de Jordan. Ok, certes, on peut associer la légende des Bulls à Charlotte et ses Hornets, mais le fait est que le roi de la ville du vent est bien MJ, tous les jours de l’année, suite à son incroyable carrière avec les Taureaux. Mais aussi malheureusement que tristement, pour cette édition 2020 du All-Star Weekend, c’est un autre homme qui était dans les pensées de tout le monde, les basketteurs de l’Illinois comme d’ailleurs. Kobe, disparu le 26 janvier dernier dans un tragique accident d’hélicoptère, devait recevoir un hommage vibrant, ici à Chicago. Il l’obtenait déjà sous la forme d’un honneur-trophée, avec le MVP du All-Star Game renommé Kobe Bryant Trophy, mais on s’attendait à ce que la NBA mette le paquet sur la rencontre de ce dimanche soir. Pas de surprises au niveau des jerseys, une équipe avec le numéro 2 (Team LeBron), une équipe avec le numéro 24 (Team Giannis). Sauf qu’avant même d’enlever ses survêtements et aller sur le terrain, il y avait une intro à assurer. Et cette intro, sous plusieurs parties, fût gérée avec classe par la Ligue, qui a proposé un combo assez formidable sur scène.

D’abord, Magic Johnson, entouré par les joueurs de ce All-Star Game 2020. Proche de Kobe pendant des années, idole du joueur, associé chez les Lakers, Magic reste en plus de cela une des voix les plus retentissantes que la NBA puisse avoir dans ses rangs. Quand Magic parle, on écoute. Point. Et le meneur le plus L.A de L.A en est bien conscient. C’est en le sachant que Johnson a offert quelques belles paroles en hommage à Kobe, de sa carrière incroyable à ses actes de générosité, en passant par sa phrase préférée : le fait qu’il n’y aura plus jamais un seul autre Kobe dans l’histoire. Mais ce qui a évidemment touché beaucoup de monde, c’est ce moment isolé hors du temps. Magic qui demande à tout le monde de se tenir la main, les joueurs inclus, et respecter 8 secondes de silence. L’image est puissante, la sensation en direct tout autant. Alors qu’on pensait avoir fait un bon travail en interne sur le tournage de page du 26 janvier, les oignons remontent à la surface.

Le coup de grâce vient véritablement de Jennifer Hudson. Chanteuse giga-respectée dans le monde entier, propriétaire de deux Grammy’s dans sa carrière, Hudson et sa voix de cantatrice arrivent sur scène pour interpréter… For all we know. Autant prévenir ceux qui n’ont jamais entendu cette chanson, vous avez l’option suivante. Ouvrir un nouvel onglet, taper For all we know Donny Hathaway Lyrics, comprendre les paroles avec un traducteur, ramener votre boîte de mouchoirs puis vous faire la vidéo de cette nuit en hommage à Kobe. La puissance de la chanteuse et l’émotion mise dans sa voix, accompagnée par un pianiste et une violoncelliste, aspirent toute l’âme du United Center qui vit un moment assez étourdissant. Une fois la chanson interprétée, et trois nouveaux litres de larmes versées avec les crocodiles, le dernier acte qui nous attend est bien plus rythmé.

En effet, c’est Common qui se charge de la touche de fin, et elle est réussie avec tact. Originaire de Chicago, l’ex-rappeur est un lyriciste respecté, un poète de renom, qui n’en est plus à sa première impro sur un sujet ô combien compliqué. Pas de problèmes pour Common, qui nous livre sa vision et son histoire de Chitown, avec une touche spéciale envers Kobe. On vous conseille d’ailleurs d’aller checker la présentation des joueurs par la suite, puisque Common va réussir à faire rimer quasiment tous les noms de familles des All-Stars sans faire trop de fautes. Pas facile, pas facile, et pourtant ça passe crème. La boucle est bouclée, les hommages sont validés, le match peut alors… commencer ?

Allen Iverson portera sur lui un maillot des Lakers avec le numéro 8, tandis que Lil Wayne débarquera sur scène à la mi-temps avec un pantalon regroupant les maillots de Kobe. Tout le monde a fait le taf pour que le Mamba se sente honoré, respecté, remercié, et les joueurs ont d’ailleurs ponctué cette pensée en offrant un match intense à la fin. Arf, allez, on va commencer à pouvoir tourner la page, tout doucement…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top