Rockets

Les Rockets cherchent à échanger Clint Capela : à quoi ça sert un pivot en vrai ?

Clint Capela

D’ici au 6 février, le maillot devrait changer.

Source image : Youtube/NBA

Les Rockets sont prêts à tout pour viser le titre, quitte à se passer de celui qui a fait leurs beaux jours au rebond depuis maintenant six saisons. La trade deadline approche, et Clint Capela devrait préparer ses affaires, il ne semble plus faire partie des plans de Houston. De toute façon c’est bien connu, qui a besoin d’un pivot pour jouer au basket ?

Le Suisse n’a pas encore connu la NBA ailleurs qu’avec ses Rockets, la trade deadline devrait être l’occasion pour lui de voir du pays. Malgré un impact important pour les siens avec une ligne de stats de 13,9 points à 62,9% aux tirs, 13,8 rebonds et 1,8 contre cette année, l’ancien Chalonnais risque bien de ne pas finir sa saison dans la franchise qui lui a fait découvrir la Grande Ligue. Houston est dans le win now pour atteindre le titre et le double C ne semble plus leur suffire. Il fera alors une monnaie d’échange intéressante pour toute équipe qui manque de joueurs et d’intimidation dans la raquette sans avoir à laisser un rein dans l’opération. En effet, sa situation a tout pour intéresser. Du haut de ses 25 ans, Clint a signé un contrat sur cinq ans pour un salaire de 90 millions de dollars, qui n’expirera qu’en 2023, plutôt raisonnable au vu de son impact. De quoi envisager le futur sereinement pendant encore quelques années donc pour la future franchise qui parviendra à mettre la main sur le pivot. Un jeune efficace au tir et capable de prendre autant de rebonds, ça a forcément de quoi intéresser. Jusqu’au 6 février, le GSM va sonner chez Daryl Morey. Et d’après ESPN, les discussions sont déjà bien engagées.

Pour Houston, l’opération vise à céder Capela, probablement dans un deal à trois, avec pour but de chercher des tours de draft assez hauts dans l’idée d’un futur trade. Des discussions seraient en cours avec les Hawks, et quand on voit le bilan de l’équipe, nul doute que le pick peut être bien placé. Les Rockets sont plus globalement en discussion avec des équipes de l’Est, ce qui permettrait par la même occasion de ne pas améliorer l’effectif de potentiels contenders à l’Ouest, où les hommes de James Harden ne sont pour le moment que cinquièmes (31-18). Connaissant les ambitions de l’équipe, cette place n’est pas suffisante, la trade deadline permettrait alors de se renforcer à l’arrivée des Playoffs. Le but ?  Trouver des joueurs encore plus solides en défense, avec l’arrivée d’un ailier et d’un intérieur pour boucher le trou dans la peinture au cas où. Parmi les noms évoqués pour le moment, Robert Covington, côté Timberwolves, permettrait à Houston d’envisager les attaques adverses plus sereinement, en apportant un nouveau soldat flexible et capable d’intercepter le ballon plus souvent. Chez les plus grands, Andre Drummond est lui aussi mentionné, et pour cause, avec pas moins de 15,7 rebonds, il est le meilleur joueur de la Ligue sur cet exercice. Le ton est donné, les Rockets comptent bien se remettre sur le chemin de la bague après un début de saison mitigé, gare à l’Ouest, le Texas risque de se renforcer.

Pour remporter la bague à la fin d’année, Houston n’a d’autre choix que de remanier son équipe. Après l’arrivée de Westbrook cet été, l’effectif va encore devoir s’adapter, de nouveaux éléments ne devraient pas tarder à arriver. Clint Capela va laisser un vide, il va falloir le combler.

Source texte : ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. killerdescore

    3 février 2020 à 15 h 44 min at 15 h 44 min

    Entre lui ,Gordon ,Love ,Paul ,Drummond et Hayward (avec les Waiters / johnson du heat ) dans le trade block paye tes deals de merde de front office complétement cons qui vont essayer de refourguer ça au 1er venu
    Pitié les Knicks laissé pas partir Randle ,Robinson ou Knox et faites vous pas avoir par des trades de merde

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top