Knicks

Elfrid Payton, Marcus Morris et Jae Crowder (entre autres) mis à l’amende : toujours compliqué de gérer des classes de CM2

télé-réalité 31 janvier 2020

Vivement qu’on retrouve tout ce petit monde dans les Anges de la télé-réalité Saison 28.

Source image : YouTube

Les images ont fait le tour de la Toile hier matin, si tant est que cette expression s’utilise encore ailleurs que sur C-News. On parle évidemment de la fin de match houleuse entre les Knicks et les Grizzlies, et la NBA a une fois de plus sorti son carnet à prunes afin de punir ses sales gosses.

Petit rappel des faits. Nous sommes le jeudi 30 janvier, il est très tôt et le brouillard est présent sur Bourg-en-Bresse. Il reste un peu moins d’une minute à jouer entre les Grizzlies et les Knicks, les Oursons mènent de 18 points car en 2020 n’importe quelle équipe de basket composée d’adultes est meilleure que les Knicks, et suite à une remise en jeu complétement chiée par Julius Randle, à l’image de la saison de NY finalement, cet enfoiré ce filou de Jae Crowder récupère la gonfle et se dirige vers le corner droit pour prendre un dernier tir. Premier problème, car on sait que les règles non-écrites de la NBA « imposent » à une équipe de laisser tourner le chrono quand un match est terminé ou presque. A vrai dire on a plus l’habitude de voir ce genre de situation lorsqu’il reste une trentaine de secondes ou moins, et c’est d’ailleurs le fond du « débat » qui anime les deux fanbases depuis hier matin. Toujours est-il que ce shoot de Jae Crowder, Elfrid Payton n’y goûte que très peu, et c’est donc à une attaque bélier du meneur des Knicks que l’ailier des Grizzlies va finalement goûter. L’ancien sosie capillaire de The Weeknd cartonne le sniper qui se retrouve le cul dans les bancs, et qui se relève évidemment très vite pour tenter d’en coller une à Elfrite, car on rappelle que Jae est quand même, à la base, le genre de joueur à dégoupiller au moindre clin d’œil. S’en suit bien sûr une échauffourée générale digne d’une fin de bal à Saint-Nizier le Désert, dans un brouhaha faisant au moins oublier la nouvelle sortie désastreuse des New-Yorkais, mais pas à un public qui scandera tout de même dans la soirée des grands « sell the team » à tue-tête. Belle ambiance dis-donc.

Et ça fait pim-pam-poum, les mandales échouent heureusement comme les tirs des Knicks et tout ce petit monde se calmera finalement après quelques fautes flagrantes ou techniques distribuées, avant que Marcus Morris ne ponctue la soirée avec une magnifique déclaration misogyne, car on sait tous que le jumeau maléfique n’est clairement pas le spécialiste des envolées lyriques traitant de la théorie de la relativité ou de quelconques pensées philosophiques. Un 10/10 donc, sur et en dehors du parquet, et qui se conclura par l’habituelle et donc attendue distribution de mauvais points :

  • Elfrid Payton, Jaren Jackson Jr. et Marko Guduric : un match de suspension sans salaire.
  • Jae Crowder : 25 000 dollars d’amende
  • Marcus Morris : 35 000 dollars d’amende

Taper dans le portefeuille c’est cool, pour la NBA surtout qui pourra mettre le paquet sur les stickers pour le All-Star Game, mais on aurait peut-être bien préféré un autre genre de sanction, comme l’obligation par exemple d’apprendre l’alphabet ou encore un stage de six semaines avec les Chtis ou les Marseillais de W9, histoire de voir ce à quoi pourrait ressembler leur fin de carrière si ces messieurs continuent à défrayer la chronique davantage dans ce genre de situations que dans des Top 10.

Allez, ça passe à la caisse mais pas de panique, tous nos héros reviendront très vite pour de nouvelles aventures. Pour les Knicks on valide, car ça fait l’occasion de parler de cette magnifique franchise. Pour les Grizzlies on passe l’éponge pour cette fois, disons que le fait de gagner plusieurs matchs de suite pour la première fois depuis 1459 a du leur donner des ailes et on peut le comprendre. Allez on vous laisse, faut qu’on parle de basket maintenant.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top