News NBA

Kobe Bryant est décédé dans un accident d’hélicoptère : le choc est immense, la planète basket pleure son Black Mamba

Kobe Bryant Dates 26 janvier 2020

Voici le genre de phrase que l’on aurait jamais imaginé écrire. Pas maintenant. Pas comme ça. RIP Kobe. RIP Gianna.

Source image : montage via Nike

L’information est tombée à 20h34, ce dimanche, dans un mélange d’effroi et de douleur. Présent à bord d’un hélicoptère avec sa fille, Gigi, pour l’accompagner à la Mamba Sports Academy, Kobe Bryant est décédé dans un accident à l’âge de 41 ans. La planète du basket, et du sport en général, est en deuil.

Immédiatement les réactions se suivent et, logiquement, se ressemblent. On ne veut pas y croire. Ce n’est pas possible. Ce ne peut pas être possible. Malheureusement, les premières infos relayées par TMZ sont reprises par l’AFP, et là ça devient tout de suite tristement sérieux. Car c’est bien de la légende des Lakers dont il s’agit, cela ne fait désormais plus de doute. L’épouvantable confirmation viendra d’Adrian Wojnarowksi, le reporter d’ESPN, qui indique que Gianna, la fille de Kobe âgée de 13 ans, une autre ado du même âge et de son père, sont eux aussi décédés dans ce crash. Un groupe qui allait, en ce dimanche hivernal, partager la même et unique passion, celle qui a marqué Bryant pendant toute sa carrière, toute sa vie même. C’est dans la ville de Calabasas, en Californie, que tout a basculé pour la légende de Los Angeles.

Ce week-end était celui de la fête du basket en France mais restera aussi, hélas, comme une date à marquer d’une croix noire dans nos mémoires, dans les mémoires de toute personne ayant aimé de près ou de loin la NBA depuis 1996, année de sa Draft, premier chapitre d’un bouquin qui durera 20 ans, avec les centaines de souvenirs sur lesquels nous reviendrons évidemment très vite, pour lui rendre hommage. Pour penser à lui, pour se souvenir, et se remémorer ensemble à quel point l’homme a conditionné nos vies de fans. Et si des détracteurs se sont tristement pointés dès les premières heures pour sortir leurs fourches, on préfère les mettre en mute et affirmer ceci : il est impossible de nier le poids de Kobe Bryant sur la NBA depuis vingt-cinq ans maintenant, impossible de nier la place qu’il prend dans l’histoire de notre sport préféré, et impossible de nier l’impact qu’il a eu pour les sportifs d’une manière générale. Exemple immédiat, Neymar le footeux qui, à des kilomètres de tout cela, dédiera son dernier but sur penalty en montrant le 2 et le 4 de ses doigts, directement à la caméra : celui du mythique numéro 24 de Kobe.

Ce soir, c’est un instant essentiel de recueillement et de longues inspirations emplies de souvenirs qui nous dominent. Kobe Bryant est décédé avec sa fille, une phrase qu’on ne pensait jamais écrire et qui ne devrait jamais être écrite. RIP, Black Mamba. 

13 Commentaires

13 Comments

  1. Laurent

    26 janvier 2020 à 23 h 34 min at 23 h 34 min

    Atroce nouvelle. Pas de souvenir d’un choc pareil pour un champion.
    Un champion hors normes. Une mentalité unique. Un talent rare. Un côté animal, une soif de perfection contagieuse.
    Black Mamba : le serpent le plus rapide du monde

  2. Téo Salu

    26 janvier 2020 à 23 h 38 min at 23 h 38 min

    C’est Tony Ferguson, le combattant le plus étrange mais aussi peut-être le plus créatif du MMA, qui a pris l’exemple de Kobe Bryant pour revenir rapidement en force après une rupture des ligaments au genou. Le mec a proclamé son admiration pour Kobe et son mental de dingue à l’époque, et même si je n’ai jamais été fan du n°24 je dois admettre que ce fut un sacré basketteur. Qu’il repose en paix.

  3. antifutur

    27 janvier 2020 à 0 h 05 min at 0 h 05 min

    les 3 artocles suggérés en dessous sont encore sur lui et sa participation potentielle au all-star game comme un truc de ouf, comme LBJ l’encenssant encore même en le dépassant, c’est un peu fou, même moi qui suis ça detrès loin ça me fait un truc.

    • Auré

      30 janvier 2020 à 21 h 25 min at 21 h 25 min

      Laker en miette

      Le Shaq est énorme, à l’image de la carrière de Kobe. Mes larmes se préparent pour un grand huit dans les prochaines 24h, mon coeur s’empourpre à tout jamais. Je m’efforce de nier en block cette insoutenable réalité,je Divac et m’évade dans d ‘innombrables souvenirs liés au Black Mamba.

      Commençons par le plus mémorable de tous, la fameuse soirée du 22 janvier 2006 où, Bryant de mille feux, il enfila 81 points pour yucataniser des raptors impuissants.
      33 jours plus tôt,tout aussi impitoyable, il s’était  doublement mis sur son 31 face aux Mavs de Dallas.
      Sujet de discorde pour bon nombre de Philadelphien, il adorait également croquer la  grosse pomme à pleine dent.

      Il possédait le panel ultime pour faire trembler les défenseurs les plus téméraires.
      Sa liste d’exploits ne pourra jamais être assez longue pour devenir exhaustive.
      Les filets et parquets des 30 franchises chantonnaient à chacun de ses passages.

      Le Staple Center fut sa mecque, son terrain de jeu propice a
      et aux dunks aussi esthétiques que brutaux. Son élévation magique face à un tout jeune superman remporte haut la main l’Howard du meilleur accueil pour un rookie.
      Tout en haut du heat parade, son jumpshot en décembre 2009, appui  pied gauche, pour éviter le flash de la défaite.
      Ben wallace sonné par un dunk stratosphérique en 1996
      Pip cassé suivi de la mise en orbite du Big Cactus en 2000
      Et last but not least…
      Son enchaînement artistique de haute volée effectué en contre face à Vincent Yarbrough, joueur de Denver et bien plus encore. Un-contre-Un-Balle derrière le dos suivi d’un dunk à 360 degrés.

      Mes premiers émois avec la balle orange sont indissociables de la trilogie victorieuse de L.A début 2000 avec son fameux duo de stars.
      Malgré la longue traversée du désert de Kobe entre 2003 et 2008, KB 8-24 décrocha le St Graal à cinq reprises.
      C’était par dessus tout un mec d’avril, de mai et de juin,les nuits sans Kobe en playoffs n’eurent jamais la même saveur.

      Pour tout ça et bien plus encore,
      33463 fois merci Kobe,
      Mamba out

  4. Kevin

    27 janvier 2020 à 0 h 27 min at 0 h 27 min

    Je regardais un film tranquille, et je tappe dans Google « NBA » pour suivre les résultats en cours, et je vois l’actualité, j’ai d’abord cru à une blague avant de voir tous les sites le relayer. Le choc, vraiment. Il tweetait encore LeBron le dépassant hier… RIP champion.

  5. Ju

    27 janvier 2020 à 0 h 34 min at 0 h 34 min

    Kobe m’a tellement fait kiffer. Ses moves, son style. Quel athlète, quel joueur, quel homme. Je suis triste, il avait encore tellement à apporter.
    Une légende incroyable. Un exemple pour moi avec sa mentalité.
    J’ai trop le seum, j’attends que vous TT et le trio Bastien, Alex et Léonce nous en reparliez, mais prenez votre temps, condoléances à toutes et à tous fan de bball.

  6. OSTOJIC Milan

    27 janvier 2020 à 0 h 51 min at 0 h 51 min

    Il a tellement bercé ma découverte de la NBA, qu’il faisait presque parti de mon histoire. Cette disparition soudaine est tellement irréelle que je n’arrive pas à réaliser. Lui, le modèle du compétiteur, de la volonté et du travail, c’est juste hallucinant. RIPKB.

  7. Loris Kakou

    27 janvier 2020 à 1 h 45 min at 1 h 45 min

    j’etais tout gamin dans la fin des années 90. Je vivais à Abidjan connaissais rien à ce sport mais les cahiers que mes parents m’achetaient pour l’école était à l’effigie de Shaq et Kobe. Mon amour pour les Lakers ça a commencé comme ça.
    Il n’y a pas de mot assez balèze pour parler de KOBE. On se sent un peu vide après un truc comme ça.
    Clivant mais tellement iconique. J’étais pas près

  8. VinceR

    27 janvier 2020 à 6 h 40 min at 6 h 40 min

    Quel choc. Condoléances à sa famille. Merci infiniment pour ce que Kobe nous a donné.

  9. Quentin

    27 janvier 2020 à 8 h 37 min at 8 h 37 min

    étant un fan des Sixers, je n’oublierai JAMAIS les finals de 2001 …
    je suis juste dévasté par sa mort … c’est nôtre sport qui est en deuil …
    repose en paix Black Mamba

  10. yohan

    27 janvier 2020 à 10 h 56 min at 10 h 56 min

    C’est assez fou

    quelle douleur de le voir partir avec sa fille qu’il aimait tant.

    quand tu parles de nba il y’a 3 noms qui ressortent: jordan james et lui.

    au dela de tous les ranking il a marqué la ligue et en dehors comme peu on fait. Je suis très triste!!

    j’ai un souvenir marquant c’était en janvier je me reveille dans la nuit et n’arrive pas à me rendormir j’allume la tv avec la chaine nba sur le satelitte..c’est LA toronto…81 pts plus tard je savais que j’avais vécu un grand moment.

    la disparition d’un sportive la plus triste avec senna et je pense aussi aux sportif français disparu dans le crash hélico il y’a 3 4 ans.

    c’est dur

  11. mars

    27 janvier 2020 à 11 h 17 min at 11 h 17 min

    Comme des millions de fans de basket dans le monde aujourd’hui je pleure celui qui a été mon idole pendant une vingtaine d’années, celui qui m’a fait aimer la NBA, qui me faisait veiller tard la nuit ou lever tôt le matin pour suivre ses exploits, il a toujours occupé une place spéciale dans ma vie à l’image d’un Zidane , il était l’un des tout meilleurs joueurs de l’histoire, l’un des athlètes les plus compétiteurs tout sports confondus, une légende <3 les circonstances de sa mort rendent les choses encore plus difficiles. C'est une vraie tragédie pour le monde du basket et les fans de NBA du monde entier, il était un joueur unique et un père de famille respectable qui voyait déjà sa fille Gianna suivre ses traces dans le basket.

    Une grosse pensée pour tout ses fans qui comme moi sont très touchés par cette perte et ont l'impression d'avoir perdu un proche.

    Rest in Peace Mamba :'(

  12. Biagui

    27 janvier 2020 à 12 h 38 min at 12 h 38 min

    Hommages😭😭😭

    Nuit blanche, grise nuit ou noire nuit,
    Je ne sais comment dire que j’ai pas dormi,
    Je ne sais comment l’étoile s’est obscurcie.
    Tombant du ciel tel un astre de feu 🔥 Kobe😭….😭😭😭
    Larmes, ne venez pas souiller l’écriteau,
    Mes mains tremblent déjà en tenant le plumeau.
    Dans mon cœur, par le chagrin meurtri,
    Il y a ton sourire qui encore éblouit.

    Les vidéos de work out que je me suis passé
    Moi, sans talent mais, moi passionné
    De toi qui voulut toujours tout donner,
    Qu’apprends-je ? Kobe, tu as trépassé !!!😭😭😭

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top