News NBA

Kobe Bryant est décédé dans un accident d’hélicoptère : le choc est immense, la planète basket pleure son Black Mamba

Kobe Bryant Dates 26 janvier 2020

Voici le genre de phrase que l’on aurait jamais imaginé écrire. Pas maintenant. Pas comme ça. RIP Kobe. RIP Gianna.

Source image : montage via Nike

L’information est tombée à 20h34, ce dimanche, dans un mélange d’effroi et de douleur. Présent à bord d’un hélicoptère avec sa fille, Gigi, pour l’accompagner à la Mamba Sports Academy, Kobe Bryant est décédé dans un accident à l’âge de 41 ans. La planète du basket, et du sport en général, est en deuil.

Immédiatement les réactions se suivent et, logiquement, se ressemblent. On ne veut pas y croire. Ce n’est pas possible. Ce ne peut pas être possible. Malheureusement, les premières infos relayées par TMZ sont reprises par l’AFP, et là ça devient tout de suite tristement sérieux. Car c’est bien de la légende des Lakers dont il s’agit, cela ne fait désormais plus de doute. L’épouvantable confirmation viendra d’Adrian Wojnarowksi, le reporter d’ESPN, qui indique que Gianna, la fille de Kobe âgée de 13 ans, une autre ado du même âge et de son père, sont eux aussi décédés dans ce crash. Un groupe qui allait, en ce dimanche hivernal, partager la même et unique passion, celle qui a marqué Bryant pendant toute sa carrière, toute sa vie même. C’est dans la ville de Calabasas, en Californie, que tout a basculé pour la légende de Los Angeles.

Ce week-end était celui de la fête du basket en France mais restera aussi, hélas, comme une date à marquer d’une croix noire dans nos mémoires, dans les mémoires de toute personne ayant aimé de près ou de loin la NBA depuis 1996, année de sa Draft, premier chapitre d’un bouquin qui durera 20 ans, avec les centaines de souvenirs sur lesquels nous reviendrons évidemment très vite, pour lui rendre hommage. Pour penser à lui, pour se souvenir, et se remémorer ensemble à quel point l’homme a conditionné nos vies de fans. Et si des détracteurs se sont tristement pointés dès les premières heures pour sortir leurs fourches, on préfère les mettre en mute et affirmer ceci : il est impossible de nier le poids de Kobe Bryant sur la NBA depuis vingt-cinq ans maintenant, impossible de nier la place qu’il prend dans l’histoire de notre sport préféré, et impossible de nier l’impact qu’il a eu pour les sportifs d’une manière générale. Exemple immédiat, Neymar le footeux qui, à des kilomètres de tout cela, dédiera son dernier but sur penalty en montrant le 2 et le 4 de ses doigts, directement à la caméra : celui du mythique numéro 24 de Kobe.

Ce soir, c’est un instant essentiel de recueillement et de longues inspirations emplies de souvenirs qui nous dominent. Kobe Bryant est décédé avec sa fille, une phrase qu’on ne pensait jamais écrire et qui ne devrait jamais être écrite. RIP, Black Mamba. 

13 Commentaires

13 Comments

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top