Wizards

Bradley Beal a un message à faire passer, certains vont se sentir visés : « Demander un transfert, ça aurait été la solution de facilité »

Demander un transfert, c’est pour les faibles.

Source image : YouTube

Même s’il a signé une prolongation de contrat avant la saison, l’avenir de Bradley Beal aux Wizards reste flou. Cependant, il tient à sa franchise. Washington ne gagne pas, mais c’est sa ville, et il ne compte pas l’abandonner comme ça. Il va falloir songer à passer le BAFA.

Bradley Beal fait partie de ces joueurs d’élite qui flambent individuellement mais qui évoluent dans des équipes en carton. Le double B tourne à quasiment 28 points de moyenne cette saison, ce qui fait de lui le sixième meilleur marqueur de la Ligue, et ce n’est pas la concurrence qui manque. Son impact offensif ne suffit malheureusement pas aux Wizards pour gagner des matchs, eux qui possèdent un bilan de 15 victoires pour 29 défaites. Mais malgré ça, il reste fidèle le monsieur. Pour le moment, il n’a d’yeux que pour les siens. Drafté à Washington en 2012, il a trouvé son équipe de cœur dans la capitale et fait partie des rares joueurs à enchaîner les saisons pour une seule franchise. Bradley n’est pas du genre à vous demander de l’aide pour un déménagement. Sa ville, il l’aime. Interrogé sur sa prolongation de contrat cet été, il répond au micro de Yahoo Sports à l’idée de ne plus jouer pour les Wizards.

« Déjà, et c’est le plus important, je respecte le fait qu’ils m’aient drafté. Rester à un seul endroit toute sa carrière, avoir son maillot accroché dans la salle un jour, être aussi important pour une organisation, toutes ces choses-là m’ont attiré.

Demander à me faire trader, ça aurait été la solution de facilité. »

Big Panda le sait, il est chez lui à Washington. Son amour du maillot et de la franchise qui l’a drafté fait de lui un joueur fidèle dans ce monde de brutes qu’est la NBA. Vouloir gagner des matchs, oui, lâcher les siens en cas de galère par contre, c’est pas le genre de Bilou. Le joueur s’est notamment renseigné cet été auprès de Damian Lillard pour lui demander conseil au niveau du plan de carrière. Niveau fidélité, difficile de faire mieux que le sniper des Blazers aujourd’hui. Si le joueur des Wizards a bien écouté Dame, Scott Brooks peut être rassuré, son protégé pourrait bien venir à bout de son contrat actuel et rempiler quelques années. Par contre, il va falloir lui prouver que l’équipe a un réel projet pour gagner, car la défaite, ça peut frustrer Bradley. On attend donc le retour de John Wall à Washington pour voir jusqu’où peut aller cette équipe. Quoi qu’il arrive, en cas de départ, il compte laisser les siens dans les meilleures conditions. Beal est un chic type, pas du genre à partir en lâchant une boule puante dans le vestiaire.

Les Wizards ont pêché un fidèle soldat avec Bradley Beal, et l’amour entre l’équipe et le joueur semble réciproque. Donnez-lui la Maison Blanche, BB n’est pas prêt de partir de Washington.

Source texte : Yahoo Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top