Suns

Deandre Ayton rappelle à la NBA qu’il existe : 26 points et 21 rebonds face aux Knicks, c’était face aux Knicks mais ça compte quand même

ayton 17 janvier 2020

Portes ouvertes ? On y va.

Source image : NBA League Pass

Quand on évoque la Draft 2018 les noms de Luka Doncic et Trae Young ressortent évidemment en tête des suffrages. Mais pour ceux dont la mémoire serait aussi courte qu’un shoot de Jordan Poole, on rappelle que le premier gonze appelé sur l’estrade cette année-là s’appelle toujours Deandre, sans majuscule s’il vous plait.

Et cette nuit Deandre Ayton s’est donc rappelé au souvenir de ceux qui l’avaient un peu zappé de leur mémoire. Simple rappel pour les nouveaux arrivants, on parle d’un mec qui collectionnait la saison passée les doubles-doubles bien sales mais dans une équipe qui l’était encore plus, difficile donc de tirer la couverture à soi. Cette année ? Un match solide puis patatra, un bédo censé booster la croissance et c’est la patrouille anti-Richard Virenque qui tombait sur le Bahaméen, lui octroyant le droit de regarder la NBA de son canapé pendant 25 matchs. Le pivot à l’ancienne se rongera ainsi les ongles durant un gros mois et demi, regardant tout d’abord sa franchise devenir la darling de la NBA avant de retomber dans ses travers habituels.

De retour depuis le mois de décembre, Deandre a en tout cas très vite repris ses bonnes habitudes. 18/12 pour son premier match face aux Clippers, trois gros doubles-doubles pour démarrer l’année civile, puis une belle montée en température depuis l’Épiphanie, et laissez-nous croire qu’à Phoenix on a tiré les Rois. Bête de réussite grâce à un jeu rôdé près du panier couplé à un physique que l’on aimerait bien avoir à la place de notre corps flasque, Ayton upgrade clairement le jeu des Suns depuis son retour et le match de la nuit face aux terribles Knicks vient évidemment étayer ce constat, avec une ligne de stats dont on vous laissera juges…

26 points à 11/15 au tir et 4/4 aux lancers, 21 rebonds, 2 passes et 2 contres en 35 minutes

Propre, plus que propre même, et si le secteur intérieur de New York n’offrait pas spécialement de garanties pour stopper la bête, disons qu’il a carrément pris l’eau malgré un bon début de match et malgré un Julius Randle lui aussi en belle forme mais uniquement en attaque, évidemment, alors que R.J. Barrett cherche encore son tir et que Franky Prince a encore offert le combo malheureux shoots ratés / fautes personnelles. Plus qu’une démo d’Ayton c’est finalement une triple mixtape que les hommes de Mike Miller auront subi cette nuit, avec un trio Ayton / Booker / Rubio en pleine forme côté Phoenix. 80 points pour les trois mousquetaires version Suns, pas de d’Artagnan mais pas besoin, on parle quand même en face d’une équipe ayant perdu 31 de ses 42 matchs cette saison et dont l’action la plus folle cette nuit aura été un regard méchant de Julius Randle sur Elie Okobo.

Un match qui ne restera pas dans les annales mais qui aura au moins eu le don de confirmer que Deandre Ayton est bel et bien de retour. Ne reste plus qu’à confirmer cette belle forme face à de vraies équipes de basket, par exemple samedi face aux Celtics et leur terrifiante raquette.

stats Knicks 17 janvier 2020 stats suns 17 janvier 2020

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top