Sixers

Les Sixers tombent encore en déplacement : sixième défaite de suite à Indiana, ça va s’arrêter quand les mecs ?

T.J. Warren a dit non.

Source image : YouTube

Cette saison, les Sixers sont une équipe un peu bipolaire. Quasiment intouchable à domicile, Philly est par contre à la rue en déplacement. Pas de chance, les hommes de Brett Brown jouaient à Indiana cette nuit et sans surprise, ils sont encore tombés.  

Ça fait donc six de suite. Six défaites consécutives en déplacement. La dernière fois que Philadelphia a remporté un match hors de ses bases, c’était à Detroit. Vous voulez la date ? C’était l’année dernière, le 23 décembre. Ça commence à faire long là non ? Depuis, les Sixers ont chuté à Orlando, Miami, Indiana, Houston, Dallas, et donc encore une fois Indiana. Certes, le calendrier était assez hardcore et Joel Embiid n’a pas pu jouer tous les matchs, lui qui était notamment absent sur le parquet des Pacers à deux reprises, mais ça le fout mal pour une équipe de Philly qui vise les Finales NBA. Contre Indiana cette nuit, il y avait pourtant la place contrairement à ce match juste avant nouvel an où les Sixers pensaient probablement plus à faire la fête qu’à jouer au basket. Il y avait moyen car Ben Simmons – auteur de 24 points et 14 rebonds – avait réalisé une première période de haut niveau et Josh Richardson, tout juste élu joueur de la semaine, faisait honneur à son statut en réalisant un très gros quatrième quart-temps pour mettre les siens en position de l’emporter. Sauf que Philadelphia a foiré sa fin de match, encaissant un 12-3 dans les dernières minutes. Simmons et ses copains étaient en tête 92-89 à trois minutes et trente secondes du buzzer final, mais ils sont tombés en panne sur le plan offensif et ont été obligés d’accorder des lancers francs à Indiana. Défaite 101-95 face à un rival de l’Est, la mauvaise opération.

Malcolm Brogdon, de retour sur les parquets pour la première fois depuis son dernier match face à… Philly justement, s’est notamment montré important dans le clutch time et a terminé avec 21 points (à 5/15 certes), 7 rebonds et 9 passes décisives au compteur. Autre artisan de la victoire côté Pacers, T.J. Warren. Le meilleur copain de Jimmy Butler a non seulement marqué 21 points à 8/13 au tir, mais il a surtout réalisé une action cruciale dans les dernières secondes, quand Philly était encore dans le coup pour remporter la rencontre. Cette action, c’est ce block sur un tir du parking de Tobias Harris alors que les Pacers n’avaient que deux points d’avance. Un tournant. Au final, ça donne une victoire 101-95 pour Indiana. Les Sixers possèdent désormais un bilan assez pathétique de 14 défaites en 21 matchs loin de Philly, pour un bilan de 18-2 à la maison. On voit rarement une telle différence, mais la bande à Joel Embiid va clairement devoir redresser la barre en déplacement car aujourd’hui, les Sixers occupent seulement la sixième place de l’Est, juste derrière leur adversaire de la nuit. Et pour ne rien arranger, l’incertitude règne concernant l’absence de Jojo, actuellement à l’infirmerie à cause de son doigt en Z.

Encore une fois, le manque d’adresse du parking (6/33 de loin, bonjour les briquasses) a coûté très cher contre Indiana et il sera intéressant de voir ce que va faire la franchise de Philadelphia avant la trade deadline du 6 février. D’ici là, Ben Simmons et ses coéquipiers vont disputer sept rencontres sur onze en déplacement, avec notamment des matchs contre Brooklyn, Toronto, Boston, Miami et Milwaukee. Bonne chance les gars.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top