Lakers

Promotion et extension de contrat pour Rob Pelinka : il y en a un qui récolte les fruits de la grosse saison des Lakers

Rob pelinka et Magic Johnson, Los Angeles Lakers

Coucou Magic.

Source image : Youtube

Arrivé aux côtés de Magic Johnson il y a près de trois ans, Rob Pelinka s’est bien installé dans les bureaux des Lakers. Si son collègue (c’est peut-être un mot trop fort pour qualifier leur relation) a quitté le navire depuis, lui est bien resté et a continué la reconstruction de la franchise californienne, de retour au premier plan cette saison. Résultat, il est récompensé. 

Les Lakers ont annoncé vendredi leur décision de promouvoir Rob Pelinka en tant que vice-président des opérations basket. De plus, selon les sources d’Adrian Wojnarowski et de Ramona Shelburne d’ESPN, Rob aurait obtenu une extension de contrat de plusieurs années. C’est le jackpot, là ! Pour rappel, lorsqu’il était arrivé, l’ancien agent de joueurs avait le poste de manager général. Il récupère dorénavant une double casquette lui permettant d’acquérir plus de pouvoir dans la franchise. Ça tombe bien pour Pelinka, parce que c’est ce dont on a cruellement besoin lorsqu’on est dans le management des purple and gold, lorsqu’on veut faire appliquer ses propositions. L’été a visiblement convaincu Jeanie Buss. Pelinka l’a bien géré, cadeau il devra en faire de même avec les suivants. Mais le plus surprenant, c’est qu’un peu de calme est revenu du côté des Angelinos. Et disons que c’est bien rare dans cette franchise. On se souvient tous du bordel de la saison passée, ponctuée notamment par la démission de Magic Johnson.

Quand Rob Pelinka est arrivé aux Lakers en 2017, la franchise californienne était au milieu d’une saison à 26 victoires sous les ordres du nouveau coach Luke Walton. Los Angeles cherchait désespérément à se reconstruire suite à la retraite de Kobe Bryant. Après la signature de LeBron James à l’été 2018, la franchise aux 16 titres NBA a récupéré sa première pièce essentielle pour retrouver les sommets. Puis pendant la dernière période estivale, le nouveau VP a vendu son âme au diable la moitié de son effectif (les jeunes Brandon Ingram, Lonzo Ball et Josh Hart ont été transférés avec des picks de draft) pour s’attirer les services d’Anthony Davis. Paradoxalement, faire venir un tel joueur n’est peut-être pas son plus gros coup. Le King faisait du pied à Unibrow, qui avait envie de se tirer de la Louisiane. Les conditions étaient donc déjà plus ou moins réunies, même s’il fallait conclure. Mais la façon dont Pelinka a entouré ces deux joueurs majeurs est beaucoup plus intéressante. Faire venir entre autres des Avery Bradley, Danny Green, et surtout relancer Dwight Howard, cela a permis à son équipe d’avoir un roster équilibré et très compétitif. Sans oublier qu’il a aussi intronisé Frank Vogel en tant que coach. Si les Lakers sont actuellement premiers de l’Ouest avec une bonne petite avance sur leurs poursuivants, il n’y est pas étranger. Surtout, Jason Kidd n’a même pas ne serait-ce qu’une mini ouverture pour savonner la planche de son supérieur. Et cela veut dire beaucoup de choses.

Le projet de Rob Pelinka est d’aller chercher le fameux 17è titre de la franchise. Les Lakers sont de sérieux contenders cette saison. Iront-ils au bout dès cette année ? Ce n’est pas impossible mais ce serait beaucoup trop simple pour Rob. Au moins, son travail a été récompensé par ses dirigeants.

Source texte : ESPN.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top