L'analyse du Docteur Q

Jonathan Isaac – Lésion du point d’angle postéro-externe du genou : l’analyse du Docteur Q

Sortez vos cahiers et prenez des notes, interro demain à 8h.

Souce image : NBA League Pass

Stars, highlights et stats nous font rêver au quotidien en NBA. Mais si tous ces athlètes performent chaque soir sur les parquets, c’est aussi parce que leurs corps si exceptionnels sont surveillés, massés et examinés en permanence. Ainsi, le Dr. Q, étudiant en médecine le jour et supporter NBA la nuit, a installé son cabinet chez TrashTalk pour décrypter et analyser tous les bobos de nos stars de la balle orange. Entorse, déchirure, fracture, luxation… la visite médicale nous permettra de comprendre toutes les blessures de la Grande Ligue. Aujourd’hui, c’est Jonathan Isaac qui passe sur la table du doc, suite à une lésion du point d’angle postéro-externe au genou gauche.

Professeur-étudiant en deuxième année de médecine, le Dr. Q est un grand passionné du corps humain, qui a lui-même pu tester de nombreuses blessures en étant victime de ce qu’on appelle la malchance sportive. Fasciné par l’anatomie et déterminé à exceller en tant que futur médecin du sport, il a déjà participé à des démonstrations en milieu hospitalier à l’âge de 10 ans et a observé en bloc opératoire à partir de ses 13 ans. Le Dr. Q partagera ainsi son savoir et ses recherches sur TrashTalk, pour en connaître toujours plus sur les blessures du monde du basket.

Orlando de retour à la huitième place, Vucevic bien revenu de blessure, Vavane à 20 points par match, mais surtout un Jonathan Isaac qui se place parmi les tous meilleurs défenseurs de la ligue… Voilà de quoi donner le sourire aux fan du Magic non ? Malheureusement, Orlando devra se passer de son couteau-suisse défensif pendant au moins deux mois. C’est sur une contre-attaque que Isaac va se blesser et voir son genou faire un gauche-droite traumatisant pour n’importe qui s’étant déjà fait les croisés. Heureusement, il évite le pire et s’en sort avec une lésion du point d’angle postéro-externe au genou gauche et une contusion osseuse. Allez, analyse en détail.

Tout d’abord, petite révision d’anatomie : on avait déjà au cours d’autres consultations compris le rôle et la disposition des ménisques et des ligaments croisés. La zone qui nous intéresse aujourd’hui est, comme indiqué, à l’arrière et sur le côté externe du genou. On trouve à ce niveau plusieurs structures : corne postérieure du ménisque externe, tendon des muscles gastrocnémien latéral (muscle du mollet), poplité (muscle à l’arrière du genou) et biceps fémoral (un des muscles ischio-jambiers) et plusieurs ligaments.

Beaucoup de structures différentes, mais globalement, ça sert à quoi ? Ces structures travaillent ensemble et forment avec le LCL (ligament collatéral latéral) le plan ligamentaire externe qui stabilise le genou, notamment sur les mouvements de varus (le genou part vers l’extérieur) et de rotation externe. Elles complètent ainsi la stabilisation du genou assurée par les muscles, les ligaments croisés et collatéraux, … Et quand on a des freaks tels que Isaac, qui avoisine les 2m10 tout en étant aussi rapide et vif, il est encore plus important de s’assurer de la stabilisation des articulations.

En quoi consiste exactement cette blessure, et comment peut-elle survenir ? Concrètement, Isaac a été diagnostiquée à l’IRM d’une « entorse grave », et habituellement, entorse grave = ligaments déchirés. On peut donc dire que les dégâts principaux (en dehors de l’hématome et des quelques coups qu’ont pris les os) concernent les ligaments et tendons évoqués plus tôt. Cette blessure est rarement retrouvée seule : la plupart du temps on la retrouve associée à une rupture du LCA, du LCP ou du LCL. On a les mêmes mécanismes de blessures : rotation, genou qui se tord en dehors (ce que l’on voit sur la vidéo) et on retrouve donc assez régulièrement cette blessure au basket (changement de direction, spin-move, euro-step) surtout avec des freaks à longs segments comme Isaac.

Quel traitement pour l’ailier du Magic ? Deux approches qui dépendront de l’état de ces ligaments et tendons et de l’atteinte éventuelle du ligament collatéral latéral voisin (le seul dont l’intégrité n’a pas été confirmée à l’IRM). Une entorse de grade 2 (1 ou plusieurs ligaments partiellement déchirés) peut parfois être traitée de manière conservatrice avec du repos (béquille et attelle les premiers jours) et de la physiothérapie. Une entorse de grade 3 (un ou plusieurs ligaments totalement rompus) nécessite généralement une reconstruction chirurgicale. Une opération signifierait donc une absence plus longue pour Isaac avec une estimation plus proche des 6 mois que des 2 annoncés, en fonction de la gravité des lésions.

On le retrouve à 100% sur les terrains à la reprise ? Isaac a dans son malheur évité le pire avec des ménisques et des croisés préservés. Attention toutefois au nerf fibulaire qui passe dans la région et qui peut être lésé dans environ 15% des cas, entraînant un syndrome du pied tombant. Mais sans complications, pas de séquelles à prévoir sur son explosivité ou sur la stabilité de son genou après une bonne rééducation et Isaac devrait retrouver son jeu.

Isaac continuait sa belle progression en devenant élite en défense et de plus en plus impliqué en attaque. Cette blessure est une très mauvaise nouvelle, que ce soit pour lui ou le Magic, qui aurait bien eu besoin de son ailier en vue des Playoffs. Toutefois, on peut rassurer les fans, s’il arrive à éviter les complications et qu’il prend le temps nécessaire, Isaac reviendra à 100% sans trop d’inquiétude …

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top