Timberwolves

La chute libre des Wolves se poursuit : défaite à Golden State, 11 revers de suite, qu’il est loin le début de saison

Andrew Wiggins

Les Wolves en décembre ? 0 victoire. Zéro victoire. ZÉRO VICTOIRE.

Source image : NBA League Pass

Les Timberwolves n’y arrivent plus. Sur une série de dix défaites consécutives avant leur match à Golden State hier, les Loups auraient pu profiter de cette rencontre face à la pire équipe de l’Ouest pour retrouver un peu le sourire, mais non. Minnesota a encore chuté, et ça commence à faire vraiment beaucoup.

Vous vous souvenez du début de saison, quand Karl-Anthony Towns détruisait tout sur son passage, avec un Andrew Wiggins métamorphosé et des Wolves qui montraient les crocs ? Vous savez, l’équipe qui a commencé la saison avec sept victoires en 11 matchs et qui s’était installée dans le Top 8 de l’Ouest à la mi-novembre. Ça paraît bien loin tout ça hein, parce que depuis le début du mois de décembre, Minnesota est tout simplement en chute libre. Et quand on dit chute libre, ce n’est pas un superlatif. La nuit dernière, sur le parquet des redoutables Warriors, qui possédaient un bilan de six victoires en 30 matchs, les Wolves ont enchaîné une… 11è défaite consécutive. Oui, Minnesota n’a toujours pas gagné en décembre. Privés de Karl-Anthony Towns pour un quatrième match consécutif, les hommes de Ryan Saunders sont en effet tombés 113-104. Un pas de plus dans la médiocrité, un pas de plus vers les profondeurs d’une Conférence Ouest qui semble trop relevée pour cette équipe du Minnesota désormais bien partie pour vivre une nouvelle saison galère. D’ailleurs, quand on jette un œil au calendrier des Wolves, on se rend compte qu’ils ont perdu uniquement contre des équipes de l’Ouest durant leur terrible série, avec des cadors au menu (Lakers, Clippers, Nuggets, Jazz, Mavericks) mais aussi des équipes à leur portée (Grizzlies, Thunder, Suns, Pelicans, Blazers, Warriors). Pas d’excuse donc. Aujourd’hui, les Wolves se retrouvent à une pauvre 13è place de leur conférence (10 victoires – 19 défaites), avec uniquement les Pelicans et les Warriors dans le rétro.

L’absence récente de Karl-Anthony Towns n’aide évidemment pas Minnesota à retrouver le goût de la victoire, et celle de l’ailier Jake Layman depuis un bon mois est également à signaler, lui qui apportait sa contribution en sortie de banc. Mais c’est surtout la défense en mode portes ouvertes qui fout les Wolves dans la mouise en décembre. Si ça va mieux depuis quelques matchs, les Loups ont été tout simplement catastrophiques dans leur propre moitié de terrain lors de la première quinzaine du mois, alors qu’ils étaient vers le milieu de tableau au niveau du defensive rating avant le début de cette horrible série (aujourd’hui 21è avec 109,4 points encaissés pour 100 possessions selon les stats d’ESPN). Manque de communication selon Ryan Saunders, manque de cœur selon Gorgui Dieng, et plus généralement manque de discipline et d’agressivité, voilà les raisons que l’on peut mettre en avant pour expliquer les grosses difficultés de Minny dans ce secteur de jeu. Les Wolves ont accordé des valises de points et c’était très moche à voir. 115, 121, 139, 142, 125, 127, 124 sur leurs sept premières défaites de la série. Forcément, c’est compliqué de gagner un match de panier-ballon comme ça, même quand l’attaque tourne plutôt bien malgré une réussite du parking toujours très faible (32,6% de loin cette année, 29è en NBA).

Les Wolves comptent évidemment sur le prochain retour de Karl-Anthony Towns pour briser cette série maudite, mais il faudra aussi que la défense soit au rendez-vous sous peine de finir le mois à poil. Au programme des Wolves sur les derniers jours de décembre, il y a un déplacement à Sacramento, suivi de la réception des Cavaliers et des Nets. Alors, 14 défaites de suite ou fin du calvaire ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top