Los Angeles Clippers

Preview Clippers – Rockets : Austin Rivers va-t-il à nouveau faire expulser son père cette nuit ?

Austin Rivers Houston

On a vu le match en avance, et le fiston va faire la totale à son daron.

Source image : YouTube

Du lourd nous attend cette nuit au Staples Center. C’est Los Angeles Clippers – Houston Rockets à 4 heures 30. Il s’agit de la troisième confrontation depuis le début de saison entre les deux équipes, nul doute que ce sera encore bien animé, avec Austin Rivers en personnage principal. Oui, on le dit, et on vous raconte même le scénario du match à l’avance. Accrochez-vous. 

Vous vous rappelez quand Austin Rivers a renvoyé Doc aux vestiaires lors du Rockets – Clippers à Houston plus tôt dans la saison ? Eh bien ce n’était rien comparé à ce qu’il va se passer cette nuit. Austin joue à nouveau contre l’équipe de papa aujourd’hui. Voilà comment ça va se passer. On est dans le vestiaire des visiteurs à quelques minutes du match, Austin réussit à lacer ses chaussures du premier coup. Étrange. Serait-il dans un bon soir ? Alors qu’il se dirige vers le parquet pour l’échauffement, Austin croise le daron et lui glisse un petit « ce soir on te met une branlée » à l’oreille. L’échauffement commence et le joueur enchaîne les filoches. Il ne rate pas un panier. Il commence à sentir que c’est son match. Lorsqu’il rentre dans le premier quart alors que son équipe est menée, Rivers se montre agressif et attaque le cercle. En une minute déjà, deux lay-ups. L’action suivante, après une bonne séquence où Houston fait tourner le ballon (no fake), Rivers se retrouve grand ouvert dans le corner, c’est dedans au buzzer ! C’est définitivement une bonne soirée. Du coup, Mike D’Antoni le laisse sur le terrain pour le deuxième quart-temps, et il inscrit directement un tir du parking. Lou Williams remonte la balle pour la possession des Angelinos, mais c’est sans compter sur Austin qui lui arrache la gonfle des mains en passant par là, pour ensuite conclure la tête au cercle. Doc fulmine ! Il a vu une faute sur le leader de sa second unit et le fait bien comprendre aux arbitres. Sérieux, il ne compte pas se laisser emmerder par son mioche. Première technique de la soirée. Trop chaud, le guard reste sur le parquet jusqu’à la fin de la mi-temps, atteignant déjà 17 points. Il a redonné l’avantage à son équipe à lui tout seul.

D’Antoni reconduit la même équipe qui a commencé le match pour le troisième quart. Les Rockets se font remonter et perdent leur avance. Le coach décide ainsi de relancer un Rivers des grands soirs. L’arrière inscrit dix points en deux minutes pour donner à nouveau l’avantage à son équipe, il en mettra encore neuf de plus d’ici la fin du troisième quart. Son entraîneur ne peut pas prendre de risques face à une équipe redoutable capable de revenir à tout moment, il doit le laisser sur le rain-té sans le reposer. Sympa, Austin laisse croquer James Harden mais en manque d’adresse, le Barbu met en péril l’écart qu’il y avait et Los Angeles passe même devant. 30 secondes à jouer. 122-121 pour les Clippers, balle dans les mains de Kawhi Leonard, mais The Klaw rate son fadeaway. Austin prend le rebond mais pas de temps-mort, il remonte le terrain et met un tir du parking tonitruant. Bang bang ! Le daron pète un câble, il beugle auprès des arbitres pour expliquer que le pied de son bourreau avait mordu la ligne et qu’il était en dehors du terrain. Très remonté, Doc ne veut rien entendre. Nouvelle technique, le fiston fait déjà au revoir de la main, c’est un aller simple pour les vestiaires. Il ne verra pas les quatre dernières secondes, et le shoot raté de Paul George pour mettre un terme à ce match de fou.

On a vu le match, Austin va faire la totale au daron. L’expulsion, le career-high avec 39 pions, la win, l’arrière de Houston va se régaler. Le repas de Thanksgiving n’était déjà pas joyeux, mais celui de Noël sera affreux pour la famille Rivers. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top