Knicks

Marcus Morris in love avec les Knicks : voilà ce qu’on dit quand on est encore bourré après une des seules victoires de l’année

Marcus Morris

Marcus Morris se sent bien à New York. On se demande s’il a jeté un œil au classement de la Ligue… on lui dit ou pas ?

Source : Youtube

Malgré le début de saison catastrophique de son équipe, Marcus Morris a confié au New York Daily News qu’il se sentait bien chez les Knicks et qu’il voulait y rester. Une déclaration qui en surprendra plus d’un, nous les premiers. 

Annoncé dans un premier temps du côté de San Antonio durant la Free Agency, Marcus Morris a finalement fait un faux plan aux Spurs pour signer un contrat d’un an et 15 millions de dollars à New York (pour une fois qu’un joueur mettait un vent à une autre franchise pour venir aux Knicks). Bon, après c’est sûr qu’avec un Marcus Morris parmi les principales recrues de l’été, les fans avaient de quoi être en PLS. Pourtant, le début de saison dépasse les espérances… de médiocrité. La franchise new-yorkaise est bonne dernière à l’Est avec un bilan de 5 victoires pour 20 défaites, mais cela ne dérange apparemment pas Marcus Morris. En effet, le bougre semble s’éclater du côté du Madison Square Garden. La preuve, il tourne à 19 points (career-high), 5,9 rebonds et 1,3 passe de moyenne par match. De quoi donner le sourire à l’ancien Jayhawk. Après la victoire contre les Warriors mercredi, qui avait pour enjeu le pire bilan de la Ligue et durant laquelle il a compilé 36 points, 10 rebonds et 3 passes, il a déclaré (sûrement encore dans l’euphorie, il va peut-être regretter ses propos dans quelques semaines) pour le New York Daily News :

« J’aime être à New York, qu’on gagne, qu’on perde ou qu’on fasse match nul. Je suis ici pour essayer d’aider à retourner la situation. Vous savez, je ne cherche pas vraiment à me faire échanger. C’est juste mon avis personnel. C’est mon approche. Mais c’est la NBA. […]

Je préfère aider l’équipe à retourner la situation. Melo l’a dit mieux que n’importe qui. Certains gars ne sont pas faits pour New York, je suis fait pour New York. Je préfère être ici, je préfère aider et m’ancrer ici. »

De belles paroles on est d’accord, même s’il parle quand même de match nul en NBA… quand on vous dit qu’il était bourré en déclarant ça. Cependant, on peut se demander si le joueur de 30 ans a un avenir aux Knicks. Car ce n’est ni un franchise player, ni un jeune prometteur et malgré son expérience, on doute que l’animal soit très pédagogue. Quoi qu’il en soit, peu importe ce qu’ils veulent, les joueurs ont rarement leur mot à dire quand il s’agit d’échange en NBA. Ainsi, Isaiah Thomas ne voulait certainement pas quitter Boston (des larmes coulent quand on écrit ça), pas plus que DeMar DeRozan ne voulait quitter Toronto (juste avant leur titre, c’est triste aussi). Quand on regarde l’apport qu’a pu avoir Morris ces deux dernières années du côté de Boston, on le verrait plus chez un contender. Après, vu l’équipe dirigeante des Knicks, ils seraient capables de lâcher Morris et un tour de draft contre Kevin Love, et là y’aura de quoi déprimer dans l’Ohio pour l’actuel ailier de la franchise de New York.

On l’a donc compris, Marcus Morris est bien à New York. Est-ce grâce à l’équipe ou à l’ambiance de la Big Apple ? On n’en sait trop rien, mais on attend qu’il redescende de l’euphorie de la victoire contre les Warriors et qu’il regrette bien ses propos quand il sera sur une série de 35 défaites de suite, ou quand il se fera échanger à la trade deadline…

Source texte : New York Daily News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top