Rockets

Les Rockets s’intéressent à Robert Covington : un gars qui n’a pas besoin du ballon et qui défend, parfait pour jouer avec le Barbu

Robert Covington

Rumeur du jour : les Rockets seraient sur le dossier RoCo, le 3&D des Wolves.

Source image : YouTube

Avec le mois de février et la trade deadline qui approchent doucement, les rumeurs sur le marché vont certainement s’intensifier dans les prochains temps. Celle d’aujourd’hui concerne le 3&D des Wolves, Robert Covington, qui serait dans le viseur des dirigeants des Rockets d’après The Ringer.

Houston occupe actuellement la quatrième place de la Conférence Ouest avec un bilan de 15 victoires et 8 défaites. Si ce n’est pas toujours beau, l’attaque texane ne connaît pas beaucoup de jours sans avec le Barbu aux manettes, mais leur défense connaît par contre des hauts et des bas. Pour une équipe qui prétend à un titre NBA, ça semble parfois un peu léger. On sait que la saison régulière et les Playoffs sont deux mondes complètement différents, mais tout de même. Un peu de défense en plus à l’entraînement éviterait peut-être aux Rockets de se faire remonter 16 points en sept minutes et de devoir poser des réclamations à tout-va. Alors un petit Robert Covington là-dedans, ça ne ferait pas de mal à la défense. De plus, Lord Covington bombarde un peu plus de cinq fois par rencontre, ce qui doit forcément faire plaisir à Mike D’Antoni. Il correspond en ce sens parfaitement à ce que vont rechercher les Fusées pour se renforcer avant la mi-saison. MDA ne dirait sûrement pas non à un très solide défenseur (une sélection dans la NBA All-Defensive First Team en 2018), capable de planter de loin et qui tourne cette saison à 12,5 points, 5,3 rebonds et 36,9% à 3-points.

Cependant, il n’est pas certain que les Wolves soient disposés à se séparer de l’un des meilleurs 3&D du circuit. Ils l’avaient obtenu en novembre 2018 lors du trade qui avait envoyé Jimmy Butler chez les Sixers, et RoCo s’est depuis imposé comme un membre clé du cinq de départ de Ryan Saunders. À ce stade de la saison, les Loups s’accrochent encore à une 10è place à l’Ouest et ont des espoirs de Playoffs. Leurs espoirs ne sont pas infondés dans la mesure où l’écart entre leur bilan et les derniers tickets pour la compète du mois d’avril est encore insignifiant (10-13 pour les Wolves, 11-12 pour le Thunder, 7è au classement). On comprendrait que les dirigeants de Minnesota ne l’envoient nulle part avant d’en savoir plus sur leurs chances d’aller en Playoffs. En tout cas, s’il est rendu disponible, plusieurs franchises vont se retrouver sur le dossier et les enchères pourraient alors grimper rapidement. Une offre compensant le départ d’un soldat par plusieurs jeunes prometteurs et un ou deux choix de draft pourrait bien intéresser le management des Wolves.

Les Rockets ne seront sûrement pas les seuls à vouloir ajouter de la défense et des 3-points à leur effectif avant la trade deadline du 6 février 2020. Ce sont des atouts très prisés dans la NBA moderne. Reste donc à voir si une franchise réussira à faire une offre assez alléchante aux Wolves pour que Robert Covington quitte le Minnesota.

Source texte : The Ringer

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top