Raptors

Preview Raptors – Rockets : coucou James Harden et Russell Westbrook, vous allez encore construire un building cette nuit ?

James Harden et Russell Westbrook

Opposition de styles ce soir à Toronto, entre hero-ball et collectif. La différence tient juste à une bague.

Source image : Youtube

Raptors versus Rockets. Gros match en perspective entre deux poids lourds qui sortent chacun d’un match de folie, mais surtout d’une défaite. Une réaction est donc attendue des deux côtés pour remettre les pendules à l’heure, ce qui nous promet une grosse opposition avec de l’intensité. Rendez-vous cette nuit à 1h30 en direct de la Scotiabank Arena de Toronto. 

Après le départ de Kawhi Leonard vers les Clippers cet été, on ne voyait pas forcément les Raptors aller très loin cette saison. Pourtant, les champions NBA en titre n’en finissent pas d’impressionner. En effet, ils pointent à la troisième place de la Conférence Est avec un bilan de 15-5 et sont quasiment parfaits à domicile (9-1). Que dire du niveau de Pascal Siakam, le MIP a encore progressé et affiche des moyennes de 25,1 points, 8,6 rebonds et 3,9 passes par match, de quoi se demander si c’est possible d’être back-to-back MIP. Cependant, les Dinos s’appuient également sur un excellent collectif et une défense encore plus solide que la tour CN. En effet, dans le sillage de Spicy, les joueurs des Raptors répondent présent : Kyle Lowry, tout juste revenu de blessure, est bon et joue juste même s’il s’est troué pour son retour contre Miami (2/18 au tir, 0/11 du parking), Fred VanVleet n’est toujours pas descendu de son nuage depuis les Playoffs, Norman Powell fait le taff et Serge Ibaka, également sorti de l’infirmerie, impose sa présence dans la raquette. Vous ajoutez à tout ça des jeunots qui surprennent en sortie de banc (Chris Boucher, Terence Davis) et vous obtenez une grosse équipe de basket, portée par un Nick Nurse tout fraîchement élu coach du mois à l’Est. Cependant, seul bémol : le début de saison très poussif de Marc Gasol (qui subit probablement encore les effets de sa cuite légendaire de juin dernier). Il affiche des statistiques très faibles mais a montré du mieux face au Heat lors du dernier match (14 points).

Concernant les Rockets, ils connaissent des hauts et des bas en ce début de saison mais c’est suffisant pour accrocher la cinquième place de la Conférence Ouest avec un bilan de 13-7. Cependant ce n’est pas assez, surtout venant d’une franchise qui a des ambitions de titre NBA depuis plusieurs années. En même temps, lorsque la principale stratégie d’une équipe est le hero-ball, on voit mal comment elle peut aller au bout. Alors oui, James Harden réalise des performances de très très haut niveau (39,5 points, 6,1 rebonds et 7,8 passes avec 43,3 % de réussite au shoot) mais lorsque l’adresse n’est pas là, ça donne le choke monumental contre les Spurs, et ce n’est pas l’arbitrage qui a fait perdre le match à Houston hein. Il arrive que le jeu collectif soit proche du néant et ce n’est pas joli à voir. Dans cet océan de briques, Clint Capela se régale au rebond avec 15,1 ballons captés par match (deuxième en NBA). Russell Westbrook a quant à lui de bonnes statistiques également mais son manque d’efficacité peut faire mal (21,9 points, 7,8 rebonds et 7,1 passes avec 41 % de réussite au shoot), comme lors du dernier match à San Antonio où il a été catastrophique au shoot (7/30). Pour rappel, Harden et lui ont manqué 50 tirs (!) à eux deux contre les Spurs. Va falloir redresser la barre sérieusement.

On aura donc droit à une véritable opposition de styles et de philosophies de jeu cette nuit entre deux équipes ambitieuses de la NBA. Si Harden et Westbrook se ressaisissent et règlent la mire, Houston pourra espérer se relancer mais sinon, ça sera compliqué face au collectif canadien. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top