Celtics

Boston fait la loi au TD Garden : victoire face à Miami, 8/8 à la maison, le Heat était amoindri mais ça les Celtics s’en foutent

Kemba Walker 5 décembre

« Vous l’aimez bien mon leadership ? »

Source image : YouTube

On en parlait récemment sur le site préféré de ton site préféré, les grosses écuries de la Conférence Est font la loi chez elles en ce début de saison. 9-2 pour les Pacers à la Bankers Fieldhouse Arena, 8-0 pour le Heat à la Triple A, 9-1 pour les Raptors à la Scotiabank, 9-1 pour les Bucks au Fiserv Forul et donc désormais 8-0 pour les Celtics au TD Garden après la nette victoire de la nuit face au Heat. Alors soit l’Est ne sait pas voyager, soit l’Est sait trop bien recevoir, mais en tout cas la tendance s’accentue encore un peu plus chaque soir…

Et il fallait mine de rien être au rendez-vous cette nuit dans le Massachusetts, face à une équipe de Miami qui jouait sans Goran Dragic (blessure à l’aine) et qui se présentait également sans son coach, Erik Spoelstra étant resté en Floride pour accueillir avec madame un petit baby Spo. Le Heat qui était d’ailleurs en back-to-back après avoir réalisé un bel exploit la veille en allant gagner à Toronto, et face à un rouleau compresseur comme les Celtics… tout ça faisait peut-être un peu beaucoup pour une équipe qui cartonne mais qui éprouve forcément le besoin de souffler de temps en temps. Pas ce que le début de match dira en tout cas, avec déjà un Jimmy Butler incisif, un début de match qui verra Jayson Tatonne tatoumer, ou le contraire, et qui verra donc le Heat prendre quelques hectomètres d’avance histoire de faire douter un peu les hommes de Brad Stevens. Un retard à l’allumage néanmoins rapidement rectifié par les snipers des C’s Jaylen Brown, Kemba Walker et Jason qui ne tâtonnait plus, et une deuxième mi-temps qui sera gérée dans les grandes largeurs par Boston.

Car si en face Jimmy Butler était une nouvelle fois au four, au moulin et au restau avec la meuf de Karl-Anthony Towns et finissait une nouvelle fois avec une ligne de stats complètement folle (37/6/4/2 à 12/18 au tir), en face c’est le collectif des C’s qui avait finalement raison de la fatigue de leurs hôtes. Le deuxième quart saignant de Jayson Tatum laissera ainsi place au show de ses deux collègues Kemba et Jaylen (11/20 du parking pour les deux zozos) et c’est finalement une victoire assez facile vers laquelle se dirigeront rapidement les Verts, histoire de confirmer leur seconde place à l’Est et de montrer, aussi, aux jeunes Feux de Mayami que c’était bien beau de jouer les belle surprises mais que parfois on tombait sur plus fort que soi. Rien de bien étonnant finalement pour un Heat que l’on annonçait un peu éreinté, et rien d’affolant du coup pour une franchise floridienne qui reste quoiqu’il arrive bien ancrée dans le wagon de tête de sa conférence.

Le prochain rendez-vous pour Miami ? Demain soir face aux Wizards, logiquement ça devrait un peu plus rigoler au petit jeu du « le premier quia arrive à 150 a gagné ». Le Heat aura pour sa part un peu plus de taf pour poursuivre sa série de victoires à la maison puisque ce sont les Nuggets de l’ogre Jokic qui débarqueront en ville et en antenne nationale. Du coup c’est bon, on a déjà notre main event pour vendredi soir, avec un petit… Bucks-Clippers pour les plus gourmands.

stats Heat 5 décembre stats celtics 5 décembre

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top