Los Angeles Clippers

Paul George est définitivement… en forme : 37 points en 20 minutes, Clippers Globe Trotters et les Hawks comme paillasson

Oh quelle surprise, on apprenait hier soir à la fin de Danse Avec Les Stars que Kawhi Leonard ne maîtrisait pas le mambo jouerait pas cette nuit face aux Hawks. Load management, genou management ou testicules management on y reviendra, mais toujours est-il que le revenant Paul George avait une deuxième occasion de monter seul en température. Ce fut une nouvelle fois le cas, mais cette fois-ci tout le monde a suivi et les Clippers ont mis une salade de phalanges monumentale à leur adversaire. Totalement flippant.

A peine le temps de se faire chauffer une quatre fromages que le gonze avait déjà planté 15 points au premier quart, ça promettait comme dirait l’autre. En face Trae Young n’avait pas l’air d’être dans un bon jour, et les planètes étaient donc alignées pour que l’on assiste au Staples Center à la branlée de la nuit. Deux bonnes heures plus tard ? Le constat était terrible pour les Hawks. 150 à 101, score de partie de rami, pas Adil hein, le jeu, et un Paul George qui a redéfini cette nuit le mot démonstration.

37 points à 10/17 dont 6/11 du parking de chez Kawhi et 11/11 aux lancers, 4 rebonds, 3 passes, 2 steals et 1 contre en… 20 fuc*in minutes

Inarrêtable, inarrêtable et avec le sourire. Cette nuit rien ne semblait pouvoir arrêter la bête, et les vingt petites minutes passées par PG13 sur le parquet auront été autant de promenades de santé. La dernière action de Pégé résume d’ailleurs à elle-seule le genre de facilité déconcertante du garçon, avec un contre sur un tir à 3-points de Trae Young, puis une contre-attaque en trottinant et une passe contre la planche pour l’avion Montrezl Harrell. Time, changement, sourires détendus et salle debout, appelons ça une soirée tranquille et réussie. On mettra évidemment en parallèle avec cette perf la relative faiblesse de l’adversaire, un Trae trae trae maladroit, un Cam Reddish qui n’a toujours pas trouvé le chemin du panier après un mois de compétition, un match plié après deux quarts-temps et demi et une défense d’Atlanta que l’on qualifiera de défense brésilienne en juillet 2014 face à l’Allemagne, et voilà comment on se retrouve à en prendre  dans le museau et notamment par le carré d’as Kabengele / Mann / Walton Jr / Robinson.

C’est désormais officiel, Paul George est bel et bien de retour et en pleine forme s’il vous plaît. Bonne nouvelle pour des Clippers qui ne roulent pas forcément sur la concurrence depuis la reprise, et mauvaise nouvelle pour les 29 autres franchises de la Ligue car Doc Rivers a peut-être bien les moyens de patienter jusqu’aux Playoffs sans ne jamais aligner ses deux stars ensemble. Le pire dans tout ça, c’est que cet olibrius en serait capable, rien que pour emmerder Adam Silver.

stats hawks 17 novembre stats clippers 17 novembre

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top