News NBA

Une ancienne star NHL livre une anecdote croustillante sur Michael Jordan : golf, bières, paris sportifs et démolition de Cleveland, du pur MJ !

Il y a absolument tout dans cette story !

Source image : YouTube

Les années passent, le monde de balle orange continue de tourner, mais la légende de Michael Jordan est toujours intacte plus de deux décennies après son départ des Chicago Bulls. Cette légende est notamment entretenue à travers des anecdotes sympathiques et ça tombe bien, un ancien joueur NHL vient d’en dévoiler une belle. 

Il s’appelle Jeremy Roenick. Si vous ne connaissez pas la NHL, la ligue professionnelle de hockey aux États-Unis, vous n’avez probablement jamais entendu ce nom-là. Mais on parle d’un ancien grand joueur et au début des années 1990, il évoluait du côté de Chicago, avec la franchise des Blackhawks. Il a ainsi pu côtoyer Michael Jordan, à travers notamment leur passion commune pour le golf. Lors d’une interview sur le plateau du McNeil & Parkins Show, Roenick a justement livré une anecdote croustillante concernant MJ, qui résume parfaitement ce dernier.

« C’était vers la fin de saison, pour nous comme pour eux. J’ai eu un appel de Michael, qui m’a dit, ‘Rendez-vous à Sunset Ridge, tôt, on va se faire un 18 trous’. Nous, on n’avait pas de match, on avait un jour de repos. Donc je suis allé le rejoindre à Sunset Ridge, […] on a joué, j’ai gagné quelques milliers de dollars, et j’étais prêt à repartir. Les Bulls avaient un match ce soir-là, contre Cleveland. Donc je pensais qu’il allait partir aussi, il était 10h, mais il était du genre, ‘Non, on va rejouer’. Du coup, on a rempli la glacière, avec quelques bières à l’intérieur, et on est repartis pour un tour.

On a refait un 18 trous, et j’ai empoché quelques milliers en plus. On a bu toute l’après-midi. Ensuite, il a quitté Sunset Ridge pour rejoindre directement la salle pour jouer son match. Et moi je le charriais, j’étais du genre, ‘Je vais appeler mon bookmaker, tout l’argent que tu as perdu face à moi, je vais le mettre sur Cleveland ce soir’. Il m’a répondu, ‘Je suis prêt à parier avec toi sur le fait qu’on gagne de 20 points avec plus de 40 points pour moi’. J’ai dit, ‘D’accord’. Ce bâtard a explosé pour 52 points et ils ont gagné de 26 ou quelque chose comme ça… après 36 trous au golf et peut-être une bonne dizaine de bières. Ce mec, pour moi, c’est le plus grand athlète que j’ai pu voir. »

Du pur Michael Jordan. Il y a absolument tout dans cette story. L’amour de MJ pour le golf, l’esprit de compétition légendaire de Jordan qui ne veut jamais rester sur une défaite, le côté gambling de Michael, la manière de trouver différents moyens pour se motiver afin atteindre son meilleur niveau, et puis bien évidemment la démolition de l’adversaire sur un parquet de basket. Et comme par hasard, c’est tombé sur Cleveland, une équipe qui a été démolie à plusieurs reprises par Michael Jordan entre la fin des années 1980 et le début des années 1990. Cette anecdote, elle rappelle également la polémique qui avait eu lieu en 1993, quand Jordan avait été critiqué pour avoir passé une soirée dans les casinos d’Atlantic City la veille d’un match de Playoffs face aux Knicks. Cela avait fait beaucoup de bruit à l’époque car les Bulls s’étaient inclinés à deux reprises au Madison Square Garden en Finales de Conférence Est. La suite, on la connaît, c’est quatre victoires de suite et un Three-Peat derrière.

Si on voulait résumer Michael Jordan en une seule anecdote, celle que vient de nous livrer Jeremy Roenick ferait parfaitement l’affaire. Difficile de mieux résumer le personnage MJ, et c’est exactement ce genre d’histoire qui fait de lui le GOAT dans la perception collective. 

Source texte : McNeil & Parkins Show

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top