News NBA

TrashTalk Award – S02 E03 : ça se provoque entre Jimmy Butler et Lance Stephenson

Butler VS Stephenson

Réglez ça sans règles !

Source image : montage via YouTube

Chaque semaine de NBA apporte son lot de grandes gueules, de phrases choc, de provocation, de tacles à la gorge et de joutes verbales en tous genres. Et forcément, comptez sur nous pour les recenser aussi souvent que possible, car sans être trop premier degré, on est friands de ces duels musclés. Alors, c’est qui pour vous la plus grande gueule du moment ?

La précédente édition du TrashTalk Award a été remportée par ce grand enfant qu’est Joel Embiid

Candidat n°1 : Josh Hart envoie un double troll à James Harden

Vous aviez sûrement vu ce match entre Rockets et Pelicans, lors duquel James Harden, avait fracassé de rage le ballon sur le parquet après une action au buzzer ratée. Sauf que malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu, puisque le MVP 2018 a eu la délicieuse idée de se pencher vers l’avant au moment du rebond, ce qui a provoqué le retour du ballon en plein menton pour « The Beard », qui doit être bien content d’avoir cette barbe en guise d’amortisseur. En tout cas, cet épisode avait bien fait marrer Josh Hart qui avait fait une drôle de tronche en voyant ça, avant de regagner son banc. Sauf que l’ancien Laker ne s’est pas arrêté là.

« Josh Hart nous a fait une James Harden. »

Sur le parquet du Thunder, le maître du high-five a également tenu à reproduire cette action (en bien moins puissant certes) lors d’un arrêt de jeu. Faisant mine d’envoyer le ballon au sol et de se le reprendre en pleine tronche ensuite avant de retourner vers son banc. On ne sait pas s’il tentait de cacher une réelle frustration à ce moment là (les Pelicans ont perdu ce match et avaient disputé la deuxième mi-temps sans Brandon Ingram, blessé à la tête), où si son tempérament déconneur avait de nouveau pris le dessus, mais le sosie du joueur de Chelsea Ruben Loftus-Cheek a bien fait marrer la planète basket. Le running-gag n’est peut-être pas fini…

Candidat n°2 : Al Horford se moque de Kelly Oubre mais Devin Booker a le dernier mot

On ne pensait pas vraiment écrire cette phrase en début de saison, mais ce match entre Suns et Sixers sonnait un peu comme un match au sommet. Phoenix avait déjà un bilan de 4-2 tandis que les Sixers étaient la dernière équipe invaincue en NBA. Et les Suns ont bien réussi à faire tomber la bande à Joel Embiid qui était suspendu pour ce match après cette valse avec Karl-Anthony Towns. Mais on peut également retenir un petit fait de jeu qui mérite sa place ici.

« Joli Troll de Devin Booker envers Al Horford en tressaillant au buzzer. »

En effet, on voit bien Al Horford faisant semblant de se protéger après un lancer-franc raté de Kelly Oubre pour se moquer de cet échec qui aurait pu être déterminant dans un match serré. Sauf que finalement, c’est Devin Booker qui a le mot de la fin, en repartant avec la victoire mais qui a également pu venger le sosie de XXXTentacion sur la dernière tentative désespérée d’Al Horford au buzzer : sous son panier, D-Book a pu rendre la pareille à son homologue. Repartir avec la victoire et la palme du trashtalking sur un même match ? C’était de plus en plus rare pour les Suns de pouvoir se targuer d’une telle performance, mais cette année, les Soleils sont chauds !

Candidat n°3 : le public des Pacers a toujours autant d’imagination

Le Bankers Life Fieldhouse est une salle où il est difficile de tirer des lancers-francs sans se faire chambrer. Brandon Ingram en avait déjà fait l’expérience sous le maillot des Lakers en ayant subi des « LeBron veut te transférer » alors qu’il était sur la ligne de réparation, le Ficello avait alors réalisé un 2/2 malgré ses yeux à moitié fermés. Kelly Oubre avait également goûté aux chambrages des Pacers avec des « John Wall ne t’aime pas », ce qui avait conduit le gaucher à l’échec de ses deux tentatives. Plus récemment, les fans des Pacers s’en sont pris à l’Allemand Moritz Wagner.

« JOHN WALL TE DÉTESTE »

En effet, par le passé, John Wall s’était plaint d’avoir une équipe un peu trop claquée à son goût. Aujourd’hui encore immobilisé avec son tendon d’Achille défectueux, on ne sait pas encore quand le dragster reviendra, du coup c’est Bradley Beal qui doit porter tout le monde sur ses épaules pendant que Wall continue de toucher son salaire astronomique. Malheureusement, Moritz Wagner, qui n’avait rien demandé, se retrouve sous les chants des fans des Pacers. Une attaque totalement gratuite qui n’a pas pour autant perturbé le compatriote de Dirk Nowitzki qui claque une double ficelle. Boum.

Candidat n°4 : Jimmy Butler taille gratuitement Lance Stephenson… qui répond

Jimmy Butler fait aujourd’hui les beaux jours du Heat qui caracole à la troisième place de la Conférence Est. Récemment, le pote de Karl-Anthony Towns a été invité par Slam à répondre à quelques questions, notamment à son arrivée en NBA. Malgré un parcours tumultueux, tant pour le basket que pour sa vie personnelle, Butler a toujours gardé cette confiance en lui depuis l’université, en témoigne cette petite tirade probablement innocente mais qui a tout de même fait parler.

« Lorsque je voyais certains joueurs qui évoluaient en NBA, je me disais que même si je n’étais pas aussi fort qu’eux, je pouvais quand même réussir. Pour être franc, j’ai pensé cela de Lance Stephenson […], parce que je le voyais et me disais que si lui avait réussi à aller en NBA, je pouvais m’y retrouver également. »

Lance Stephenson, aujourd’hui en Chine, n’avait absolument rien demandé à personne et ça ne l’a pas empêché de se prendre une balle perdue venue de nulle part. Même si à l’époque, Born Ready était l’un des plus gros phénomènes du pays, il avait néanmoins un comportement extra-sportif douteux. Opposé à l’éthique de travail de « Buckets », cela peut expliquer pourquoi Butler est aujourd’hui l’un des meilleurs joueurs NBA et pourquoi Stephenson n’en fait plus partie, mais peu importe, Lance Stephenson a tout simplement lancé un défi à Jimmy Butler.

« Je ne sais pas trop comment prendre ce commentaire de Jimmy Butler. Ce gars n’a pas à dévaloriser mon talent. Je t’invite à travailler dur à la salle de sport. Tu aimes mon jeu, n’aie pas peur de le dire. »

Stephenson Butler

« Il y’a 1 million de joueurs et tu penses à moi ? Vraiment ? 1 VS 1 Jimmy Butler ! Ne me défie plus jamais ! »

Et voilà, la bête est énervée, le New-yorkais semble chaud pour défier Butler, mais pour être honnête, avec tout le respect que l’on doit à Lance Stephenson, on vous conseillerait plutôt de miser votre baraque sur le joueur du Heat si vous deviez miser votre baraque sur quelqu’un. D’ailleurs, le mot de la fin revient à Jimmy Butler.

« Pour être honnête, je ne pense pas qu’à ce stade de nos carrières il soit meilleur que moi. S’il veut un duel, il l’aura. »

Candidat n°5 : Dennis Schröder se moque de Dejounte Murray

L’affrontement entre Spurs et Thunder fut une occasion de voir le duel des deux dragsters que sont Dejounte Murray et Dennis Schröder au poste de meneur. Si Murray revient enfin de sa blessure au genou après une saison blanche, l’Allemand continue de sortir du banc depuis l’arrivée de Chris Paul, mais chaque joueur reste capable de sortir un carton n’importe quand. Schröder a d’ailleurs tenté d’épicer un peu ce duel face à son homologue des Spurs.

Pour être honnête, nous n’arrivons pas à lire sur les lèvres de Schröder pour savoir ce qu’il a dit, et ses paroles n’ont d’ailleurs pas filtré. Mais c’est plutôt l’attitude nonchalante, voire désinvolte et ce sourire narquois affichés par l’ancien Hawk qui interpelle. On imagine qu’il n’a pas dû lui dire que des amabilités, et qu’ils n’ont pas parlé de la météo non plus. Le seul hic dans l’histoire, c’est que Dennis Schröder a terminé avec 11 points à 4/11 aux tirs, 9 passes et 4 ballons perdus, tandis que Dejounte Murray finit avec 17 points à 7/12 aux tirs, 8 rebonds, 10 passes et la victoire 121-112. On peut dire que Murray a gagné son duel et que Schröder a un peu négligé le karma en agissant ainsi.

Du lourd donc pour cette semaine de NBA, avec de la punchline et du tacle en veux-tu en voilà ! La réponse à la question suivante vous revient : qui a eu la plus grande gueule sur cet épisode ? A vous de nous le dire.

Mais qui a eu la plus grande gueule en NBA cette semaine ?

View Results

Loading ... Loading ...
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top