Los Angeles Clippers

Les Clippers braquent Portland malgré un match moyen : une force de plus à mettre à l’actif de la bande à Kawhi…

kawhi 8 novembre

Est-ce qu’on ne serait pas en train d’assister à la naissance d’une machine à gagner là ?

Source image : NBA League Pass

Le dessert de la nuit nous offrait un magnifique Clippers – Blazers, avec en guest-star un Kawhi Leonard reposé mais dont l’absence avant-hier face aux Bucks a fini par coûter quelques billets à sa franchise. Tout le monde sur le pont donc, tout le monde sauf Jusuf Nurkic, Zach Collins et Paul George évidemment, sauf Carmelo Anthony cela va sans dire.

Petite entorse à la règle pour ce récap, résumons la première mi-temps en quelques mots seulement. Claqué. De. Chez. Claqué. Voilà, c’est tout. Un bon Ivica Zubac, un Damian Lillard inspiré en tout début de match, un Hassan Whiteside solide mais sur courant alternatif, et une pause obligatoire après deux quarts-temps pour rappeler à ces messieurs que le but au basket reste de rentrer cette bouboule orange dans le cecercle avec un filet. 47-40 à la pause pour de Clippers timides mais efficaces à l’image d’un Kawhi maladroit, et une deuxième mi-temps qui sera heureusement plus intéressante. C.J. McCollum fait admirer son talent dans le périmètre au troisième quart et permet aux Blazers de prendre tranquillement la mesure de Clippers qui ne semblent pas dans un bon jour. Ça arrive me direz-vous, les mecs ont bien perdu contre les Suns cette saison.

Mais comme souvent au panier-ballon, c’est finalement ce diablotin de… Kawhi Leonard qui aura le dernier mot. Car le dernier quart sera une lutte aussi inattendue qu’intense entre The Klaw et… Anfernee Simons, et on vous laisse imaginer le dénouement. Les deux hommes empilent les buckets dans le money time, Montrezl Harrell chauffe juste ce qu’il faut en fin de match, Lou Williams valide son bon match avec un tir énorme dans la dernière minute et Damian Lillard est éteint par un Pat Beverley à la limite de l’AVC, accélération meurtrière pour des Blazers encore une fois trop courts à l’image d’un backcourt qui peine à trouver de la constance en ce début de saison. Trop justes à l’intérieur avec des mixtapes de Zubac en première et Harrell en deuxième, incapables d’enrayer la machine Kawhi (qui l’est d’ailleurs ?) en fin de match, les Blazers s’inclineront finalement et ce pour la cinquième fois en huit matchs, avec la particularité de n’avoir toujours pas remporté le moindre match à la maison (deux défaites face aux Sixers et aux Nuggets).

Les Clippers n’ont donc pas eu à forcer leur talent, en tout cas durant 48 minutes. Peut-être bien ça finalement qui fait le plus peur avec l’équipe d’un Doc Rivers qui gagnait au passage son 900ème match en NBA, soit 900 de plus que Frederic Weis. Paul George toujours absent, un démarrage au diesel mais un bilan solide, faudra juste se tenir éloigné quand les mecs seront lancés. Allez, émoji du mec qui a peur.

stats Blazers 8 novembre stats Clipeprs 8 novembre

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top