Blazers

Zach Collins opéré et absent 4 mois : le début de saison des Blazers, c’est quand même pas fameux

Zach Collins

It’s Anthony Tolliver time !

Source Image : YouTube

Décidément, il n’est pas bon d’être un intérieur et de jouer à Portland. Jusuf Nurkic est toujours en rémission après son impressionnante fracture de la saison dernière, tandis que Pau Gasol traîne toujours une petite blessure au pied qui l’éloigne des terrains. Et désormais, c’est Zach Collins qui sera absent des parquets durant les quatre prochains mois après une opération de l’épaule gauche.

27 octobre à Dallas. Alors que le match est plus serré que jamais, c’est sur une action anodine que Zach Collins se déboîte l’épaule. Direction l’infirmerie. Une semaine plus tard, nous sommes fixés : quatre mois d’absence pour le numéro 10 de la Draft 2017 d’après ESPN. Panique dans l’Oregon, car les Blazers devront désormais compter quasi-entièrement sur le bon vouloir d’Hassan Whiteside pour garder la raquette de Portland en bon état. Si ce dernier est plutôt performant en ce début de saison, les Blazers eux, ne sont pas très fringants. Sept matchs, seulement trois remportés, le doute s’installe dans l’Oregon.

Alors, quelles solutions pour Terry Stotts ? La raquette semble bien vide quand Hassan sort se reposer quelques minutes. Ce dernier devra faire preuve d’une extrême rigueur, notamment défensivement si les Blazers veulent tirer leur épingle du jeu cette année. Quand on connaît le personnage, cela semble suicidaire de se reposer uniquement sur le professionnalisme du pivot de 2m13, et ce malgré ses grandes qualités. Si le coach de Portland pouvait faire autrement, il le ferait. Problème ? Il ne peut pas car son effectif ne le permet pas. En effet, Terry ne possède pas beaucoup de solutions à côté de Whiteside. Skal Labissière ? Pourquoi pas, ça serait enfin l’occasion de se montrer un peu plus pour l’intérieur haïtien. Avec ses 2m08, il pourrait obtenir plus de minutes. Parmi les autres options sur le poste 4, on a du Anthony Tolliver, qui amènerait son expérience et une qualité de shoot fiable. Il a commencé les quatre derniers matchs en l’absence de Zach Collins. Cependant, il sera exposé en défense quand son vis-à-vis sera plus grand ou plus mobile. Sinon il y a aussi l’option Mario Hezonja, qui est plus un poste 3 à la base mais qui a déjà été titularisé en tant qu’ailier fort contre les Sixers quand Hassan Whiteside était absent. Il avait d’ailleurs proposé un double-double (11 points, 12 rebonds) lors de ce match-là.

Terry Stotts devra en tout cas bricoler et faire preuve d’une grande réflexion tactique selon les matchs pour maintenir une raquette digne de ce nom. Les missions défensives reposeront quasi exclusivement sur Hassan Whiteside. Quant aux autres, ils devront step-up et qui sait, nous ne sommes pas à l’abri d’une bonne surprise. Bon courage Terry ! 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top