Top Ten

NBA Top dunks de la semaine : Richaun Holmes gagne son invitation pour le prochain SDC par KO

Seulement quinze jours de basket depuis la reprise et déjà les premières mixtapes disponibles. Niveau poster par exemple, et fort heureusement les agresseurs les plus connus de NBA n’ont pas raté leur début de saison. C’est parti pour six minutes ça de sauts de cabri et de victimisations sauvages, pour le plus grand bonheur de nos yeux.

Ça commence avec Collin Sexton qui vient claquer la bise à Wendell Carter Jr. dans le clutch time sans qu’il ait besoin de se baisser. Et derrière c’est l’escalade. Richaun Holmes est devenu l’un des candidats les plus crédibles au Slam Dunk Contest depuis deux semaines. Cam Reddish est venu rappeler à Tyler Herro qui avait été drafté plus haut en juin dernier. Est-ce que les Hawks ont perdu ce match et que la gâchette du Heat a tout brûlé ce soir-là ? Oui. Est-ce qu’on s’en fout parce qu’on ne se concentre absolument que sur les briseurs d’arceau aujourd’hui ? Absolument. Brandon Ingram nous a aussi montré qu’on pouvait avoir la dégaine d’un Ficello et squatter les Top 10 de la violence alors que Aaron Gordon a tenu à rappeler à Richaun Holmes qu’il aura de la concurrence s’il veut tenter de remporter le concours qui aura lieu à Chicago en février. Enfin, sachez pêle-mêle que Ben Simmons est beaucoup plus efficace lorsqu’il vient fracasser le cercle que quand il s’amuse à jeter des briques du parking, que Jaxson Hayes a obtenu son diplôme de pilote grâce à ses 3000 heures passées en vol depuis le début de sa très jeune carrière, que Thanasis Antetokounmpo a aussi du jump… et des longs bras et que Alex Caruso est le joueur le plus hype de la Ligue sur ce début de saison. Sinon, pour les nostalgiques, Derrick Rose envoie du vintage et forcément le United Center devait se lever pour applaudir ce grand moment de basket.

Nouvelle session tomars de la saison et nouvelle dose d’adrénaline à s’envoyer dans les veines comme des gros tox de la NBA que nous sommes. Bonne nouvelle, on remettra le couvert tous les mardis, histoire de ne rien louper de ce qui se fait de plus sexy et violent sur les parquets de la Grande Ligue. Parce qu’on peut définitivement aimer ce qui est sexy et violent sans pour autant passer pour un pervers.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top