Blazers

Zach Collins doit passer par la case opération pour son épaule : le cinq majeur ne lui a pas réussi

Zach Collins

Le frontcourt Hood – Hezonjia – Tolliver était quand même très drôle contre les Sixers.

Source image : NBA League Pass

Victime d’une luxation de l’épaule gauche au bout de trois matchs cette saison, Zach Collins est plus sévèrement touché que prévu et devra se faire opérer. Le third year des Blazers imaginait sûrement autrement ses débuts en tant que titulaire.

Auteur de grands Playoffs pour permettre à Portland d’atteindre les finales de Conférence pour la première fois depuis l’an 2000, Zach Collins semblait avoir gagné le droit d’intégrer le cinq majeur cette saison. Al-Farouq Aminu étant parti au Magic, la place d’ailier-fort était laissée vacante parmi les starters et Terry Stotts avait déjà fait son choix en plaçant le produit de Gonzaga aux côtés de Hassan Whiteside dans sa peinture. Proposant des débuts encourageants avec 9 points, 4 rebonds et 2 passes de moyenne à 42,9% du parking en 29 minutes pleines d’intensité, Zach Collins n’aura malheureusement pas eu le temps prendre ses marques comme titulaire. Sur un rebond anodin contesté par Luka Doncic, le mécheux se disloque l’épaule à Dallas. C’était le 27 octobre et son absence n’était pas sensée être trop longue. Sauf que la franchise de l’Oregon et le joueurs ont préféré jouer la sécurité en prenant rendez-vous chez le chirurgien pour tout remettre en place avant que la situation ne dégénère et que l’épaule sorte de son emplacement normal trop fréquemment. C’est Neil Olshey qui a annoncé la nouvelle en devant s’excuser par avance auprès de son coach pour le manque de solution dans la peinture lors des prochaines jours.

En effet, c’est l’hécatombe dans le secteur intérieur à Rip City. Jusuf Nurkic ne reviendra pas avant la deuxième moitié de saison suite à une fracture à la jambe lors des derniers Playoffs, Pau Gasol est toujours en rééducation après son opération du pied durant l’été et Hassan Whiteside était absent pour la réception de Philadelphie samedi soir à cause d’une douleur au niveau du genou. On souhaite donc bon courage à Terry Stotts pour trouver de quoi répartir ses 96 minutes dans la peinture même si le Blanc-Côté devrait revenir dans les prochains jours. Au poste 4, c’est donc Anthony Tolliver qui a intégré le starting five à la place du candidat déclaré au MIP cette saison et il a même été décalé en 5 pour affronter des Sixers privés de Joel Embiid alors que le coach avait décidé d’aligner un équipe très small-ball avec Mario Hezonja. Ça a failli marcher mais les leaders de l’Est s’en sont tirés de justesse pour prolonger leur sans-faute cette saison (129-128). C’est déjà la troisième défaite des Blazers depuis le début de l’année, la faute à un gros calendrier même s’il n’y a rien d’alarmant sur la forme puisqu’ils n’ont jamais perdu de plus de huit points.

Léger contretemps pour les Blazers qui ne vont pas pouvoir prendre leurs automatismes pendant encore au moins quelques semaines avec leur ailier-fort titulaire. Mais à choisir, Portland préfère évidement avoir ces petits soucis en novembre que vers le mois d’avril et on sait que Rip City a tendance a bien finir ses saison régulière. Il en faudra donc plus pour les enlever de la liste des contenders cette saison.

Source texte : NBA.com

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top