Jazz

Ed Davis absent au moins un mois dans la raquette du Jazz : préparez-vous pour 48 minutes de Rudy Gobert

Ed Davis

« J’ai vu mieux comme début de saison. »

Source image : YouTube

Ed Davis, recrue du Jazz pendant l’intersaison, se blessait contre Sacramento le 1er novembre. On apprenait par la suite qu’il avait subi une fracture du péroné de la jambe gauche, grâce aux révélations des radios et de l’IRM. Aujourd’hui, la franchise de l’Utah nous annonce que le joueur sera ré-évalué dans quatre semaines.

Coup dur pour l’intérieur qui rejoignait Salt Lake City cet été. Avec un temps de jeu réduit, de à peine 12 minutes, Ed Davis se blessait à la jambe lors du troisième match de la saison, face aux Kings de Sacramento. L’IRM révélera plus tard une fracture du péroné gauche. Pour être honnête, ce n’est pas spécialement une énorme perte pour le Jazz. En effet, le joueur de 30 ans compilait seulement 1,7 point par rencontre. Néanmoins, il apportait 5,2 rebonds et venait palier l’absence de Rudy Gobert à l’intérieur lorsqu’il avait besoin de se reposer sur le banc. Quin Snyder devra désormais compter sur le pivot de 22 ans, Tony Bradley, que l’on apercevait rapidement l’année dernière avec ses 5,7 points et 5 prises en 12 minutes de jeu. C’est vrai que comme ça, ce sont des meilleures statistiques que l’ancien des Nets, mais peut-on vraiment juger un joueur sur à peine trois matchs ? Sûrement pas, sinon Joe Ingles serait déjà cut par la direction de la franchise des Mormons. Et cela pourrait durer un petit bout de temps car Davis sera ré-évalué seulement dans quatre semaines selon la franchise, laissant une ouverture dans cette rotation intérieure pendant au moins un mois.

Certes, c’est une blessure qui peut paraître anodine lorsqu’on voit la production numérique de l’intérieur. Cependant, il reste quand même une recrue importante et qui avait incontestablement sa place dans la second unit jusqu’à maintenant. De plus, les remplaçants sont loin de faire le travail pour le moment. Ce qui contribue à placer l’attaque du Jazz à une triste position de 28ème. Juste devant les Knicks, on a frôlé la catastrophe… La triste intégration de Mike Conley joue évidemment dans cette statistique. Mais le banc de Salt Lake City va devoir se réveiller rapidement, s’ils ne veulent pas prendre de retard dans la course au sommet de la Conférence Ouest. Effectivement, en enchaînant deux défaites de suite, Utah se retrouve déjà à la huitième place, derrière les Suns. Et c’est jamais un bon signe d’être derrière Phoenix lorsqu’on veut atteindre les Playoffs. D’autant que les Mormons affrontent des Sixers, toujours invaincus, pour leur prochain match. Alors, avec la blessure de Ed Davis qui vient s’ajouter à celles de Dante Exum et Emmanuel Mudiay, il va vraiment falloir s’activer, et donner un énergisant ou des vitamines à Joe Ingles pour conserver leur place dans les huit premiers de l’Ouest.

C’est une blessure embêtante pour la franchise d’Utah, mais loin d’être fatale. En attendant, Joe Ingles et Jeff Green pourront prendre plus de responsabilités, pour enfin soutenir le cinq majeur. Attention, car ça va très très vite à l’Ouest. Et se retrouver derrière les Wolves dans sa Division ne dit rien qui vaille.

Source texte : Utah Jazz

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top