Lakers

LeBron James et Luka Doncic jouent à qui a le plus gros triple-double : le King repart de Dallas avec sa fierté et la victoire

Serait-on en train d’assister au retour de la rivalité entre les Lakers et les Mavericks ? Hier soir, il y avait comme une ambiance de Playoffs à l’American Airlines Center de Dallas, que ce soit sur le terrain ou dans les tribunes. En tout cas, ce sont les Angelinos qui s’en sont le mieux tirés en engrangeant une précieuse victoire dans la bataille pour le Top 8 à l’Ouest grâce à un LeBron James retrouvé.

Peut-être qu’un jour King James devra céder sa couronne à Luka Doncic. Mais c’est encore trop tôt pour le dire et le numéro 23 espère bien conserver son trône quelques années de plus pour continuer à construire sa propre légende du côté de Los Angeles. Après des débuts plutôt discrets qui ont permis à Anthony Davis de prendre ses marques dans sa nouvelle franchise, LBJ a décidé d’accélérer un peu la cadence pour faire passer un message en antenne nationale et contre un potentiel adversaire des Gens du Lac au printemps. Menés de dix points à la pause, les Purple and Gold ont juste eu à attendre le retour de l’adresse de leur franchise player pour revenir front contre front avec leurs hôtes en début de troisième quart-temps. Trois bombinettes du parking en moins de cinq minutes et les Lakers repassaient en tête grâce au quadruple MVP. Après un nouvel éclat en fin de période, Bron remettait tout le monde sur son dos pour aller arracher la prolongation dans le Texas. Son caviar pour Danny Green, tout seul dans le corner façon Ray Allen en 2013, est une offrande que l’ancien sniper des Spurs se fait un plaisir de convertir à la sirène. Ensuite le Chosen One se chargera de ne laisser aucun espoir aux locaux en overtime avec neuf points à son actif pour soigner les chiffres de son premier triple-double de l’année.

39 points, 16 passes, 12 rebonds, 4 interceptions, LeBron était en mode gala à Dallas.

Mais un film 3D peut parfois en cacher un autre et on ne pouvait pas passer sous silence le match splendide de Luka Doncic qui n’était pas loin de battre le maître. Le Slovène termine en 31/15/13 pour son dixième triple-double en carrière. Il ne passe pas loin du quadruple-double points, passes, rebonds et points de suture après son choc tête contre tête avec Dwight Howard en fin de quatrième quart-temps. Généralement, c’est plutôt une mauvaise idée de se cogner contre Superman mais El Matador en a vu d’autres et aurait bien aimé soigner cette petite blessure avec une victoire. Mais KP était un peu moins dominant que d’habitude et Anthony Davis a remporté son duel avec le Letton grâce à une épaule qui a l’air d’aller beaucoup mieux (31 points et 8 rebonds en 43 minutes de jeu). Enfin, Kyle Kuzma a fait son retour en sortie de banc hier soir avec 9 points mais quatre échecs du centre-ville. De toute façon, il n’est même pas utile de proposer de mettre la table quand le natif d’Akron s’occupe de tout. Il n’y a qu’à prendre place et attendre que le show se termine.

LeBron demande au Wonder Boy d’attendre un peu pour prendre sa succession et permet aux Lakers de se hisser tout en haut de la Conférence Ouest après cinq matchs (4-1). Revanche programmée au Staples Center le 1er décembre et Luka Doncic va forcément retenter sa chance.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top