Celtics

Jayson Tatum crucifie les Knicks avec un game winner sur la tête de R.J. Barrett : bienvenue en NBA petit rookie

Il y a du Kobe dans ce shoot !

Source image : YouTube

Après avoir remporté trois de leurs quatre premiers matchs, les Celtics étaient opposés aux Knicks cette nuit. Idéal pour enchaîner non ? Eh bien pas vraiment, car les Verts ont dû se battre jusque dans les ultimes secondes pour prendre le dessus sur une équipe de New York accrocheuse. Le héros du match, il se nomme Jayson Tatum.

On le sait, Jayson Tatum a beaucoup bossé avec Kobe Bryant depuis son arrivée en NBA. Si cette collaboration a parfois été pointée du doigt la saison dernière pour expliquer la baisse de l’efficacité offensive du jeune joueur des Celtics, il faut bien dire que cette nuit, l’ami Jayson a parfaitement imité son idole. Alors que le score était de 102-102 avec un peu moins de cinq secondes au chronomètre, Tatum a sorti le costume de killer pour crucifier les Knicks dans le plus pur style de Kobe. Servi par Marcus Smart et opposé en un-contre-un à R.J. Barrett, l’ailier de Boston a lâché un one dribble pull-up jump shot dans le corner. Boum, ficelle, +2 pour les Celtics, prends ça rookie. Les Knicks n’ont pas réussi à s’en remettre et Boston enchaîne ainsi une quatrième victoire consécutive, la deuxième face à New York après la raclée infligée au Madison Square Garden il y a quelques jours. Il fallait bien ça pour répondre à l’ancien Celtic Marcus Morris, auteur de 29 points et 9 rebonds pour son retour au Garden et clutch en fin de match. C’est en effet lui qui a porté les Knicks dans les dernières minutes (15 points dans le quatrième quart-temps, dont 13 dans les quatre dernières minutes), en enchaînant au scoring et en plantant notamment le trois points égalisateur juste avant le shoot de Tatum.

On a donc eu droit à un super finish au Garden, mais pas que. Notre Frank Ntilikina national a connu sa première titularisation de la saison, et on peut dire qu’il s’est plutôt bien débrouillé. Le French Prince a joué 38 minutes, son plus gros total depuis le début de saison, et a terminé avec 10 points, 3 rebonds, 2 passes décisives, 3 interceptions et 1 chasedown block, le tout à 4/9 au tir dont 2/4 du parking. Une performance encourageante pour la suite, mais avec David Fizdale sur le banc, on n’est pas serein. Il faudra évidemment surveiller le rôle qu’il aura dans les prochaines rencontres. Face à lui, Franky avait notamment Kemba Walker, une opposition qui rappelle beaucoup de bons souvenirs n’est-ce pas. En première mi-temps, Ntilikina a encore une fois réalisé un bon travail défensif sur Kemba. Ce dernier a ensuite explosé en seconde avec 23 points inscrits. Walker a terminé la rencontre avec 33 pions au total, 6 rebonds et 5 caviars, à 8/19 au shoot (3/9 derrière l’arc) et un parfait 14/14 aux lancers francs. Cette performance confirme les bonnes dispositions actuelles de la recrue star des Celtics, qui reste sur trois matchs consécutifs à plus de 30 pions.

Ce Celtics – Knicks n’était pas l’affiche la plus attendue de la soirée. Mais entre le game winner de Jayson Tatum, le retour remarqué de Marcus Morris et la perf encourageante de Frank Ntilikina, on peut dire qu’elle était plutôt excitante à suivre c’te affaire.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top