Thunder

Preview Thunder – Blazers : Damian Lillard et sa bande retournent sur les ruines de leur massacre d’avril, émotion attendue

Lillard

Attention à ne pas se brûler les pieds sur les braises encore chaudes.

Source image : YouTube

Parmi les onze rencontres au programme cette nuit, l’une d’entre-elles attire évidemment toute notre attention. Blazers -Thunder à Oklahoma City, un peu comme si Ivan Drago retournait combattre le fantôme d’Apollo Creed à Vegas après l’avoir tué une première fois. Les têtes auront néanmoins changé ce soir après un été meurtrier que n’aurait pas renié Alain Souchon, mais l’objectif reste le même pour les Blazers : garder la mairie d’OKC en otage.

Plus de Russell Westbrook. Plus de Paul George. Plus de Jerami Grant. Plus de Raymond Felton. Plus de Markieff Morris. Plus de Patrick Patterson. Plus de Mo Harkless. Plus d’Enes Kanter. Plus d’Al-Faruq Aminu. Plus de Seth Curry. Plus d’Evan Turner. Plus de Meyers Leonard. Plus de café. Un petit tour à Carrefour et nous revoici, pour vous confirmer donc que le match de cette nuit (1h du matin, heure de Noisy-le-Sec) n’aura pas grand chose à voir avec celui que l’on avait vécu le 23 avril dernier, jour historique pour Damian Lillard et histochiasse pour Paul George. Le mot n’existe pas ? Ce genre de shoot n’existait pas avant ce 23 avril 2019 alors on se permet. Six mois plus tard on remet tout à plat et on repart, avec une nouvelle saison dans la lunette et le besoin de ne plus penser au passé, surtout lorsque l’on joue en bleu et orange et que l’on a un pivot moustachu. Quatre matchs joués par les deux franchises depuis la reprise, deux victoires pour Portland et une seule pour le Thunder, mais globalement de bonnes fondations déjà posées.

Pour OKC la situation de Chris Paul dans la franchise sinistrée n’est pas claire et on préférera noter le délice de début de saison de Shai Gilgeous-Alexander, potentiel franchise player dans l’âme, et plus globalement de tous les jeunes du squad de Billy « Guile » Donovan (Nerlens Noel, Hamidou Diallo, Terrance Ferguson et Darius Bazley notamment), alors que Dennis Schroder nous fait l’agréable surprise d’être un vrai remplaçant qui joue bien au basket et surtout à l’endroit. L’ensemble reste un peu faiblard bien sûr, mais Paris ne s’est pas fait en un jour et OKC emmerdera du monde cette saison c’est un fait. Pour les Blazers ? Damian Lillard a bien failli tuer les Spurs à lui tout seul avant-hier, Hassan Whiteside souffle le chaud et le froid et C.J. McCollum est toujours aussi soyeux balle en main, bonne base me direz-vous. Anfernee Simmons s’annonce comme une belle surprise, Rodney Hood a tout du facteur X parfait, encore des bonnes nouvelles, et c’est le banc qui devra tenir la comparaison avec celui de la saison passée pour que Portland réussisse l’exploit de faire au moins aussi bien qu’une finale de Conférence.

Avant cela il y aura tout de même 78 matchs à jouer, dont celui de ce soir qui aura donc une saveur particulière puisque joué sur des braises encore toutes chaudes. Allez, 48 minutes à ressasser un peu de passé et ensuite on avance ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top