Lakers

Dwight Howard avait activé le mode « Magic » la nuit dernière : 16 points, 10 rebonds, 4 contres, 8/8 au tir, le Staples Center a kiffé

Vintage Dwight !

Source image : YouTube

Opposés aux redoutables Hornets la nuit dernière à Los Angeles, les Lakers ont enchaîné un deuxième succès consécutif derrière leur duo Anthony Davis – LeBron James. Mais à côté des deux superstars, Dwight Howard a également proposé du lourd. Qui a dit qu’il était cramé ?

Le retour de Dwight Howard aux Lakers a été l’une des grandes histoires de la dernière intersaison. Un scénario que l’on pensait improbable étant donné le premier passage de Dwightounet à Los Angeles, qui avait été un échec cuisant avec Kobe Bryant, Pau Gasol et Cie. Mais la franchise californienne a voulu tenter le pari. Et aujourd’hui, on peut avoir le sourire dans la Cité des Anges car le pivot de 33 ans a montré face aux Hornets qu’il avait encore de très beaux restes malgré ses anciens problèmes de blessure. En sortie de banc, Howard a joué 23 minutes la nuit dernière, soit quatre de plus que lors de ses deux premiers matchs face aux Clippers et au Jazz. Et on peut dire qu’il a fait un vrai chantier dans les raquettes, comme au bon vieux temps. 16 points, 10 rebonds, 4 contres, avec un parfait 8/8 au tir. Difficile de demander mieux. On a vu un Dwight dominant des deux côtés du parquet, qui a imposé son physique face à des Frelons bien faiblards. Il a sécurisé sa propre peinture et a profité des opportunités créées par ses copains pour enchaîner les paniers, essentiellement dans un rôle de finisseur, même s’il a aussi su scorer sur rebond offensif et dos au panier. Forcément, à la fin de la rencontre, Howard avait le sourire et les supporters des Lakers ont bien kiffé la perf du vétéran, eux qui ont longtemps considéré ce dernier comme l’ennemi public numéro un.

On va évidemment éviter de s’enflammer, car ce n’était qu’une rencontre, qui plus est face à une équipe de Charlotte qui ne fait pas peur à grand monde en NBA. Mais clairement, c’est une prestation encourageante quand on connaît les doutes qui peuvent encore entourer le retour de Dwight aux Lakers. Signé à travers un contrat non garanti pour compenser la grosse blessure de DeMarcus Cousins, Howard est bien conscient qu’il s’agit peut-être là de sa dernière chance pour changer sa réputation peu flatteuse au sein de la ligue. On ne va pas revenir sur tous les épisodes le concernant mais pour faire court, il doit prouver aujourd’hui qu’il est capable d’accepter un rôle réduit dans une équipe NBA, le tout sans foutre le bordel dans le vestiaire. Durant l’intersaison, il a clamé haut et fort qu’il avait changé, qu’il avait compris certaines choses, qu’il avait mûri. Pour l’instant, Dwight fait tout ce qu’il faut, tout en montrant qu’il peut encore peser dans la Grande Ligue. Physiquement, il a l’air bien en forme le bonhomme et ça fait plaisir à voir après une campagne 2018-19 à seulement neuf matchs joués. Tous les voyants sont donc au vert en ce début de saison et les Lakers ont peut-être réalisé l’une des belles affaires de l’été. C’est maintenant à Howard de confirmer son impact grandissant lors des prochaines sorties, lui qui totalise pour l’instant plus de minutes que le pivot titulaire JaVale McGee.

En sortie de banc, Dwight Howard a apporté un gros boost à son équipe pour se débarrasser des Hornets. Une première belle performance pour l’ancienne superstar, qui va désormais vouloir enchaîner sur cette belle dynamique. De bon augure pour les Lakers. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top