Timberwolves

Les Wolves enchaînent face au Heat et restent… la meilleure équipe de la Ligue : à voir si ça dure, mais on peut déjà encadrer le classement

Andrew Wiggins transferts 2

Hier soir, Andrew Wiggins a été le meilleur joueur de la meilleure équipe de la NBA.

Source image : YouTube

Si vous jetez un coup d’œil ce matin au classement NBA, plusieurs choses ont le mérite d’être… étranges. Les Hawks en tête de la Conférence Est, les Warriors qui ne savent plus jouer au basket, les Suns dans le positif… et les Wolves meilleure équipe de la Ligue. WTF. Alors oui la saison n’a repris que depuis six jours, mais ce matin Minnesota est à 3-0 et ça, personne ne leur enlèvera.

Brooklyn, Charlotte et désormais Miami, la liste des victimes des Wolves en ce début de saison est donc la même que celle de ses adversaires. Trois matchs, trois victoires, trois démonstrations offensives dont deux boucheries intégrales de leur pivot superstar, voilà où l’on en est. On avait tous pu s’émerveiller devant un opener magnifique face à Brooklyn, duel à mort entre Karl-Anthony Towns et Kyrie Irving, les joueurs de Ryan Saunders avaient ensuite disposé assez facilement de faibles Frelons, et c’est donc face à une autre franchise assez excitante et très très très très jeune en ce début de saison, le Heat, que les Loups ont cette nuit enchainé avec une troisième victoire en trois matchs. Propre, très propre, surtout quand on voit que sur cette dernière sortie… KAT n’a pas forcément eu besoin de se transformer en monstre sanguinaire assoiffé de sang. Une victoire qui s’est dessinée en plusieurs temps, grâce tout d’abord à une fin de premier quart monstrueuse de Towns mais surtout à un passage idyllique de… Wiggins en fin de match. T’as bien entendu morray, c‘est donc Andrew Wiggins qui a fait gagner les Wolves cette nuit, notamment grâce à dix points consécutifs au meilleur des moments. Sacrée bonne nouvelle ça, nous qui pensions que le n°1 de draft n’était fort que face au Thunder ou face à ses neveux dans l’arrière-cour de sa maison.

Un très bon Wiggo donc, mais également un Jeff Teague très solide à la baguette et des role players qui assurent. Robert Covington, Noah Vonleh, Josh Okogie ou même Shabazz Napier, autant de Loups qui suivent la meute sagement en ne se mettant que très rarement à la faute, plutôt de bonne augure pour un groupe moins talentueux qu’une grande partie de la concurrence à l’Ouest et qui devra donc se reposer sur un basket structuré et un KAT en mode MVP pour espérer quoique ce soit au classement. Autre point positif ? Un Jarrett Culver pas encore intégré pleinement au délire, et qui apportera sans doute très vite une upgrade de plus au groupe de Saunders. Quoiqu’il en soit on parlait il y a quelques jours des Wolves comme de potentiels boulets cette saison, les plus optimistes espéraient voir la franchise jouer les trouble-fêtes en milieu de classement voire plus si affinités… et aujourd’hui Minneapolis regarde la NBA toute entière de haut.

On continue d’éviter soigneusement toute sorte de conclusions hâtives bien sûr, mais les faits sont là au matin du 28 octobre. Et si les Wolves terminent leur saison à 3-79, personne ne leur enlèvera le trophée de la meilleure équipe NBA de… la première semaine de la saison. GG les Loups.

stats Heat stats wolves

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top