Los Angeles Clippers

Les Clippers déboîtent de bien pâles Warriors : Kawhi et compagnie en mission, les Warriors en perdition

Sale et sans bavure.

Source Image : YouTube

Si cette dernière affiche de la nuit marquait l’ouverture de la saison à San Francisco, elle allait également nous dire si les Clippers étaient en mesure de confirmer leur bon résultat de mardi. Et la réponse est limpide de la part de Kawhi et sa bande. Pas de cadeaux, même pour l’inauguration du Chase Center, et une victoire nette et sans bavure 141- 122 face à des Warriors très décevants.

L’affiche si belle sur le papier n’aura pas livré le meilleur des spectacles. En effet, si la rigueur et l’intensité étaient au menu côté Clippers, léthargie défensive et irrégularité offensive sont des termes plus appropriés pour décrire la rencontre des joueurs de Steve Kerr. Une première mi-temps maîtrisée par les Clippers mais l’écart n’est pas encore rédhibitoire pour les locaux. À -11, tout est encore jouable et Stephen Curry n’est pas encore tout à fait rentré dans son match. Mais quand on regarde le cinq composé de Eric Paschall, Marquese Chriss, Jacob Evans et Jordan Poole autour de Steph ou D-Lo, on comprend mieux pourquoi l’écart… est monté jusqu’à +31 pour les joueurs de Doc Rivers. Car ce match ne fut en fait qu’une formalité pour la franchise de L.A., qui se permettra même de ne faire jouer Kawhi que 21 minutes. Ce dernier qui en profitera d’ailleurs pour battre son record en carrière au nombre de passes décisives avec 9 caviars, histoire de ne pas être venu à la salle pour rien. Mis à part cela, pas de performances significatives si ce n’est peut-être les vingt unités de Patrick Patterson car cela devait faire un bail que l’ancien joueur du Thunder et des Raptors n’avait pas planté autant… Lou Williams et Montrezl Harrell confirment leur statut de meilleur duo sortant du banc de la Ligue avec respectivement 22 et 18 points, à noter également le double-double express d’Ivica Zubac (16 points et 10 rebonds en 17 minutes). Bref une victoire collective intéressante et qui confirme le statut de favori des Clippers à l’Ouest.

Les Warriors ? Quelle. Horreur. Cette défaite n’est vraiment pas belle, de surcroît pour la première de l’histoire au Chase Center, et si la petite blessure de Draymond Green en début de match n’a pas aidé, la prestation générale de Golden State n’a vraiment pas été aboutie. Même si l’effectif est complétement nouveau, il y a des ingrédients de base à mettre dans un match NBA pour performer un minimum et les Warriors n’avaient vraisemblablement pas la bonne recette ce soir. Steve Kerr a du boulot, et sans Klay la place en Playoffs semble menacée lorsque l’on observe la concurrence à l’Ouest. Moralité ? Il ne faudra pas trop trainer en route si le Centre Chaise veut voir le mois de mai dès sa première année.

L’affiche était belle sur le papier mais beaucoup moins sur le parquet. La saison est longue, mais un recadrage est déjà nécessaire pour la franchise qui n’a pas loupé les Finales depuis maintenant cinq ans. Si GS veut rêver à une sixième finale de suite, il faudra un changement radical d’attitude et une symbiose collective retrouvée. La concurrence sera rude, et comme en atteste la performance des Clippers il faudra être très solide pour aller chercher ce genre d’équipe. Bon courage Steph, on compte sur toi pour redresser la barre et pour illuminer nos nuits de tes éclairs de génie.

PS : y’avait pas Paul George.

stats Warriors stats Clippers

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top